Accueil » Dépose minute » Cisaillement

Cisaillement

© Vincent / Aerobuzz.fr

A quelques semaines des Jeux Olympiques de Paris, Volocopter vient de faire son retour médiatique. Il était temps. La discrétion inhabituelle adoptée par le pionnier de l’aéromobilité urbaine avait de quoi surprendre. Voire inquiéter certains… Quoi que, depuis que l’Autorité Environnementale a émis des réserves appuyées sur l’idée même de voir circuler des taxis volants au-dessus de la Seine, les porteurs du projet faisaient profil bas. L’opposition affichée des élus du Conseil municipal de Paris les a sans doute confortés dans leur stratégie de non-communication. Il n’empêche que par curiosité, nous aimerions avoir une idée du dispositif que prévoient de mettre en place Volocopter et ses partenaires, notamment Aéroports de Paris. Il va falloir attendre encore un peu…

Attendre encore, parce que c’est dans la rubrique financière que Volocopter fait parler d’elle désormais. Il est question des difficultés que la start up rencontre dans sa nouvelle levée de fonds. Les collectivités locales allemandes qui l’ont soutenue jusqu’à présent, se moquent apparemment des JO. Elles refusent tout simplement de continuer à se porter caution. A quelques semaines des Jeux Olympiques Volocopter traverse une zone de turbulences. Elle n’est pas la seule…

Flying Whales aurait sans doute préféré que la « cellule investigation » de Radio France regarde dans une autre direction que la sienne. La start up française a récemment été le sujet de l’émission « Secrets d’info », sur France Inter, au titre évocateur : « Flying Whales : des millions d’argent public et toujours pas de dirigeable en vue ».

Les journalistes d’investigation ont fait le compte ; en 12 ans d’existence, cette société a levé 160 millions d’euros. Elle promettait de faire voler un premier appareil en 2020. Elle parle aujourd’hui de 2028.

« Secrets d’info » a surtout diffusé une série de témoignages tous plus critiques les uns que les autres. Ils remettent en question le principe même de la « grue aérostatique » pour le levage de charges lourdes. Le choix de l’hélium pour gonfler l’enveloppe. Le recours à la modélisation pour valider des choix technologiques innovants. Le défrichage de 59 hectares au nord de Bordeaux pour implanter la future usine d’assemblage dont le coût est estimé à 150 M€. L’Autorité environnementale s’en est mêlée…

Certes, cela fait beaucoup, mais il n’y a rien de très nouveaux là-dedans. Tout cela était déjà sur la table. Et pourtant, au moment du dernier salon du Bourget, la presse, à commencer par Radio France, partageait le rêve de Flying Whales. Il faut reconnaître que la start up avait mis le paquet en termes de communication pour canaliser les sujets.

Les « conseillers com » auraient dû mettre en garde leurs clients. Il y a toujours un moment où la presse se rebiffe. Volocopter et Flying Whales sont les premiers à en faire les frais. Il est trop tôt pour dire si, pour les acteurs déclarés de la rupture, le vent est en train de tourner. A ce stade, cela ressemble plus à un cisaillement.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

3 commentaires

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • … oui… Jadis, le métro avait également beaucoup fait parler 😉

    Répondre
  • par Catherine Bouroullec

    Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ….. Et qui mettent la main au portefeuille ! 🤣

    Répondre
  • De nos jours « la com » comme ils disent est la nouvelle expression qui remplace l’ancienne expression qui était « jeter de la poudre aux yeux » cela a le mérite d’être plus court.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.