Accueil » Le beaujolais nouveau est arrivé !

Le beaujolais nouveau est arrivé !

Où trouver l’équivalent de 8.000 vols tout cargo type Boeing 747 ? Parce que c’est ce qui risque d’être nécessaire pour acheminer à travers les cinq continents, 16 milliards de doses de vaccins. Notez que le Covid-19 n'a eu besoin de personne pour envahir la planète. Passager clandestin, sur des vols réguliers, il s'est débrouillé tout seul.

Pour le vaccin anti-Covid, les 747-8 ne suffiront pas pour faire face au défi qui se profile. Il faudra juste ne pas être trop regardant sur le bilan carbone des charters affrétés. Il faut savoir hiérarchiser les priorités.

L’opération est présentée comme le plus grand challenge de l’histoire de l’aviation commerciale. Tout porte à le croire, compte tenu des volumes à traiter, mais aussi de la pression politique et surtout de la fragilité du produit. -80°C ! Les transporteurs seront à la hauteur.

L’avion est devenu expert en matière de fret sensible. On lui confie les chargements qui réclament une attention particulière : denrées périssables, œuvres d’art, pandas… Et même des millions de bouteilles de beaujolais nouveau.

Le beaujolais nouveau et les avions cargo, c’est une longue histoire qui tend à perdre de son intensité ces dernières années.

Pendant des décennies, à la mi-novembre, le primeur mettait la chaine logistique sous pression. En l’espace de quelques heures, des millions de bouteilles étaient chargées dans les soutes des avions. Les images faisaient le tour de la terre. La promo était servie par les journaux télévisés du monde entier.

Dans les années 80, le transport aérien savait que cette semaine-là, était celle du beaujolais nouveau. Même si on était loin, à l'époque, des 8.000 vols d'aujourd'hui, toutes les capacités lui étaient réservées. Les bonnes années, les aéroports de Châteauroux-Déols, Vatry et Lyon-Saint Exupéry réussissaient à détourner quelques vols spéciaux de FedEx, British Airways ou Cathay Pacific à destination de l’Amérique du Nord et de Japon. Mais l’essentiel des expéditions transitaient par les principaux hubs des majors européennes.

Tout devait être expédié en moins d’une semaine. D’où le tour de force. Et puis les producteurs de beaujolais ont obtenu des assouplissements qui leur ont permis d’envisager des alternatives plus économiques. Et l'histoire d'amour entre le beaujolais nouveau et l'avion s'est émoussée. Pire même…

Cette année, 277.200 des 5 millions de bouteilles destinées aux amateurs japonais ont rejoint le Japon par le train jusqu’en Chine, puis le bateau. 20 jours de voyage. Comme les poutres de queue des hélicoptères H175 fabriquées en Chine qui sont acheminées jusqu’à Marignane par train. Juste à temps.

Gil Roy

22.11.2020

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

26 commentaires

  • Pilotaillon curieux

    Nos Zamizelvètes ont produit ce doc, qui je pense (parce qu’on prend le temps de faire des choses « propres en ordre » outre Léman) est non seulement fondé mais très pédagogique, donc à consommer sans modération.
    Pour séparer (un peu j’espère) le bon grain de l’ivraie :
    https://www.youtube.com/watch?v=TTmSz24SkJ0
    Sur la même chaine beaucoup de savoirs, qui préservent des cellules à la fois en train et de mourir, ou de la sourde révolution de la sous espèce des Zilluminaé allucynacaé, dont j’espère être… vacciné !
    Mais comme rien n’est sûr à 100%, alors je m’interroge chaque jour.

  • PlasticPlane

    Il en va du Beaujolais comme de l’aviation business. Le Beaujolais nouveau a probablement fait beaucoup pour sa notoriété, donc pour faire progresser son chiffre d’affaires. Même chose pour le low cost aérien qui a fait la fortune d’Airbus et Boeing. A contrario aujourd’hui, recherche de naturel et de qualités gustatives reviennent sur le devant de la scène, et les tripatouillages pour rendre le divin breuvage stable à la consommation anticipée nuisent à son image (… et à son goût). Même effet avec l’accroissement du trafic aérien, et de la pollution qu’il engendre, sur l’image de l’aviation en général.
    Comme quoi, quand on fait pisser la vigne comme on dit chez nous, ce n’est pas forcément bon pour tout le monde, ni sur le long terme.

  • a. moutet

    Pourquoi le transporter alors qu’il peut être fabriqué sur place ? Et c’est bien évidemment la solution choisie, ce sont des usines françaises qui vont fabriquer les vaccins pour la France. Pas besoin donc d’avion, contrairement au beaujolais (nouveau ou pas) qui ne peut être produit que dans le beaujolais, les vaccins peuvent se fabriquer sous licence partout dans le monde !

    • Hugues CHOMEAUX
      Hugues Chomeaux

      Lisant la première phrase de votre commentaire j’ai pensé que vous parliez du Beaujolais !
      Mais si vous dites qu’il ne peut être produit que sur son terroir …..

