Accueil » Un nouvel Airbus « wingletisé »

Un nouvel Airbus « wingletisé »

Airbus Military dévoile le C295W. Avec un W pour « winglet », la nouvelle version de l’avion de transport léger affiche des performances en forte hausse.

29.05.2013

Le Casa 235 a volé pour la première fois en 1983. Quatorze ans plus tard, il a donné naissance au C295, un programme aujourd’hui placé sous la responsabilité d’Airbus Military. Les CN235 et C295 sont fabriqués à Séville, dans le sud de l’Espagne.

Entre 2003 et 2012, Airbus Military a vendu 157 CN235 et 295, revendiquant 51% du marché. Mieux, l’avionneur a décroché 32 ventes en 2012 sur un marché total de 42 avions. Les dix ventes qui lui ont échappé sont allées au C-27J d’Alenia. Un beau succès qu’Airbus Military veut faire fructifier en faisant évoluer son C295.

La version W dévoilée le 29 mai 2013 à Séville se distingue immédiatement par ses winglets (ailettes marginales). L’autre évolution majeure se situe dans le logiciel de contrôle de la motorisation, deux turbines Pratt & Whitney PW197.

Au total, l’appareil s’alourdit de 90 kg : 30 kg pour chaque winglet et 30 kg de renforcement de la voilure. Un surpoids très largement compensé par les gains en performance attendus, avec en premier lieu par une baisse de consommation de 3 à 6% suivant les profils de vol. Mais les gains attendus portent avant tout sur les performances « hot & high » (temps chaud haute altitude) et promettent d’être spectaculaires : le plafond opérationnel de l’avion passe de 21000 à 24500 ft pour un décollage à 21 tonnes. La charge utile est augmentée d’une tonne pour des opérations « hot & high » et l’autonomie s’accroit de 200 nautiques pour une charge utile de 4 tonnes. En mission de guet aérien, l’avion passe de 7.9 à 8.8 heures d’autonomie.

L’avion de développement est aussi celui ayant servi à présenter la version Awacs de l’appareil en décembre dernier. Débarrassé de son antenne, l’appareil a déjà participé à des vols de démonstrations au départ de Lima (Pérou). Le C295W est d’ores et déjà commercialisé, les clients ayant toujours le choix entre la version classique de l’avion ou le modèle « W » et les vols de certification débuteront au 2ème trimestre 2014. Les premières livraisons sont attendues à la fin de cette même année. Dans la gamme Airbus Military, qui s’étend du CN212 à l’Airbus A330 MRTT, l’A400M et désormais le dernier à ne pas bénéficier de winglets. Jusqu’à quand ?

Frédéric Lert

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

3 commentaires

  • syro

    Un nouvel Airbus « wingletisé »
    un jour surement il y aura des winglets sur l’A400 M

  • Axel Bergman

    Un nouvel Airbus « wingletisé »
    C’est vrai, comme le dit « Toto », l’Airbus A-400 M ne possede pas de winglets !!!
    Si cela peut augmenter les performances de l’appareil et lui faire économiser du carburant ???
    De plus, je trouve qu’au niveau estétique, les winglets donnent à tous les avions qui en sont équipés un design plutot sympa…Alors à quand des winglets sur A-400 M ?

  • Le Havrais Corrézien

    Un nouvel Airbus « wingletisé »
    Excellent appareil! La Marine Française pourrait vendre ses 8 Falcon 50 et s’offrir 10 C 295 W bien moins couteux à entretenir… Gouverner c’est gérer aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.