Accueil » Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…

Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…

La flotte de F-22 Raptor de l'US Air Force, un peu plus de 150 avions en service à ce jour, est sur le point de reprendre l’air. Avec sans doute quelques limitations dans leur emploi opérationnel. Un problème de génération d'oxygène a cloué au sol le fleuron de l'aéronautique militaire US pendant plus de quatre mois !

20.09.2011

Depuis un peu plus de quatre mois, les F-22 de l’US Air Force étaient cloués au sol. Rangés au fond des hangars ou bêtement scotchés sur le béton des parkings. Un peu plus de 160 avions à 400 millions de dollars pièce : les pots de fleurs les plus chers du monde.

Le problème viendrait du générateur embarqué d’oxygène ou OBOGS (On Board Oxygen Generation System). « Viendrait », parce qu’aussi incroyable que cela puisse paraître, l’USAF n’est toujours pas certaine de l’origine de ses soucis… S’il fallait une métaphore, on dirait que le F-22, champion du monde de marathon, de 100m, de 400m haies, de saut en hauteur, en longueur et en largeur, champion du monde de lancer du javelot et de petits pois, le F-22 a donc été bêtement mis hors course pour asthmatisme. C’est ballot.

Tout commence semble-t-il en novembre 2010. Un avion basé à Elmendorf (Alaska) est perdu au cours d’un vol de routine. Son pilote ne s’est pas éjecté. L’enquête aurait montré que l’OBOGS (Onboard Oxygen Generating System) avait « ingéré » une trop grande quantité de C02 alors que l’avion était gardé jusqu’au décollage dans un endroit chauffé et clôt pour le préserver des rigueurs de l’hiver. L’OBOGS est un générateur d’oxygène, qui remplace la traditionnelle bouteille d’oxygène liquide remplie avant chaque mission. Le système prélève de l’air sur le compresseur du réacteur et le filtre pour alimenter le pilote. La plupart des avions de combat modernes, dont le Rafale, sont dotés de cet équipement.

Au printemps 2011, d’autres incidents sur la flotte de F-22 aboutissent à une limitation opérationnelle : le temps de mener une enquête en profondeur sur le fonctionnement des OBOGS, les Raptor sont limités à 25.000 ft. Autant dire le ras des pâquerettes pour ce seigneur de la tropopause. Puis le 3 mai dernier, le couperet tombe : les F-22 sont arrêtés de vol. Au moins cinq pilotes ont tiré le signal d’alarme après avoir clairement ressenti les signes précurseurs de l’hypoxie. Des analyses de sang ont mis en évidence l’inhalation de différentes toxines, notamment des produits de la combustion du kérosène retrouvés dans les poumons des pilotes.

Pour maintenir tant bien que mal leurs qualifications, les pilotes américains ont usé leur fond de combinaison dans les simulateurs. Les deux centres de simulation disposant chacun de quatre cabines de F-22 n’ont pas désempli pendant ces quatre mois. Mais la simulation, ca va un temps…. Maintenant que l’avion reprend progressivement du service, il va falloir également remettre les bonshommes à niveau.

Cette affaire a constitué un sérieux coup de semonce pour l’USAF. Celle-ci s’est retrouvée confronté à une situation inédite à plus d’un titre. D’abord parce qu’il est rare qu’une force aérienne cloue au sol toute une flotte d’avions de combat pendant plus de trois mois d’affilée. Qui plus est avec une remise en vol très lente et qui sera sans doute soumise à des limitations opérationnelles dans les semaines à venir… La dernière mauvaise surprise de l’époque moderne concernait le F-15C : victime de fatigues structurales non prévues, 182 avions avaient été interdits de vol pendant plusieurs semaines début 2008. Autre point à noter, le F-22 n’avait pas vraiment besoin de cette publicité. En service depuis cinq ans, 150 avions on été livrés à la fin de l’été 2011 sur les 186 commandés au total. Malgré des coûts de développement pharaoniques, l’avion fait un peu grincer des dents. Ses capacités air-sol sont très embryonnaires (le Rafale fait par exemple cent fois mieux) et il souffre de quelques lacunes gênantes en matière de communication. Pour ne rien arranger, le F-22 a hérité d’un nom de dinosaure et il n’a participé à aucune guerre. Par les temps qui courent, c’est vraiment la honte…

Reste enfin le plus difficile à digérer pour l’Air Force : pour la première fois depuis vingt ans, celle-ci s’est retrouvée sans chasseur-bombardier furtif disponible. Dommage pour une force aérienne qui a bâti une bonne part de sa supériorité sur cette rupture technologique. Les F-117, qui avaient montré l’exemple, ont été retirés du service en avril 2008. Et le F-35, qui se fait encore attendre en unité, accuse plusieurs années de retard sur son calendrier initial. D’autant qu’on vous ne l’avait pas dit, mais les vingt avions de développements du programme F-35 ont eux aussi été interdits de vol pendant un mois au cours de l’été, à la suite de problèmes rencontrés sur la génération de puissance. Il n’y a pas qu’en France que le mois de juillet a été pourri…

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

11 commentaires

  • hotel bravo

    Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…
    et en plus il parais que même en combat air-air le rafale dégomme le F22…..

