Accueil » Le NH90 déployé en Afghanistan par les forces armées italiennes

Le NH90 déployé en Afghanistan par les forces armées italiennes

C’est dans le plus grand secret que l’Italie a acheminé dans le ventre d’un gros porteur américain C17, le 18 aout 2012, deux hélicoptères NH90. Ces appareils opèreront à partir de la base afghane d’Herat. Une première militaire pour cette machine performante et controversée.

7.09.2012

Contre toute attente, ce ne sont pas les allemands qui déploieront le NH90 en Afghanistan les premiers, mais le Commando Aviazione Esercito. L’Italie a coiffé l’Allemagne au poteau en expédiant sur place, le 18 août 2012n deux hélicoptères destinés à des missions de transport tactique et d’évacuation tactique.

Les équipages italiens de Commando Aviazione Esercito ont pris le temps de bien se préparer et de bichonner leurs machines toutes neuves pour assurer leur premier tour d’opérations. Au menu des entrainements, figuraient des missions en conditions « haut et chaud », des missions de transport tactique avec des armes de sabord, le tout en coordination avec des machines de combat AW129 Mangusta et de transport lourd CH47 Chinook.

On savait depuis un an que les pilotes italiens s’entrainaient pour opérer en Afghanistan.
Des experts pariaient sur un premier déploiement en mai dernier. Mais des modifications de dernière minute ont été nécessaires à ces machines livrées dans un standard intermédiaire. Du coup c’est une version opérationnelle avec des contre mesures adaptées et des filtres à sable qui vont opérer dans un environnement hostile.

Les principaux atouts des NH90 déployés en Afghanistan sont un rapport masse/puissance très favorable, des commandes de vol électriques, une avionique dernier cri interopérable avec les matériels de l’Otan et un système d’arme intégré. Pour les pilotes italiens, les performances du NH90 sauront faire la différence dans les conditions difficiles qui prévalent en Afghanistan. A terme l’Italie envisage de déployer six NH90s à Herat.

La rédaction

—-

Le programme NH90 accumule les retards

Le NH90 est un programme d’hélicoptère européen dont le déroulement ressemble à tout sauf à un fleuve tranquille. Lancé en 1992, il est géré par le consortium NHI qui rassemble Eurocopter, Agusta Westland et Fokker.

A ce jour, sur les 529 machines commandées en version navale et terrestre par 14 pays, 115 unités seulement ont été livrées depuis 2006. Une lenteur et des retards de développement qui n’ont pas manqué d’entrainer la colère de plusieurs clients, tout au long du déroulement du programme. Dernier client en date, le ministre de la défense norvégien qui, dans le courant de l’été, reconnaissant que le NH90 est une machine performante, a dénoncé avec véhémence les six ans de retard dans la livraison de ses appareils. Du coup, devant le risque de perdre des capacités opérationnelles, il a déclaré étudier toutes les alternatives sur le marché… Pour l’industriel européen, le message est clair : faites un effort ou nous allons nous servir chez vos concurrents ! On peut dire sans se tromper que si le NH90 est un appareil performant, probablement le plus moderne de sa catégorie, sa mise au point et sa production se sont révélées plus complexes que prévu.

La France qui a acheté le NH90 dans ses deux versions reconnaît aussi avoir souffert de retards de livraison dans la version navale.
La Royale s’entraine à maitriser cet appareil ultra moderne, à partir des bases de Lanveoc et de Hyères. Et les premiers retours sont plutôt élogieux.
« Bien sûr, la machine n’est pas tout à fait guérie de ses maladies de jeunesse et le soutien est perfectible » explique un militaire italien, mais nous croyons que le NH90 demeure une excellente base de travail !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Un commentaire

  • pierre-yves DEBROISE

    Le NH90 déployé en Afghanistan par les forces armées italiennes
    Pour avoir participé à ce programme, comme d’ailleurs à celui du Tigre, je peux dire que les retards sont aussi du fait des clients (donc des états): délais de paiement, nouvelles demandes ertc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.