Accueil » Défense » La feuille de route « drones » de l’Armée de l’air et de l’espace à l’épreuve de la guerre en Ukraine

La feuille de route « drones » de l’Armée de l’air et de l’espace à l’épreuve de la guerre en Ukraine

La capacité Hellfire est attendue dans le courant de l’année. La France prévoit par ailleurs de faire l’acquisition de quatre charges ROEM (renseignement d’origine électromagnétique), dont un exemplaire était présenté à Cognac. © Frédéric Lert/Aerobuzz

Un colloque organisé sur la base aérienne 709 de Cognac a évoqué 25 ans d'opérations des drones dans l'Armée de l'air et de l'espace. L'actuel conflit en Ukraine fournit une illustration parfaite du rôle de ces appareils ainsi que du travail qui reste à faire en France pour se hisser à la hauteur des enjeux du moment.

Dans le hangar de la 33ème escadre de surveillance, de reconnaissance et d’attaque (ESRA) l’escadron de protection (chargé de la sécurisation de la BA 709) et les commandos de l’air présentent toute la variété de leurs équipements sur des tables. A proximité, deux drones MQ-9 Reaper exhibent leur panoplie : bombe à guidage laser GBU-12, missile Hellfire et nacelle de renseignement électronique. Voilà pour la coupe à moitié pleine : l’AAE utilise une grande variété de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.