Accueil » Défense » Premier vol du biréacteur militaire Scorpion équipé G3000

Premier vol du biréacteur militaire Scorpion équipé G3000

Textron AirLand a fait voler le premier Scorpion de série, le 22 décembre 2016, depuis la base McConnell de l’US Air Force (Wichita). Le biplace de reconnaissance et d’attaque au sol incorpore plusieurs nouveautés dont une avionique développée spécifiquement par Garmin sur une base de G3000.

textron Scorpion-final - copie

Pour son premier vol, le premier Scorpion de série était piloté par Don Parker et Dave Sitz, pilotes d'essais de Textron AirLand. © Textron

Le premier vol du premier Scorpion de série a duré une heure et 42 minutes. Il a notamment permis de vérifier les performances de l’avionique et de l’aérodynamique. Par rapport au prototype, cet avion est en effet équipé de la nouvelle suite avionique G3000 (deux écrans tactiles) qui offre un surcroît de fonctions opérationnelles en place avant et un système plus complet de navigation en place arrière.

Les diverses modifications apportées à la cellule ont entraîné une augmentation de 4° de la flèche de l’aile. L’empennage horizontal a également été retouché pour améliorer les performances à hautes vitesses. La conception du train d’atterrissage a été simplifiée. Le HUD (Head Up Display) a été également modifié ainsi que la manette des gaz et le manche.

Toutes ces retouches interviennent après plus de 800 heures d’essais en vol et tiennent compte des retours des clients potentiels. Le premier vol du premier Scorpion de série survient juste après une campagne d’essais de tirs

Au cours des deux dernières années, le biréacteur a été déployé dans une dizaine de pays pour participer à des exercices militaires. Il a ainsi pu être pris en main par de nombreux pilotes militaires américains et étrangers. Textron a fait le choix de lancer ce programme sur ses fonds propres en dehors de tout appel d’offres ou cahier des charges de l’US Air Force. A lui de démontrer que cet avion multirole de nouvelle génération (renseignement, reconnaissance, appui-feu, attaque au sol) répond aux besoins des armées modernes.

L’avionneur américain qui a réussi le tour de force de faire voler un prototype au bout de 23 mois de développement promet que les coûts d’exploitation du Scorpion seront de l’ordre de 3.000 dollars de l’heure de vol. Jusqu’à présent, TextronAirLand a tenu ses promesses.

Philippe Chetail

Le Scorpion fait feu

Intégration réussie du radar I-Master de Thales à bord du Scorpion

Textron offre au Pentagone un avion d’attaque au sol low cost

L’avion de combat « low cost » : mythe ou réalité ?

A propos de Philippe Chetail

Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Aerogligli formation

Sur Facebook

Sur Twitter

1f93aad1dfcb53588827cea24255317c<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<