  • Jean Baptiste Berger

    @arminius
    Dans le même esprit, une dame interrogée sur Fr3 à midi disait : « on est en hiver et on ne peut pas acheter un manteau » .
    Sans doute les cranes d’oeuf élevés en basse cour à l’ENA ont-ils pensé que « se cailler dans la rue » allait motiver le petit peuple pour rester chez soi…..et boire du beaujolpif pour se réchauffer !
    J’avoue que leur logique, comme vous, me laisse perplexe.
    Ce qui me navre aussi, pour rebondir sur les propos de Derry, ci-dessous, concernant les belles heures du cargo aérien Français, c’est que grâce, entre autres, à Mme. parly qui a également offert les trois quarts du réseau court courrier Français à Ryanair et Easyjet, c’est avec la douzaine de B747/400 quasi-neufs qu’Air France leur a vendus pour une bouchée de pain que des compagnies étrangères vont transporter à grand frais notre remède miracle (le Beaujolais) et peut être le vaccin salvateur !
    La même, devenue ministre « d’en marche arrière » est maintenant en train de dépouiller notre pauvre armée de l’air de ses Rafale pour permettre aux Grecs d’avoir des avions modernes pour pas cher…
    Là aussi, une certaine logique… (si Stormy a des infos sur la question je suis preneur).

  • MfaB

    Je vous conseille de boire du beaujolais nouveau cette année. Il est bon, meilleur que du temps où il était à la mode.
    Il est bien d’abandonner le profit â outrance et de revenir aux fondamentaux.
    B

  • asrine

    Les questions qui me viennent à l’esprit sont : 1° si ce vaccin doit etre conserve à -80° comment pourra t-on conserver cette chaine du froid ? 2° comment pourra t-on transformer une soute en super congélateur ? 3° peut on injecter à l’etre humain des produits glaces et là c’est du domaine medical ?

  • bdd13
    bdd13

    Bientôt on arrivera à pied par la Chine.
    C’est la transition… ou le transit comme vous voulez.

  • Arminius

    Comme ça, le précieux liquide arrive secoué à souhait. Pourtant, le « pinard » est considéré comme un produit de première nécessité, puisque les cavistes ne sont pas confinés (commerces essentiels). Ce qui fait que vous pouvez acheter du beaujolais nouveau, mais pas une paire de chaussettes ou une cartouche d’imprimante pour travailler à la maison…
    Pas la peine de chercher une logique, il n’y en a pas.

  • Derry GREGOIRE
    Derry GREGOIRE

    Je me souviens avoir emporté quelques milliers de bouteilles de Beaujolais nouveau en 747 cargo au départ de CDG vers Tokyo…j’étais copi à l’époque (vers les années 95) et avec le mécano nav et le CDB, dés l’arrivée à l’hôtel, nous nous empressions de nous changer afin d’aller boire un coup du Beaujolais nouveau que nous avions transporté quelques heures auparavant…A l’époque le cargo d’AF faisait partie des leaders mondiaux, ce qui n’est hélas plus le cas aujourd’hui, par des choix politiques qui s’avèrent contestables.

  • Pierrot

    J’espère que l’Aviation commerciale ne va pas se rendre complice d’un génocide à grande échelle en acheminant à travers la planète un vaccin contre le coronavirus qui ne peut exister par définition. Je rappelle qu’un virus est une substance inerte sécrétée par des cellules en train de mourir, placées dans un environnement toxique. Cette substance inerte comporte des codes liés à la cause de cet environnement toxique, pour alerter du danger les autres cellules de l’espèce, à des fins de survie de l’espèce entière. Je rappelle également que certaines espèces animales partagent certains codes génétiques avec l’humain sensibles au coronavirus, comme les félins.
    Vouloir fabriquer un vaccin à partir d’une substance inerte, comme vouloir tester la population, est une aberration sur le plan scientifique, mais ne l’est plus si l’on veut gouverner par la peur.

    • PlasticPlane

      … Références scientifiques crédibles SVP ?

    • Pilotaillon

      Excellente démonstration…
      Tout le monde vous attends au Collège de France, et dans les amphis de la médecine moderne.
      Génocide, survie de l’espèce, cellules en train de mourir… et une fois qu’on a dit cela on fait quoi ?
      On met tous les médecins à pied avec des sandales, on fait attendre les patients à l’entrée des dispensaires et on cherche les plus vaillants pour entrainer la dynamo détournée du vélo de mamy, de sorte que la seule lampe du coin qui pend au bout des fils rapiécés, illumine les esprits ouverts de la brousse… pour compter les malades.
      Et on joue à qui toussera, toussera le dernier.
      Bravo Pierrot la Lune, je vous trouve assez disponible pour avoir le temps de penser à tant de belles choses.
      J’imagine l’inspiration nocturne, quand tous les chat sont gris et que les réseaux carburent au super « n’importe quoi » : vous avez suffisamment de matière pour écrire un roman de science fiction, voué au plus grand succès !
      Ils seront nombreux, qui, du côté des malades ou des soignants, à dévorer votre prose, les jours de récup, quand collectivement, par un minimum de responsabilité et de lucidité, nous leur permettront de revenir à la santé ou aux types de soins plus habituels.

