Accueil » Dépose minute » Histoires de famille

Histoires de famille

© Vincent / Aerobuzz.fr

Initialement, c’est Aer Lingus qui aurait dû entrer dans l’histoire d’Airbus. Elle était bien partie pour de devenir la première compagnie au monde à mettre en ligne le très attendu A321XLR, la version long courrier du monocouloir européen. Mais comme l’explique Bob Fisher dans Aerobuzz.de (le petit frère allemand d‘Aerobuzz.fr), les négociations salariales entre la compagnie irlandaise et ses pilotes ont échoué. Le groupe IAG qui n’a pas de temps à perdre a tranché.

IAG regroupe British Airways, Level, Vueling ou encore Aer Lingus et Iberia. Il a décidé que les premiers A321XLR qui devaient initialement aller à Aer Lingus, seront finalement affectés à Iberia. En juin 2019, IAG a été le premier à passer commande du nouvel Airbus : 6 pour Aer Lingus, 8 pour Iberia. C’était lors du salon du Bourget, dans la foulée de l’annonce de ce nouveau programme par Airbus. Ce jour-là, IAG a pris de cours l’insatiable indienne Indigo qui en a commandé 50, mais qui ne sera pas pour autant la compagnie de lancement de l’A321XLR.

Iberia attend donc son premier A321XLR cet automne. Airbus a pris du retard. Une année environ. Le Covid d’abord, la certification ensuite.

Après une période de rodage en Europe, dès l’hiver prochain les A321XLR aux couleurs d’Iberia seront déployés sur l’Atlantique. Plus précisément sur Boston et Washington DC au départ de Madrid. La compagnie compte jongler avec ses A330, A350 et A321XLR, pour adapter le nombre de sièges à la demande. Elle promet qu’en termes de confort, les passagers ne verront pas la différence. Pour ceux qui auront le privilège de voyager en classe Affaires c’est certain.

Un siège avec hublot de chaque côté de l’allée centrale. 14 au total. Transformables en lit avec écran individuel de 18 pouces. Pour plus de confort et d’intimité, chaque siège disposera de son propre système d’éclairage, qui pourra être réglé indépendamment pour ajuster la lumière à l’environnement souhaité.

En classe Eco, les passagers ne seront pas dépaysés non plus puisqu’ils se retrouveront à trois de chaque côté de l’allée centrale, sur 28 rangées, soit au total 168 sièges. Qu’ils s’estiment heureux. En version monoclasse, le futur Airbus sera certifié pour 244 passagers.

Celui qui se frotte les mains, c’est évidemment le directeur financier d’Iberia. Son collègue d’Aer Lingus qui rêvait déjà de voir s’envoler son premier A321XLR vers Minneapolis se consolera en se disant que tout cela reste dans la famille. Chez Airbus aussi, l’A321XLR est une histoire de famille.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.