Accueil » Dépose minute » Tik Tok, c’est la guerre qui frappe à la porte…

Tik Tok, c’est la guerre qui frappe à la porte…

© Vincent / Aerobuzz.fr

En 2021, la Rand Corporation, institution financée en partie par le gouvernement américain, analysait les armées françaises. Sa conclusion était que l’outil militaire de la France était excellent mais trop échantillonnaire : quelques jours de combats de haute intensité et l’épuisement des réserves humaines et matérielles serait total. Depuis 2021,  l’Europe est revenue à cette guerre totale, à l’insu de son plein gré.

Plusieurs milliers d’obus d’artillerie sont échangés quotidiennement sur le sol ukrainien et voyant cela, les pouvoirs publics français ont lancé un appel solennel à l’économie de guerre. Sage décision. Nous savons tous que l’homme est un loup pour l’homme, que gouverner c’est prévoir et que prudence est mère de sûreté.

Les paroles martiales ont été suivies par la rédaction d’une loi de programmation militaire 2024-2030 exceptionnelle, avec un budget de 413 milliards d’Euros. Les économistes modèrent l’enthousiasme en nous rappelant que ces chiffres sont trompeurs. D’abord parce qu’ils seront rongés par l’inflation. Ensuite parce que l’effort financier interviendra essentiellement après 2027 : c’est un cadeau du président actuel à son successeur. Enfin parce qu’on se bat encore sur la crête des 2% du PIB comme un chien court après son ombre. Pendant ce temps, l’Allemagne trouve miraculeusement 100 milliards sous son matelas, la Pologne fait passer son effort de défense de 3,9% à 5% du PIB et la Chine multiplie son budget militaire par cinq en 15 ans.

Depuis vingt ans, la marine a reçu moitié moins de navires que ce qui était promis au tournant du siècle. L’armée de terre joue avec quelques dizaines de canons et 200 chars Leclerc qui seront modernisés d’ici 2030. Ils auront alors à minima un quart de siècle dans les barbotins. Ce sera toujours moins que les Gazelle de l’ALAT qui continueront bravement à faire la guerre avec leur blindage au plexiglass.

La bonne nouvelle pour les lecteurs d’Aerobuzz, c’est que la France dispose d’un fleuron, le Rafale. L’Armée de l’air et de l’espace (AAE) en a reçu une centaine en vingt ans. Ebouriffant ! La fameuse 5ème tranche de 42 avions,  commandée dans les dernières heures de 2023, sera livrée d’ici 2032, à priori. L’AAE disposera à cette date d’environ 140 biréacteurs.

On est loin avec ce chiffre des 260 exemplaires évoqués en début de programme et même des 180 promis à l’entrée en service de l’avion. On est loin aussi du discours présidentiel évoquant une flotte 100% Rafale pour la France. Pour l’anecdote, on est loin aussi de la Grèce, pays de 10 millions d’habitants, endetté jusqu’aux yeux et disposant malgré tout d’un peu plus de 200 avions de combat. En fait, on est loin de tout.

Heureusement il nous reste l’élément humain. La tragédie ukrainienne nous le prouve, la guerre moderne exige de la masse, de la chair. Quelle surprise ! Puisqu’elle voit loin et anticipe, la France a-t-elle remis en place la conscription, a-t-elle a fait gonfler l’effectif de ses réserves, a-t-elle elle a mis un terme à l’opération Sentinelle qui a fait de ses soldats professionnels des vigiles de supermarché, payés pour astiquer les halls de gare le fusil d’assaut en bandoulière ? Elle aurait pu, mais elle ne l’a pas fait.

La France, n’est pas la Suède où l’on applique depuis 2017 la doctrine de la défense totale, avec un retour à la conscription (qui avait été abandonnée en 2010) et un service civil obligatoire pour les jeunes ayant des compétences professionnelles dans le domaine des premiers secours, ou de la production et du transport de l’électricité.

Que la France n’ait plus de matériel n’est donc finalement pas si grave, puisqu’elle n’a pas non plus de soldat ni même, avouons le, d’envie de se battre. L’économie de guerre, c’est moche, c’est cher, et ça commence dans les esprits. A l’ère de Tik Tok, c’est pas gagné !

