Accueil » Airbus Helicopters peut enfin augmenter la cadence du H175

Airbus Helicopters peut enfin augmenter la cadence du H175

A Marignane, Airbus Helicopters est engagé dans une réduction spectaculaire de la durée de l'assemblage final. L'objectif est de passer de 52 à 15 semaines, et de 28.000 à 6.000 heures, par hélicoptère. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

L'hélicoptériste de Marignane avait programmé l'arrivée de son nouveau biturbine en catégorie « intermédiaire lourd » sur un marché au plus haut. Patatras, l'entrée en service avait coïncidé avec la crise dans l'offshore pétrolier. Aujourd'hui, le H175 semble avoir enfin trouvé son marché et Airbus Helicopters prévoit 11 livraisons cette année.

Mieux vaut tard que jamais ? Airbus Helicopters accélère le rythme de fabrication de son intermédiaire lourd, le H175, vers un niveau planifié avant que ne s’effondre en 2013-2014 le marché de la desserte des plates-formes pétrolières en mer.

Onze exemplaires du H175 seront livrés cette année, selon Marc Allongue, directeur du programme. L’an prochain, la cadence de production devrait passer à 14 ou 15. La pleine capacité annuelle de l’usine, 30 appareils, devrait être atteinte en 2020.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Dommage que cette poutre ne soit pas fabriquée ici en France ou en Europe pour compléter – en partie certe – le manque dû à l’arret du A380!…
    Je serait intéressé par un article sur l’aéroport fret de Vatry.
    Bien vôtre,
    Gilbert

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.