Accueil » 15.000 emplois à saisir dans l’industrie aéronautique en 2022

15.000 emplois à saisir dans l’industrie aéronautique en 2022

Le GIFAS lance le site laerorecrute.fr qui donne accès à de nombreuses informations nécessaires pour postuler : offres d’emploi, présentation de l’ensemble des entreprises et des métiers de la filière. © Adrien Daste / Airbus Helicopters

Le GIFAS lance la campagne « L’aéro recrute » pour aider les entreprises de la filière aéronautique et spatiale à trouver les 15.000 candidats dont elle a besoin immédiatement. Les profils recherchés vont du CAP au BAC+8.

Le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) hisse la bannière « L’aéro recrute ». Après un violent, mais bref coup d’arrêt donné par la pandémie, les entreprises du secteur se retrouvent à nouveau face à une montée en cadence de la production. Pour y faire face, elles doivent embaucher. En 2022, les grands groupes, ETI et PME, ont besoin de recruter 15.000 personnes, majoritairement en CDI, et partout sur le territoire.  

À ces embauches s’ajoutent plus de 6.000 postes en alternance, ainsi qu’une progression des embauches en intérim.

« Aux jeunes diplômés, alternants, salariés expérimentés de tous âges, souhaitant se réorienter ou redynamiser leur carrière, le secteur offre des perspectives d’emploi qui s’adressent à un très large éventail de profils, du CAP ou Bac+8. »

Les domaines qui recrutent sont nombreux : avions civils et militaires, drones, hélicoptères, systèmes propulsifs, lanceurs, satellites, systèmes et équipements, maintenance, etc. Le défi de la décarbonation du transport aérien est également un moteur de recrutement.

 « Après deux années d’incertitude, l’aéronautique et l’espace renouent avec la croissance et embauchent ! Sur la dernière décennie, notre industrie a été une pourvoyeuse d’emplois de premier plan en France avec une hausse de ses effectifs de +25%. C’est unique. La décennie à venir s’annonce également dynamique, d’autant que nous entrons dans une nouvelle ère. Nous recrutons aujourd’hui pour construire les avions d’aujourd’hui 20% plus frugaux que ceux d’hier et préparer puis produire celui de demain, décarboné, digital et connecté. Aux côtés de leur futurs collègues qui ont une expertise extraordinaire, les femmes et les hommes qui rejoignent le secteur vont prendre part à une aventure technologique historique. », explique Christophe Cador, Président du Comité Aéro-PME du GIFAS, à l’origine de l’initiative.

À travers « L’aéro recrute », le Comité Aéro-PME du GIFAS ambitionne de mobiliser toute la filière aérospatiale et spatiale française pour faire connaître les opportunités professionnelles qu’elle offre, en multipliant les points de rencontre avec les candidats. Elément central du programme, le site laerorecrute.fr donne accès à de nombreuses informations nécessaires pour postuler : offres d’emploi, présentation de l’ensemble des entreprises et des métiers de la filière. Les métiers particulièrement en tension, toutes qualifications confondues, sont présentés en vidéo, parmi lesquels : ingénieur en cybersécurité, ingénieur R&D structure, monteur câbleur, chaudronnier, data scientist, ajusteur composite ou encore mécanicien aéronautique pour la maintenance…

L’aéronautique et le spatial ne sont pas les seuls secteurs en tension. Les recruteurs vont devoir affûter leurs arguments à l’image de Philippe Dujaric, Directeur Affaires Sociales et Formation du GIFAS. « Les carrières dans le secteur sont variées et épanouissantes, les salaires attractifs, l’offre de formation continue riche, mais les jeunes et les salariés n’ont pas suffisamment connaissance des multiples opportunités que la filière offre, ou craignent de ne pas avoir la formation adéquate. L’objectif est donc aussi de permettre à des personnes qui n’auraient pas les compétences aujourd’hui de nous rejoindre malgré tout. Nous avons une forte volonté de formation afin de pallier les manques sur certains métiers. Je pense notamment aux femmes, qui ne représentent malheureusement encore que 24% des postes dans le secteur, mais aussi aux personnes travaillant dans un tout autre domaine et qui ont des compétences transférables. Tout l’enjeu réside donc dans l’identification de ces profils qu’il faudra attirer pour développer les programmes liés à la décarbonation de l’aviation et à l’industrie du futur ».

Tout au long de l’année, des job datings seront proposés partout en France à l’initiative du GIFAS, des entreprises et des différents acteurs régionaux (campus aéronautiques, clusters, pôles de compétitivité aéronautiques…).

Gil Roy

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(13) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(13) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.