Accueil » Uchronie

Et si le Covid-19 n’avait jamais existé… Nous serions à 24 heures du coup d'envoi de la 54ème édition du salon du Bourget. Une semaine de folie en perspective, portée par une croissance du transport aérien que rien ne pourrait entraver…

La vedette du salon du Bourget 2021 aurait été le Rafale. L’Indonésie s'apprêterait à profiter de l’occasion pour officialiser sa commande. Déjà six contrats export ; plus de doute, l’avion de combat français est une réussite. Avec une grande satisfaction teintée d’une légitime fierté, les 500 entreprises impliquées dans le programme Rafale, se réjouiraient à l'idée de suivre chaque jour, d’une oreille émue, du fond du Hall 4, la démonstration en vol. Dans les allées du salon et dans l’intimité des chalets, le choix de la Suisse ne ferait plus de doute. Sauf chez Dassault, par superstition évidemment.

En 2019, le F-35 écrasait tout de sa présence. En 2021, le Rafale aurait pris sa revanche.

Et si le Covid-19 n’avait jamais existé… Le grand gagnant du salon 2021 aurait été Airbus. Tout au long des trois premières journées professionnelles, il aurait mis en scène les commandes. Toujours plus. Il aurait profité du salon pour lancer son programme d’avion « zéro émission » sous le regard soulagé du ministre français de la transition énergétique qui serait venu annoncer le déblocage de plusieurs dizaines de millions d’euros. L’hydrogène serait une option. Sans plus.

La semaine aurait été pénible pour Boeing. L’avionneur américain aurait néanmoins réussi à trouver un ou deux clients opportunistes afin de pouvoir l’aider à donner le change sur le 737MAX. Il aurait été pressé de question sur les problèmes du 787 et sur les retards du 777X. Une semaine des plus désagréables pour les équipes Boeing qui auraient envié leurs collègues restés à Seattle. Et pas moyen de faire diversion en annonçant le successeur du 737. Les deux lettres R et D ne font pas partie du registre des fonds de pension. Une maquette de supersonique ou à défaut d’eVTOL aurait fait l’affaire à moindre coût.

Et si le Covid-19 n’avait jamais existé… Cette 54ème édition aurait aussi été la foire aux projets futuristes. Pour la première fois, le public aurait vu voler un eVTOL. Probablement le Volocopter. La nouvelle filière Mobilité aérienne urbaine de la région Île-de-France aurait profité du salon pour mobiliser ses troupes dans la perspective des Jeux Olympiques 2024.

Premier salon post-Brexit, et même si cela n’a rien à voir, les observateurs auraient aussi pu comparer l’avancement des programmes SCAF (européen) et Tempest (britannique). Et puis comme à chaque édition, il y aurait eu des insolites avec la première venue d’un avion exotique, d’Asie ou d’ailleurs.

Comme d'habitude, les réseaux sociaux s'en seraient pris à l'exposition statique jugée famélique et seraient partis en guerre contre le programme du show aérien. Sauf que plus de 130.000 passionnés se seraient retrouvés en fin de semaine pour se plonger dans l'ambiance du plus grand salon aéronautique de la planète et s'émerveiller.

Et si…

Gil Roy

 

 

 

 

 

 

20.06.2021

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

13 commentaires

  • chris

    Que d’optimisme « uchronique », pour le « Rafale vedette du Bourget 2021 » en tout cas …
    Pas sûr que le Rafale aurait vraiment volé la vedette au F-35, vu sa défaite surprise en Suisse face a ce dernier …
    Et si les Ricains acceptent la demande de Jakarta pour des F-35, la lettre d’intention du gouvernement indonésien pour le Rafale risque fort d’être juste une claque de plus pour les « idiot(e)s utiles » de notre gouvernement …
    Le bilan réel 2021 est plutôt maigre pour le moment: 12 Rafale de notre A.A quasiment donnés aux Croates et 30 Rafale financés par des banques françaises pour les Egyptiens, donc uniquement des avions probablement payés … par le contibuable français à terme …
    (et en plus notre Armée de l’Air perd 12 avions, puisque ceux donnés aux croates ne seront même pas remplacés, ce qui est scandaleux …)
    Vraiment pas de quoi pavoiser …

