Accueil » Bell casse les codes avec le Concept Helicopter FCX

Bell casse les codes avec le Concept Helicopter FCX

Très impliqué dans les projets de convertibles pour les militaires, Bell veut également innover dans le domaine civil. Le concept d’hélicoptère FCX donne une idée de la voie suivie. © Bell Helicopter

Le « concept helicopter » de l’hélicoptériste américain a créé la sensation le premier jour d’Heli Expo 2017 (7 mars 2017). Il faudra cependant être très patient avant de croiser un tel appareil sur les héliports…

C’est l’attraction du salon qui se tient cette année à Dallas, mais elle laisse perplexe : dans une débauche de musique et de lumière, Bell a dévoilé le premier jour de la grand messe de l’hélicoptère son FCX-001. Présenté sous forme de maquette à l’échelle 1, l’appareil offre une forme très fuselée, quelque part entre le goupillon et le ballon de rugby.

Un système anti-couple révolutionnaire

« Il y a six mois, nous avons assemblé une équipe programme chargée de réfléchir aux technologies...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • On dirait tout de même un suppositoire. Sauf que pour le coup, c’est nous qui sommes à l’intérieur… ça me fait penser au film « Le voyage fantastique » avec Raquel Welch.
    Toute ressemblance etc….

    Répondre
  • par lieutenant Bleubéret

    Le système anti-couple sans rotor de queue vole sur des appareils de série depuis le Notar du Mc Donnell Douglas MD520N ( décembre 1989 ), sans compter les prototypes précédents ( lire La Véritable Histoire de l’Hélicoptère ).
    Il faudrait dire au designer qui a pondu les portes « papillon » de ce bel hélico qu’il y a juste au-dessus un gros ventilateur.

    Répondre
  • Pour les bouts de pales ,il y a encore un progrès à faire : l’aileron , sur un oiseau rapide (on est bien ici dans le crassussage du vivant !) a un dièdre négatif qui croit avec la flèche . Pourquoi ? parce que en vol rapide , le dièdre sert à maintenir plus de pression sous le plan ,et le vortex de w.tip en est affaibli . Donc , l’axe de repli doit être incliné , tête en arrière , avec l’avantage supplémentaire que plus la charge augmente ,plus l' »ouverture  » du « compas  » est facilitée ! .cqfd …

    Répondre
  • Bonjour,

    Le RAC électrique existe déjà (mais sans soufflante) http://www.launchpnt.com/portfolio/transportation/helicopter-electric-tail-rotor

    Ce concept peut se monter sur différentes machines: avec ou sans Fenestron. Cela va dans le sens de la sécurité pour les forces armées, dans le cadre de tirs dans la poutre de queue avec une transmission classique.
    Pour l’armée, il est possible d’avoir des systèmes redondants et un blindage particulier du moteur électrique.
    Dans le cadre d’une conception globale pour un biplace, un RAC électrique à un coût tout a fait acceptable.

    Christophe

    Répondre
  • C’est un leurre, un exercice de style, ( pas de rotor de queue déjà expérimenté il y a ans…La variation des formes de pales ! ! ! ! ! ) mais il est super beau

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.