Accueil » La France en quête de son autonomie stratégique spatiale

La France en quête de son autonomie stratégique spatiale

Alors que la militarisation de l’espace s’accélère, la France se met en ordre de bataille et lance un plan ambitieux d’équipement. Les idées sont là, il faudra désormais les financer. En illustration, le satellite franco-italien Athena Fidus de télécommunications militaires, peu de temps avant son lancement depuis Kourou. © ESA-CNES-Arianespace

Le ministère des armées a officialisé le 3 septembre 2019 la création d’un Commandement de l’espace, sous l’autorité de l’Armée de l’air. Celle-ci deviendra à terme l’Armée de l’air et de l’espace 

La veille du défilé du 14 juillet, Emmanuel Macron avait annoncé la création de ce commandement militaire « pour assurer le développement et le renforcement de nos capacités spatiales ». C’est dans l’air du temps et on avait vu monter la mayonnaise depuis quelques mois ou même quelques années. De l’autre côté de l’Atlantique, un « Space Command » a été créé début 2019 et il pourrait bien être le prélude à la création d’une armée indépendante de l’Air Force.

Se protéger de la menace...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • La France en quête de son autonomie stratégique spatiale ! Non mais quelle bande de baltringues nos politicards, ou en sont nos GPS Européen et Google map Français ? ça fait 30 ans que l’on nous rebat les oreilles avec des effets d’annonces, je m’étonne encore que l’idée de privatiser ou de brader le centre spatial de Kourou ne soit pas dans les tuyaux. Attendons !!!

    Répondre
  • Bonjour
    Cela est un à coté de votre article mais j’ai appris sur Atlantico les essais samedi dernier à Kourou d’un démonstrateur du système de lancement de micros sat nommé ALTAIR soutenu par l’Europe .
    Ce programme est en cours à très bas bruit depuis plus de 3 ans et a entrainé l’expulsion de l’aérodrome de Kourou des deux club d’aviation qui y étaient basés depuis 50 ans et 30 ans respectivement . ( Avions et ULM )

    Victime avec mon club ULM ( dont j’étais président ) de ces essais j’ai publié sur un site local l’article ci-dessous . ( blada.com )
    Meilleures salutations
    ————————————————————————————————————————
    Bonjour à tous — Samedi dernier il a été fait sur l’aérodrome de Kourou un essai du démonstrateur d’un système de lancement spatiale utilisant un avion porteur dans le cadre du programme ALTAIR de l’ESA avec la participation de l’ONERA et de la DGA ( Direction Générale de l’Armement ) .
    C’est certainement ce dernier acteur , inconditionnel du secret , qui a motivé en grande partie et a « aidé » le CSG à l’expulsion des deux clubs d’aviation basés sur l’aérodrome depuis 50 ans . Le motif invoqué : « pour des raisons de sécurité  » .

    Pendant les 50 ans de présence des clubs ils n’ont fait aucune atteinte à la sécurité du CSG , mais il est bien connu que quand on veut se débarrasser de son chien on l’accuse d’avoir la rage …….
    Il est « soigneusement » oublié les services rendus à l’occasion par les clubs a la demande du CSG !

    https://www.atlantico.fr/pepite/3578718/l-esa-teste-une-fusee-aeroportee-a-kourou
    http://www.horizon2020.gouv.fr/cid128327/la-commission-europeenne-soutient-le-projet-de-microlanceur-altair.html

    Victimes collatérales de ses essais « secrets » , de nombreuses personnes venaient faire du footing et/ou promener leurs chiens , la route de l’aérodrome étant interdite par la mise en place d’une barrière avec la mention : Passage interdit aux personnes non autorisées ………
    Le Peuple n’a aucune considération à attendre des institutions qu’il finance par ses impôts .
    Salutations

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.