Accueil » Les armées grandes bénéficiaires du plan de soutien à l’aéronautique

Les armées grandes bénéficiaires du plan de soutien à l’aéronautique

Afin d’alimenter les ateliers de la filière aéronautique, le gouvernement a décidé d’anticiper des commandes d’avions (A330 MRTT et ALSR), d’hélicoptères (H-145, H-160 et H225M) et de drones (SDAM et SMDM) pour un montant de 832 M€.

10.06.2020

La Gendarmerie va recevoir plus tôt que prévu 10 hélicoptères H-160 en remplacement de ses AS-350 Ecureuil. © Airbus Helicopters

Le gouvernement a décidé d’anticiper la commande de deux H-145 nouvelle génération pour un coût de 32 M€. Il s’agit de compenser partiellement la perte de 4 appareils à la suite d’accidents (notamment celui de 2019). Pour sa part, la Gendarmerie va recevoir dix H-160 pour un coût total de 200 M€. Il s’agit de renouveler une partie de ses 26 AS-350 Ecureuils de la gendarmerie par des appareils plus polyvalents. Selon la ministre des Armées, « ces 12 hélicoptères commandés préserveront l’équivalent de 640 emplois pendant 3 ans. »

Toujours au chapitre hélicoptères, l’armée de l’Air va recevoir plus tôt que prévu 8 H225M Caracal. Ils remplaceront les Puma de l’armée de l’air, dont l’âge moyen est de 43 ans. « Ces 8 hélicoptères commandés préserveront l’équivalent de 960 emplois pendant 3 ans. »

« Il faut aider la filière aéronautique à passer ce cap difficile en préservant ses compétences et capacités industrielles indispensables à notre autonomie stratégique. » : Florence Parly, ministre des Armées. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

La commande de drones de surveillance navals sera aussi anticipée. Il s’agit des systèmes de drone aérien de la marine (SDAM) extrapolé du Cabri G2 de Guimbal Helicoptère et de mini-drones embarqués (SMDM) fournis par SurveyCopter. Selon le ministère des Armées, « cette mesure préservera l’équivalent de 15 emplois pendant 2 ans. »

« Nous alimenterons très concrètement le plan de charge de la filière par des commandes anticipées d’avions, d’hélicoptères et de drones militaires, apportant ainsi un soutien concret et immédiat à la préservation de l’emploi en particulier dans les PME et les ETI. »

Le gouvernement a également décidé d’anticiper la commande de 3 avions ravitailleur multi-rôle A330-MRTT Phénix qui remplaceront les A310 (2021 au lieu de 2023) et A340 (2020 au lieu de 2028) de l’armée de l’air, dont l’âge moyen est de 34 et 25 ans respectivement. La commande d’un avion léger de surveillance et de renseignement ALSR (équipé de capteurs optroniques, radar et de renseignement électromagnétique) est également anticipée. L’avion civil de base (Beech King Air 350) est transformé par Sabena Technics et Thales avec la contribution de PME et ETI . Ces deux commandes de 3 A330 MRTT et d’ASLR doivent permettre de préserver l’équivalent de 250 emplois pendant 2 ans selon le gouvernement.

La préservation de l’emploi est la priorité du gouvernement. Ces commandes sont un moyen tangible d’y contribuer.

Gil Roy

Limiter la casse de la filière aéronautique

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

9 commentaires

  • Luc Gramsch

    Tonton volant ou tonton flingueur?

  • Tonton Volant

    Les engins de mort au secours de « L’Économie »

    • François-Xavier GUEDET

      N’importe quoi. Les Phénix sont indispensables pour les missions de secours, comme l’actualité récente l’a montré.

  • Stormy
    Stormy

    « la préservation de l’emploi est la priorité du gouvernement »… on aurait pu croire que cela aurait été les capacités des armées, au moins au niveau de leur ministère de tutelle. Mais ce n’est pas grave, on a l’habitude, et on fait avec depuis si longtemps…..
    et après avoir offert il y a deux ans – il n’y a pas d’autre mot- des Super Pumas à l’Ukraine, on peut bien en acheter quelques uns maintenant pour notre Armée de l’air !

  • delmondo patrico

    Moi je trouve trés trés dommage que ce plan de sauvetage (heureux) de l Aéronautique civile et militaire oubli l’étude urgente et la réalisation autant , d’un drone MALE figther, genre Reaper, loyal Wingman., ou Kratos ! Pour ceux connus, qui m’imspires , et me comblent totalement dans leurs nécessités abdolues.
    Car la Chine et la Russie doivent avoir aussi de sacrés « flighbird » secrets! Mais bon…

    • delmondo patrico

      Beech king Air 350 !
      Je rajouterais qu il y a tres surement dans nos réalisations et productions aéronautique de quoi équiper nos surveillances côtieres et limites océaniques ! Surtout que je suis persuadé, que ce n est pas Un avion qu il faudrait et faudra 24h/24h c est un minimun! de 3 pour la métropole, mais appuyés aussi par une dizaine de hy.e.Drones MALE/Mer ! Made in France. A vous.

  • mikeul

    Tres bonne nouvelle pour Guimbal
    A330 : cela permet à la chaine à TLS de continuer à un rythme très faible et assure une meilleure polyvalence de l’armée de l’air . S’agissant des couts d’exploitation je reste un peu sceptique compte tenu de la très faible utilisation des A310 et A340 largement amortis, l’utilisation des A330ceo ne sera pas une si bonne source d’économie…. peut être au niveau des rechanges et des couts de de formation pilote. On aimerait avoir les chiffres.
    Même chose pour le cout d’exploitation de l’ecureuil monomoteur par rapport au H160 bimoteur ….ce serait pas encore une conséquence de la règle voulant que seul un bimoteur assure une bonne sécurité au dessus des zones urbanisées
    Au final une anticipation de ce qui devait se faire pour sauver des emplois .Bien mais Dassault et la recherche amont (ONERA par exemple) sont les grand absents de cette mesure.

    • Rouviere

      DASSAULT grand absent: oui
      DASSAULT grand oublié: non
      Là est toute la différence, car l’ état français étant le principal client de la firme privée, et depuis fort longtemps, il est aussi fort possible, que DASSAULT n’ait point besoin d’aide. Ce qui n’est pas le cas du SCARA… absent et oublié du plan.

    • Guillaume

      Pour les coups d expoitation c est simplement que les avions viellissant ont besoin de plus d entretien.
      Ave le temps les coups de maintenance explose et il devient plus rentable de remplacer l avions.

      C est le même problème avec les vieux Puma de l armée Francaise . Ils coutent une fortune à maintenir operationnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.