Frédéric Lert

Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

5 commentaires

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • anemometrix a écrit :
    « La Russie reconnait inviolables les pays frontaliers à la Russie.
    La Russie garde la Crimée et le Dombass. (Ils y sont et ne les rendront pas)
    Trump ?… »
    Je dis « that the question »
    Poutine se contentera t’il de ces deux régions ?
    Napoleon Bonaparte est bien allé lui jusqu’en Egypte, jusqu’à Moscou . Les espagnols ont gardé un très mauvais souvenir de sa campagne d’Espagne au point qu’ils ont choisi un écartement des voies de chemin de fer différent du notre pour éviter au moins une nouvelle invasion par chemin de fer.
    Toutes les époques de l’Histoire ont connu des envahisseurs
    Evidemment ce n’est pas une raison pour que cela continue. Mais comment arrêter celui-ci ?

    Répondre
    • Lorsqu’il a franchi le Dniepr Napoléon comptait sur une bataille avec l’armée russe campée en face, bataille qu’il gagnerait, et qui éteindrait la énième coalition en gestation contre lui. Il n’avait aucune intention d’aller à Moscou.
      Mais l’armée russe a préféré plier bagage et la poursuite émaillée de quelques batailles (Smolensk, la Moskova) s’est achevée à Moscou.

      Ce conflit en Ukraine marquera l’histoire de la guerre : les drones, les missiles en sont les vedettes.
      Des centaines de chars, russes mais aussi ukrainiens, sont détruits par des drones kamikazes.
      Les soldats dans les tranchées sont des proies pour des petits drones larguant un explosif, ou bien qui les chassent en plaine comme en forêt.
      On nous dit que les F16 vont renverser la situation. On nous avait dit la même chose avec les tanks, Abrams, Leopard,….

      Trump a engagé le retrait des troupes US d’Afghanistan. Il dit vouloir faire la paix en Ukraine.
      Qui d’autre pour mettre fin au carnage et à la ruine des européens ?

      Répondre
    • Influencé par l’actualité … Napoléon a franchi le Niémen, pas le Dniepr !

      Répondre
  • « Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes. » Machiavel.

    Le Tsar Vladimir présenté voulant ravager l’Europe de l’Ouest.
    Brrr … ça fait froid dans le dos ! (Pour ceux qui y croient)
    Les américains mettent la pression sur les peuples d’Europe, les engageant à se munir de lampes torches, de boites de conserves et d’eau en bouteille. La guerre totale est proche : ça va barder !

    Alors, les agriculteurs, les soignants, les malades, les étudiants attendront, l’argent, que l’on a pas et que l’on emprunte, ira pour l’industrie de l’armement.

    Pourtant, tout le monde peut voir que l’armée russe est incapable de bousculer l’armée ukrainienne et que les deux peuples concernés par le conflit réclament la paix.
    Les deux vont à une catastrophe démographique par la perte de toute une génération de jeunes hommes qui ne feront pas d’enfants.

    Les russes veulent la Crimée et de Dombass, peuplés majoritairement russophones russophiles.

    Nous partageons avec le peuple russe nos racines chrétiennes et une culture quasi commune.
    Il me paraitrait plus sage de rapprocher la Russie des pays européens plutôt que la pousser dans des bras qui sont déjà nos ennemis.

    Plutôt que d’effrayer d’une « guerre totale », je préfèrerai entendre parler d’un plan de paix comme :
    L’Ukraine ne rentre pas dans l’OTAN ni dans l’UE, l’Ukraine devient un pays neutre.
    La Russie reconnait inviolables les pays frontaliers à la Russie.
    La Russie garde la Crimée et le Dombass. (Ils y sont et ne les rendront pas)
    Trump ?…

    Répondre
  • par Patrice PIQUEREAU

    Il n’y a plus d’argent dans les caisses ni pour notre armées, ni à donner aux agriculteurs, mais on donne 50 Milliards pour la guerre en Ukraine. Bien oui, c’est cela la France. Et on n’évoquera pas les sujets qui fâchent comme la MHD inventée en France mais mise en oeuvre par les russes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.