Accueil » L’Airbus A340-200 de l’armée de l’Air, vedette malgré lui…

L’Airbus A340-200 de l’armée de l’Air, vedette malgré lui…
premium
libre

Un voyage officiel du premier ministre Edouard Philippe, entre Nouméa et Paris, met en lumière les exigences de confort du gouvernement, et accessoirement le vieillissement des deux A340-200 de l’escadron de transport Esterel.

20.12.2017

Les deux A340-200, qui côtoient trois A310 au sein de l’Esterel, ont transporté plusieurs dizaines de milliers de militaires en Opex. L’appareil est ici photographié à Kaboul. ©Frédéric Lert/Aérobuzz.fr

Et c’est ainsi que l’A340 est devenu du jour au lendemain l’avion le plus célèbre de l’armée de l’Air. Mais ce ne durera pas, on prend le pari que le Rafale reprendra très rapidement sa place en tête de peloton.

A l’origine de cette notoriété soudaine, le choix du premier ministre de rentrer de Tokyo, accompagné d’une délégation d’une soixantaine de personnes, à bord d’un vol affrété, de préférence à un Airbus militaire.

Airbus A340-200, MSN 75 et 81

Le rôle d’Aerobuzz.fr n’est pas juger du bien fondé de cette décision qui agite le Landerneau mais de rappeler quelques éléments sur ces avions blancs au discret liseré tricolore mis en œuvre par l’Escadron de transport 3/60 Esterel.

Les deux Airbus A340-200, MSN 75 et 81, ont volé tous les deux pour la première fois en février 1995. Ils ont connu une première carrière sous les couleurs d’Austrian Airlines avant d’être rachetés par une filiale de la Caisse d’Epargne adossée à la compagnie aérienne TAP, dans le cadre d’un appel d’offre lancé par la France pour la fourniture d’heures de vol.

En attendant les Airbus A330 MRTT

Dans la vie courante, cela pourrait s’appeler une location longue durée. Dans le langage technocratique, c’est un « financement innovant ». Nettement plus joli. Ces avions, F-RAJA et F-RAJB, sont destinés à être remplacés à terme par les premiers Airbus A330 MRTT. Les bimoteurs porteurs de la cocarde serviront simultanément de ravitailleurs et de transporteurs stratégiques.

Pour les militaires s’apprêtant à quitter le théâtre d’opération afghan à son bord, aucun doute n’est permis : l’A340 est le plus bel avion du monde ! ©Frédéric Lert/Aérobuzz.fr

Les A340-200 ont pour mission principale le transport de militaires et de fret dans le cadre des opex, sur les théâtres d’opération les plus éloignés. Le mot important dans la phrase qui précède, c’est « militaires », synonyme de « rusticité », « frugalité » ou encore « discipline ». Ponctuellement, les avions peuvent également être sollicités pour le transport des autorités gouvernementales et de leurs accompagnants. Mais c’est une mission secondaire.

Des cabines d’un autre temps

F-RAJA et F-RAJB ont donc bientôt 23 ans et la beauté de la chose, c’est qu’ils n’ont pas évolué. Le temps s’est figé à bord avec un aménagement cabine comme il s’en faisait au temps du Franc et de la Renault 21. Ce qui change peu de chose finalement pour la classe éco, mais bouleverse en revanche les habitués des classe affaires et même des « first ».

Contrairement au propos prêtés à Matignon par l’AFP, les deux A340 disposent bien de sièges « business ». Pour être précis, l’aménagement de la cabine est modulable et peut être configuré totalement « éco », en 2+4+2, ou bien avec une partie de la cabine en « business », en 2+2+2.

Le hic, c’est que si les sièges de la classe affaires sont profonds et larges, ils sont loin d’offrir le niveau de confort des équipements actuellement installés sur les meilleures compagnies aériennes. Pas de possibilité d’obtenir un lit plat, pas de cloisonnement pour préserver l’intimité du passager, pas de prise électrique ou USB…

Un A340-300 privé préféré à l’A340-200 militaire

Pour la première partie de sa tournée, le premier ministre a donc volé en première classe sur un vol commercial entre Paris et Noumea. Une partie de la délégation suivait avec l’Airbus de l’armée de l’Air.

Cabine de l’A340-300 VIP. © DR

Cabine de l’A340-300 VIP. © DR

 

 

 

 

 

Sur le chemin du retour, le premier segment entre Noumea et Tokyo s’est fait pour tout le monde à bord de l’avion militaire. Puis, à Tokyo, une grande partie de la délégation a embarqué dans un vol affrété par Aero Vision : un A340-300 de la compagnie maltaise Air-X Charter au confort nettement supérieur, avec seulement une centaine de sièges de première classe et un salon dans la cabine.

L’Airbus A340-300 d’Air-X Charter. Un des rares (sinon le seul ?) A340 configurés VIP et disponibles pour des vols à la demande. © DR

L’A340 de l’Esterel est rentré pratiquement à vide rapportent les médias. Confort du premier ministre, confort de la délégation, exigence de rapidité… chacun se fera son avis sur l’opportunité du choix qui a été fait par les services de l’état.

Le quotidien des militaires de tout grade

On ne perdra pas de vue toutefois que l’armée de l’Air utilise les moyens qu’on lui donne et qu’on ne saurait lui tenir rigueur de l’austérité de certains de ses équipements. Du militaire du rang au général largement étoilé, quelques dizaines de milliers de militaires ont passé la nuit à bord des A340 de l’Esterel avant d’aller crever de chaud ou mourir de froid dans les contrées les plus lointaines.

Les happy few qui ont eu le plaisir de voyager à bord de l’appareil affrété par Aero Vision s’en sont-ils souvenus ? S’en est-il même trouvé un pour se rappeler que les équipages français font la guerre et traversent parfois les océans pour des vols de 8, 9 ou 10 heures à bord de KC-135R construits il y a plus de cinquante ans, rachetés d’occasion par la France en 1997 et simplement équipés d’un urinoir parce qu’installer de véritables toilettes aurait fait trop mal au budget de l’état ?

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *