Accueil » Les évacuations aériennes reprennent à Kaboul

Les évacuations aériennes reprennent à Kaboul

Après les scènes de chaos du lundi 16 août, les Américains ont repris le contrôle de l’aéroport et les évacuations ont repris. Derrière le rouleau compresseur américain, les Européens arrivent en ordre dispersé.

17.08.2021

L’A400M de l’Armée de l’air et de l’espace présent à Kaboul dans la nuit de lundi à mardi. © Ambassade de France à Kaboul

Les États-Unis avaient commencé à évacuer leur personnel diplomatique non essentiel à partir du 27 avril dernier. Mais devant la débandade de l’armée afghane et la progression des Talibans, les choses s’étaient accélérées à partir du 29 juillet avec l’affrètement de plusieurs avions civils. [caption id="attachment_7875571" align="aligncenter" width="900"] 640 personnes assises sur la plancher du C-17 « Reach 871 ». On parlera des masques et de la distanciation sociale un autre jour… © USAF[/caption] Dans les heures précédant...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

2 commentaires

  • BB01

    Oui les Ricains sont très bons en matière d’évacuation quant au rouleau compresseur… Les Talibans en ont fait leur affaire… Je crois que les Ricains n’ont plus que la conquête de la Lune pour faire croire aux martiens qu’ils sont meilleurs !!!

  • Aff le loup

    Bon article ! Comme quoi monsieur Lert il faut expliquer longtemps des évidences aéronautiques aux gens qui surfent et posent leurs commentaires comme autant d’IED !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.