Accueil » Défense » La Marine française présente son futur porte-avions

La Marine française présente son futur porte-avions

Le PANG (Porte-Avions de Nouvelle Génération) porte beau, aucun doute là-dessus. Mais son coût et l’impact qu’il aura sur le long terme sur les capacités financières des armées fait déjà débat… © Naval Group / Chantiers de l’Atlantique / TechnicAtome

A l’occasion du salon Euronaval (18-21 octobre 2022, Le Bourget), la Marine a montré le visage définitif du remplaçant  du Charles de Gaulle. La mise en service est prévue à l’horizon 2038.

Le navire avait été annoncé pendant ce même salon aéronaval en 2018 par la ministre des Armées de l’époque, Florence Parly. On entre donc à présent dans le relativement concret, avec  un portrait-robot assez fidèle de ce qui pourrait être le plus grand navire jamais construit en Europe. L’échographie montre déjà un beau bébé de 300 m de long et 75.000 tonnes, très similaire dans sa silhouette aux navires américains du même type. Les dimensions annoncées...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • On se souvient que suite au refus de la France de participer à la seconde guerre du Golfe, les Etats Unis avaient interrompu, de 2003 à 2005, toutes livraisons de pièces détachées militaires à la France, en particulier celles de la catapulte du Charles de Gaulle.
    Celui-ci est resté opérationnel mais on ne sait pas combien de temps la Marine nationale aurait pu supporter ce blocus US.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.