Accueil » Les forces aériennes françaises testent les tablettes numériques

Les forces aériennes françaises testent les tablettes numériques

Des tablettes numériques sont actuellement en essai au sein de l’escadron « Esterel » et chez les pilotes de chasse et d’hélicoptères de l'armée de l'air.

4.05.2012

Aucun secteur ne semble échapper à l’avancée des tablettes numériques. L’Armée de l’air s’intéresse à son tour à ces outils magiques. Le Commandement des forces aériennes (CFA) a lancé une expérimentation au sein des unités navigantes pour évaluer dans quelle mesure ces tablettes sont susceptibles de faciliter la réalisation des missions logistiques et tactiques. L’escadron de transport « Esterel » de la base aérienne 110 de Creil a été équipé de tablettes numériques tactiles type EFB (Electronic Flight Bags– sacs de vol électroniques). La finalité est la dématérialisation complète de la documentation embarquée comme c’est le cas déjà dans de nombreuses compagnies aériennes civiles. Ce type de matériel devrait également permettre une nouvelle approche de la gestion d’un escadron grâce à sa connectivité et à ses outils de management. Dans le même temps, le CFA envisage de remplacer par une tablette numérique, l’UMPC (Ultra Mobile Personal Computer), ce petit ordinateur tactile positionné sur la cuisse du pilote de chasse ou d’hélicoptère.

Quand la démonstration de l’apport de ces tablettes numériques aura été faite, que ce soit du côté transport ou du côté tactique, le centre d’expériences aériennes militaires (CEAM) devra vérifier la faisabilité de l’utilisation d’un tel outil dans le domaine militaire. Les résultats de cette étude sont attendus à l’automne 2012. Ce n’est qu’à ce moment là que les tablettes seront déclarées, officiellement, bonnes pour le service militaire.

La Rédaction

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.