Accueil » Le KC-46 Pegasus veut redorer son blason à Paris

Le KC-46 Pegasus veut redorer son blason à Paris

Au-delà de la seule US Air Force, Boeing chasse également les contrats dans une demi-douzaine de pays, en concurrence frontale avec le MRTT d’Airbus avec qui il voisine sur le parking du Bourget. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

A voir au salon du Bourget (17-23 juin 2019) sur le parking statique, le Boeing KC-46 « Pegasus » aux couleurs de l’US Air Force. Jusqu’à présent l’avion a beaucoup irrité les aviateurs américains et coûté cher à Boeing. 2019 sera-t-elle l’année du renouveau ?

Il est vrai que le KC-46 arrive à Paris avec quelques motifs de satisfaction. L’appareil, officiellement entré en service en début d’année, est à ce jour qualifié pour ravitailler 9 types d’appareils différents, dont le F-35, cette dernière capacité ayant été acquise après quatre mois de travail. Sur les appareils dits « furtifs », l’enjeu du ravitaillement en vol est de ne pas dégrader le revêtement de l’avion avec la perche télépilotée.

L’USAF et Boeing travaillent maintenant sur la qualification du Pegasus avec...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Il se dit sur le net que des appareils ont été refusés parce qu’ils contenaient des corps étrangers oubliés par les ouvriers de Boeing.
    Ça fait désordre…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.