      Un secret, vous ne le dites à personne, c’était le message caché de Gil Roy : La Covid se soigne avec du Beaujolais en intraveineuse, en contemplant la Roche de Solutré une nuit de pleine lune !
      Pour rappel, Il y a plus de similitudes entre le code génétique du porc et l’homme qu’entre le rat et la souris…
      Santé !

    • Hugues CHOMEAUX
      Hugues Chomeaux

      Consternant.

    • Raoul Volfoni

      J’imagine qu’en cherchant bien sur des forums de chirurgie cardiaque ou de rhumatologie on doit trouver des experts de même niveau qui font toute la lumière sur les raisons de crash inexpliqués comme la disparition du vol 370 de la Malaysia… .

  • stanloc

    Moi je ne peux pas chasser de ma réflexion au sujet du vaccin pour la Covid 19, le triste sort survenu au vaccin du H1N1

  • Aff le loup

    En ce qui concerne le beaujolais nouveau, les ventes étant passées de 304 000 hl en 2008 à 170 000 hl en 2018, en fait historiquement depuis les années 60 de la piquette au vin de qualité, on le gardea confine pour nous, donc pas besoin d’avion !

  • Aff le loup

    Il ne faut pas spéculer trop vite…
    Le vaccin francais va sortir et il se conservera comme tout vaccin de la grippe, dont je suis un fervent supporter depuis les années 2000 quand je transitais les we entre SaintE et Nimes, confine dans les TGV avec une faune toussotante et crachotante, entre 0 et 8 degrés…
    En ce qui concerne la France ce pays de déprimés complotistes, Pasteur et Sanofi fourniront sans problème… et sans avion ! Le scénario du moment est au plus trumpiste sinon trompeur !

  • Tutaj

    Ca risque de gratter Greta.
    Ian Tutaj

    • Jean Baptiste Berger

      Si seulement ça pouvait la gratter où il faut pour qu’elle arrête de nous casser les c…..
      Je suis prêt à lui offrir une caisse de beaujolais nouveau ( par transport aérien) si ça l’aide à se concentrer sur son propre bonheur plutôt que de s’occuper du nôtre….

      • Tonton Volant

        Pauvre Greta ! Elle n’a jamais fait que répéter et répéter … ce que les experts du climat avaient dit.
        L’indignation d’une adolescente fait bondir ceux qui nient le réchauffement climatique — température cet été en Sibérie : 38°C. Le pergélisol fond … https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/rechauffement-climatique-fonte-du-pergelisol
        Elle s’occupe se « son propre bonheur », vivant après nous qui mangerons les pissenlits par la racine à plus ou moins brève échéance (c’est selon …)
        Sans nul doute, la réponse, toute condescendante, à ma réflexion ne va pas tarder

      • Gil Roy
        Gil Roy

        Et dire qu’avec ce « Dépose-Minute » je m’attendais à devoir défendre le Beaujolais !

      • Gate

        @Gil Roy et encore on n’a pas abordé le sujet des nano-particules de 5G présentes dans le vaccin !

      • Jean Baptiste Berger

        @Gil
        Ben…ma réponse va dans ce sens, non ?

      • Pilotaillon, recrue deuxième classe

        Si, si, si, le message de soutien était implicite, pour qui connait (et qui attend les prochaines occasions) les solennelles inaugurations du Beaujolais nouveau dans un bouchon Lyonnais…
        Pourquoi ne pas proposer l’année prochaine, une campagne de sainte vaccination à la joyeuse équipe des contributeurs de ces colonnes.
        Le pèlerinage débuterait à Bron, avec recueillement devant les machines et leurs équipages héroïques d’Oyonnax Air, avant de prendre le tram pour Saint Jean, l’implorer de prendre soin de nous pauvres chasseurs de CAVOC, puis conclure en allant se faire vacciner, avec les fioles certifiés, validées pour leur inno-cuité par un groupe de Professeurs méritants, attachés aux hôpitaux des Pierres Dorées.
        Nous pourrions ensuite nous prévaloir d’une immunité de groupe, contre le verre solitaire, en particulier, et nous mettre à l’abri de la DC-PLUIE (dégénérescence du cortex précoce liée à l’usage intensif d’écrans), en clair : des c.. comme s’il en pleuvait !.
        Juré qu’on en mesurera pas le taux de CO2, et que Greta n’en saura rien.
        Nous laisserions aux illuminés le plaisir de se retrouver au pied de Solutré.
        Chiche que oui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.