Accueil » Le transport aérien militaire européen en première ligne sur le Covid-19

Le transport aérien militaire européen en première ligne sur le Covid-19
premium

Créé il y a dix ans pour mutualiser les capacités européennes de transport aérien militaire, l’EATC (European Air Transport Command) est aujourd’hui très engagé dans les missions en rapport avec la crise du Covid-19 (passagers et évacuations sanitaires). Le point sur les dernières missions et les moyens mis en oeuvre avec le général français Laurent Marboeuf, qui en assure le commandement.

2.04.2020

Dimanche 29 mars 2020 : évacuation des deux patients français par un A400M de la Luftwaffe. L’EATC dispose aujourd’hui de plus de cinquante A400M dans sa flotte, et le nombre de quadrimoteurs augmente régulièrement. © Luftwaffe

L’EATC a été inauguré le 1er septembre 2010 à Eindhoven (Pays-Bas). Ce commandement multinational du transport aérien militaire, de l’évacuation sanitaire et du ravitaillement en vol regroupe aujourd’hui sept pays partenaires et dispose d’une flotte accessible de 176 appareils mobilisables, avec leurs équipages, au gré des disponibilités des uns et des autres. « Nous sommes sur une courbe de croissance de nos capacités et nous arriverons à 210 avions en 2025 » explique le général français Laurent Marboeuf, qui en assure aujourd’hui...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

5 commentaires

  • DAUMONT

    Selon un article précédent, avantage au Piaggio Avanti. 2 patients par rotation et 2 rotations par jour. Oyonair peut en mobiliser 4. Soit 16 malades par jour. Avec un coût certainement inférieur aux aéronefs militaires et une plus grande flexibilité. Merci Aerobuzz pour ces articles très instructifs.

  • Stormy
    Stormy

    Mmouais…. jusqu’à ce qu’il y ait une VRAIE urgence, et que chaque pays récupère ses billes.
    Et on remarque aussi que certains fournissent des moyens (en clair, payent) alors que d’autres ne fournissent que des gens à transporter.
    Mais pour avoir ses étoiles maintenant, il faut croire en l’UE et avoir fait semrent d’allégeance aux US….
    Pas sûr que cela tienne dans la durée.

  • charles robert

    bonjour à tous , Nous faisons de l’évacuation « temps de paix » alors que nous sommes en guerre sanitaire !
    1 TGV pour 20 malades et beaucoup trop d’accompagnants qu’il faudra ramener au point de départ !
    2 malades pour 1 NH 90 caiman , en version » lisse » le cargo de l’appareil pourrai enmener peut être 6 malades posés à même le sol ? et une seule équipe de surveillance ?
    1 airbus MRTT pour 6 malades , sur les vidéos on peut voir que l’on pourrai faire du pingpong dans l’espace restant ?
    un A400 M allemand pour 2 malades !
    hum il faudrait remettre un chef énergique qui organise en dehors des « normes européennes » cela ne vous dit rien « les taxis de la marne  » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.