  • Julien MAIRE

    Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…
    C’est malheureusement le lot de tous les programmes de développement « Nouvelle Génération » (ou même « NextGen » comme on peut parfois le lire), dont les F22 et autres F35 ne sont que l’exemple américain…

    Ce sont des systèmes complexes, intégrant des technologies de branches différentes :
    Faire un avion, faire un hélicoptère sont une chose… Une chose très bien maitrisée d’ailleurs…
    … Faire un « système d’armes » en est une autre.
    Surtout à l’heure actuelle où même dans ces domaines que sont l’aéronautique et l’aérospatiale, on a quitté le Fordisme pour des systèmes à la fois personnalisés et adaptatifs (mais pas encore flexibles [*]).
    Le problème dans un système complexe, ce n’est pas le coeur, ce sont ces 20% de particularités et autres petites fonctions « additionnelles » qui font 80% des difficultés de développement et mise en opérabilité…

    En Europe aussi on a notre lot (et je ne cite là que ces « systèmes d’armes » « nouvelle génération ») :
    A400M (Airbus Military – France, Allemagne, Angleterre, Espagne), NH90 (Eurocopter, AgustaWestland – France, Allemagne, Italie), Talarion (EADS)…

    JM.

    .

    [*] Flexibilité (système modulable) : ça ne saurait tarder, Finmeccanica ayant par exemple lancé récemment sa première plateforme de drone neutre (un drone sur lequel « greffer » des équipements et sous-systèmes)

  • Gité

    Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…
    Pour Marina.

    Il s’agit certainement d’une faute de frappe : l’Eole d’Ader à volé en 1890,bien sûr, et non en 1898

  • Dédé la Baguette

    Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…
    La typique « French Attitude »…. l’hôpital qui se fout de la charité ! ! !

    Le F-22 demeure un avion de dernière génération à plus d’un titre, capable de se voir engagé sur un large panel de théâtres opérationnels.

    Pratiquement aucun autre avion que le « fameux » Rafale bien Français n’a eu un aussi lamentable « succès » commercial, au point que personne ne le veut en dehors de ceux qui l’ont financé.
    Le Rafale est un avion né démodé, certes magnifique, mais loin d’avoir une quelconque utilité militaire…

    Alors avant de se payer la tête de constructeurs Américains (ou Russes), un peu d’humilité… et rappelez-vous des exemples tels que le char Leclerc et le Charles-de-Gaule, le monde entier en rit encore!
    Heureusement que le ridicule ne tue pas!

    A bon entendeur.

    Dédé la Baguette

    • Cougar133

      Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…
      Alors la je suis scié ^^ mort de rire !

      « Le Rafale né démodé … » , c’est tout le contraire ! c’est l’appareil le plus complet actuellement en service et ses concurrents sont incapables d’en faire autant ! faut Te renseigner Dédé la Baguette , le concept est validé et il est complètement en adéquation avec les besoins et les conflits actuels et a venir . quand au succès lamentable , je me garderais bien de dire ça a votre place , il se pourrait Dassault place le Rafale sur le plus gros marché actuel , l’Inde ! il a prouvé toute son efficacité , et les EAU aussi l’ont constaté et paufinent actuellement le contrat pour une annonce en novembre …

      renseignez vous avant de dire des anneries ..

      • Julien MAIRE

        Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…
        @ Cougar133 >

        Malheureusement pour le Rafale, il m’est d’avis (et de certains experts) que l’Inde négocie, par la modernisation de sa Défense, des relations internationales…

        … Hors, vis-à-vis de la France (avec Dassault en « porte-étendard« ), l’Inde a déjà retenu la modernisation de ses Mirage

        … Du coup, il est plus probable qu’elle valide l’Eurofighter Typhoon comme nouveau chasseur (et renforce ainsi ses relations avec l’Angleterre et l’Allemagne).

        La validation du programme MMCRA était potentiellement prévue pour ce mois de Septembre… Nul doute que nus devrions être fixé d’ici la fin de l’année…

        .

        Pour ce qui est des UAE, c’est quasi certain :
        Seul le prix (dont la négo’, qui a trainée, a souffert de l’envolée de l’Euro vis-à-vis des autres devises et en particulier du Dollar US) semble rester à ajuster
        (comprenez par là : « quel montant du prix la France (les contribuables) va-t-elle prendre à sa charge« )

    • Frédéric Lert

      cher dédé la baguette
      … le ridicule ne tue pas, votre pseudo en témoigne, mais dans le cas du F-22, il empêche de voler…

  • Marina

    Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…

    Bonjour Gil.
    J’ai toujours dit que la France etait la meilleur en aeronautique,ce qui est normal piusque c’est chez nous qu’a ete fait le premier avion. Et quoi qu’en disent les Americains le premier vol c’est fait chez nous avec Clement Ader avec son EOLE en 1898.
    Bien aeronautiquement Marina

  • JP QUINET

    Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…
    C’est le moment pour les vendeurs de chez Dassault de glisser (furtivement) les prospectus du Rafale à leurs prospects.
    Je caricature?

  • Michel

    Quand les pilotes de F-22 Raptor toussent, l’US Air Force est malade…
    Hahaha ! Merci Frédéric pour votre style d’ écriture inimitable. Comme le disent les anglais ,  » you’ve made my day  » . J’ attends avec impatience la suite… lorsque le GAO aura lu votre article.

    • Frédéric Lert

      Hmmm…
      … que Gil ne le prenne pas mal, mais j’espère que le GAO (la Cour des comptes américaine) dispose d’autres sources d’informations qu’Aerobuzz…
      pour le reste tout va bien, je rentre toujours dans mes chaussettes !
      merci pour ce commentaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.