Accueil » Défense » La Suisse opte pour le JAS39 Gripen au détriment du Rafale de Dassault

La Suisse opte pour le JAS39 Gripen au détriment du Rafale de Dassault

La Suisse a choisi de doter ses forces aériennes du JAS39 Gripen suédois de Saab. Après la Corée du sud, le Maroc, Singapour, la Libye, les Emirats Arabes Unis, c’est au tour de la confédération helvétique d’écarter l’avion de combat français Rafale.

C’était pourtant bien parti. Les forces helvètes qui cherchent depuis des années à remplacer leurs vénérables F5E Tiger II par 22 avions modernes avaient d’emblée éliminé les avions d’origine américaine et russes pour diverses raisons. Ne restaient alors que le JAS 39 Gripen et le Typhoon face à un Rafale au mieux de sa forme.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

8 commentaires

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • La Suisse opte pour le JAS39 Gripen au détriment du Rafale de Dassault
    Pourquoi payer une ferrari quand la 2 chevaux rend le même service à un prix moins élevé? De toute façon, le peuple aura certainement le dernier mot pour l’achat de ces avions et il me semble que couper 600 millions dans les budgets de la formation et de l’éducation pour acheter des avions de combat n’est pas gagné d’avance.

    Au niveau de la défense, l’heure est à la rationalisation car les temps changent et les missions de l’armée aussi. L’ego des militaires suisses s’en remettra vite de ne pas avoir le plus beau et le plus équipé et le plus cher et le plus etc. des avions pour faire la police de l’air.

    Répondre
  • La Suisse opte pour le JAS39 Gripen au détriment du Rafale de Dassault
    Bonjour,
    comme l’indique le dernier paragraphe, le résultat aurai t il été le même si le Mirage 2000 avait été proposé et encore en production?

    Répondre
  • La Suisse opte pour le JAS39 Gripen au détriment du Rafale de Dassault
    C’est logique : au pays des gripsous, on choisit le gripen… Et puis entre pays neutres, on se comprend (manche au neutre…) !

    Répondre
  • La Suisse opte pour le JAS39 Gripen au détriment du Rafale de Dassault
    Plus qu’à attendre le Brésil…si on leur vend un porte avion il y aura peut-être en option quelques avions?

    Répondre
  • La Suisse opte pour le JAS39 Gripen au détriment du Rafale de Dassault
    Le Rafale est un avion merveilleux et sa présentation au Breitling Sion Air Show a enthousiasmé tout le public . Un peu plus d’humilité de la part de Dassault aurait peut être
    changé l’attitude du Conseil Fédéral.
    Le JAS 39 Gripen n’est cependant pas prêt de remplacer les bons vieux TIGER F5 suite à la menace du PS suisse et des Verts de demander par référendum un moratoire jusqu’en 2025 pour l’acquisition de nouveaux avions.La démocratie directe a parfois de drôles de résultats .

    Répondre
  • Jusque là tout va bien….
    « La déclaration de Valérie Pécresse sur le fisc Suisse a plombé le Rafale, on vient de perdre 10 ans de travail », déclaration en privé d’un personnel de chez Dassault il y 8 jours !!!

    Répondre
  • La Suisse opte pour le JAS39 Gripen au détriment du Rafale de Dassault
    Petit « détail » qui revêt quand même une importance dans ce choix : ce n’est pas le Gripen « standard », déjà en service dans quelques pays, qui a été choisi par la Suisse, mais le JAS-39 E/F « Gripen NG », qui n’existe pour le moment qu’à l’état de prototype et qui permet à la Suisse de s’impliquer dans le développement de l’avion. Nouveau moteur permettant la supercroisière, radar AESA, plus grande capacité d’emport, beaucoup de gens voient cet avion comme le vrai successeur du F-16, ce qui correspond, je pense, au besoin de la Suisse.

    Répondre
  • La Suisse opte pour le JAS39 Gripen au détriment du Rafale de Dassault
    Si au pays des banques et des grosses fortunes, on commence à économiser sur le budget défense …alors c’est que rien ne va plus.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.