  • Claude DUVIVIER

    Et si la Chine n’avait pas mis la m…e

  • Jeepee

    Pour une fois le « Dépose-Minute » est intéressant. Sauf qu’il m’a fallut plus qu’une minute pour le lire !
    Merci Gil

    • BLT

      « Pour une fois », vous êtes un peu raide,là!
      L’actualité ne s’y prêtant pas toujours, certains sont moins prenants et moins débattus mais ça occupe en général pas mal de monde le dimanche et apporte des débats parfois bien agités et salutaires.
      Gil, même pas une brève sur le Ryanair qui part en avance? C’est pourtant pas courant, même au Japon où les trains sont toujours à l’heure, ça n’est jamais arrivé : la tolérance , c’est 0/+10 s (au départ; à l’arrivée, c’est -10/0 s).
      Cherchez un peu pour ce vol, qu’on s’en paye une bonne tranche dimanche prochain.

  • Dan

    Et si le problème sanitaire avait été géré correctement, tous les si précédent se seraient réalisés……. la faute n’est pas imputable au covid!

    • Pilotaillon, vivant et réaliste

      @Dan, comment apprécier l’apport de votre intervention ?
      Qu’auriez vous fait à la place des acteurs mobilisés, délicat exercice d’équilibriste aux milieu de « scientifique omniscients », sortis de nulle part parfois, ou avec des vues complémentaires et qui pour certains ont tenté de biaiser la comm’ ou s’accaparer le débat.
      Reprenons les interventions utilisant une des vertus des réseaux (tout reste figé et visible).
      Combien de médecins qui sortis de leurs cabinet, croyant détenir l’alfa et l’oméga du problème ont défendu des solutions  » si évidentes à leur yeux » ? Combien seront plus tard posément réfutées par la science (l’ensemble des spécialistes de l’observation et de l’analyse) ?
      Combien ont avoué leurs erreurs ?
      Je passe tous les opportunistes qui ont revendiqué, pensant avoir trouvé l’occasion de tordre le bras de la société pour obtenir la lune… sur le dos des malades ou des véritables acteurs du dispositif.
      Observons les résultats, sur des données factuelles et comparons sérieusement avec les pays voisins qui ont également dû réagir, avec les leurs (citoyens) et les leurres des complotistes. Bonne lecture !
      https://www.vie-publique.fr/rapport/279851-gestion-crise-covid-et-anticipation-de-risques-pandemiques-rapport-final

  • Masseys

    Bonjour ci le covid n’était pas pas en pendmie la vie aurait été comme avant le covid et cette pendmie va faire évolué notre vie et le monde de l’aviation Béatrice Masseys

  • PlasticPlane

    Bien aimé cette visite au conditionnel ! Tout l’intérêt du rêve…
    Sympa aussi le stand Aérobuzz à Bron !

  • Chris

    A défaut on a eu un gentil Air Expo à LFLY. Ça joue pas dans la même cour mais les aficionados volants étaient contents d’arpenter un peu de bitume de tarmac. Et de croiser quelques têtes de fous volants connues.

  • Aff le loup

    Le choix de la Suisse ne ferait plus de doute ?

    Pourquoi alors avoir repoussé l’annonce du 18 au 23 ?

  • Christian SOLDEVILA

    En 2019 , j’ai été beaucoup plus impressionné par le Rafale ( notamment son atterrissage précéde par une demi-boucle inversée ) que par le F-35 .
    Je pensais le F-35 un niveau au dessus vu la différence de génération, pas plus pas moins en fait !

    • Michael

      L’agilite n’est pas la qualite premiere du F35. En dogfight il ne fait pas le poids face a un Rafale. Le prix a pyer pour etre (presque) invisible.

  • stanloc

    Et si ……….
    Et oui, il en est ainsi de l’exercice totalement utopique (pour ne pas dire autre chose) de croire que la croissance est une constante universelle et d’apporter le moindre intérêt aux « projections sur le futur » : en 2030 ……….. en 2050…………… SI, SI, SI ………….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.