Accueil » Du lourd avec le futur X6 d’Airbus Helicopters

Du lourd avec le futur X6 d’Airbus Helicopters

Airbus Helicopters a dévoilé au salon du Bourget son futur X6, un hélicoptère lourd de nouvelle génération ambitieux appelé à n’entrer en service pas avant le milieu de la prochaine décennie. Il devrait être aussi le premier hélicoptère civil à commandes de vol électriques.

16.06.2015

Le X6 d'Airbus Helicopters, un hélicoptère bimoteur lourd de nouvelle génération. © Airbus Helicopters

Pour l’instant, son nom de code est X6. Il est appelé à remplacer, d’ici une dizaine d’années, le H225M sur le segment des hélicoptères lourds, c’est-à-dire des 11 tonnes et plus. Il n’est encore qu’un concept. Airbus Helicopters se donne deux ans pour en préciser le cahier des charges. Le constructeur va travailler sur la définition avec ses clients. « Le X6 se positionnera en fonction des demandes du marché civil», affirme Guillaume Faury, PDG d’Airbus Helicopters.

Toutefois, il est déjà acquis que cet hélicoptère lourd de nouvelle génération ne devra pas se cantonner aux missions du secteur Oil & Gas initialement anticipées. Il sera également adapté aux opérations de recherche et de sauvetage, au transport VIP (jusqu’à 19 passagers) et à diverses autres applications. 
 « Les choix qui devront être faits pour cet hélicoptère bimoteur en termes de marketing et d’architecture générale feront l’objet d’une évaluation précise pendant la phase de conception, afin de répondre aux exigences opérationnelles des clients ».

Au terme d’une phase de réflexion amont de 18 mois, menée avec des clients, des ingénieurs et des pilotes d’essais, il a été décidé que le X6 serait doté de commandes de vol électriques. Le retour d’expérience d’Airbus avec ses avions et surtout de NHIndutries avec le NH90, seul hélicoptère à commandes de vol électriques, a pesé dans la balance. Le X6 devrait donc être le premier appareil civil équipé de commandes de vol électriques. Il sera aussi doté d’un système de dégivrage intégral pour lui permettre « d’affronter les conditions météorologiques les plus drastiques ».

Airbus Helicopters veut mobiliser toutes ses ressources pour relever le défi qualifié d’européen. Guillaume Faury a ainsi insisté sur le fait que la Pologne, où l’hélicoptériste a prévu de développer son implantation, sera impliqué dans la phase de conception. Cette précision n’est pas anodine alors que [le contrat de 2,5 Md€ portant sur l’acquisition de 70 Caracal par la Pologne->http://www.aerobuzz.fr/defense/article/h225m-caracal-la-pologne-penche-du
] pourrait être remis en question à la suite du récent changement politique polonais. Avant de lui succéder, le X6 pourrait voler au secours du H225M.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

6 commentaires

  • alboran

    Du lourd avec le futur X6 d’Airbus Helicopters
    je croyais que la propulsion horizontale était en projet …(à moins que le rotor arrière ne pivote …)

    • Xavier

      Du lourd avec le futur X6 d’Airbus Helicopters
      Mais là alors ça serait le meilleur des deux mondes … avec un rotor arrière pivotant selon les phases de vol, maintenant l’équilibre en stationnaire et poussant lors du vol proprement dit. Et tous cela en étant parfaitement en synchrone avec le rotor principal lors des différentes phases de vol.

      On peut toujours y croire à la révolution, bien qu’il ne faut pas quand même tous demander à Airbus Hélicoptère. Mais avec les commandes de vol électrique et les moteurs électriques comme sur l’avion E-fan, la technologie est déjà là n’est-ce pas ?

      On peut toujours rêver ….

  • rotorx

    Du lourd avec le futur X6 d’Airbus Helicopters
    tout cela des projets ,,,futuristes ,,, qui comme beaucoup sont passés a la trappe DE L HISTOIRE de l aéro pr ttes sortes de raisons commerciales politiques marchés ect

  • Arjuna

    Du lourd avec le futur X6 d’Airbus Helicopters
    Attention à l’emploi des mots; le NH90 n’est pas équipé de commandes de vol électriques mais dites « Fly by wire », c’est à dire qu’elles sont hydrauliques avec entrée électrique. Ce sera le même système pour le X6…

    • mathieu

      Du lourd avec le futur X6 d’Airbus Helicopters
      Bonjour, petite précision:

      Une commande de vol électrique = fly by wire, littéralement « vole avec des fils » (sous entendu électriques) signifie qu’il n’y a pas de liaison mécanique entre les commandes pilotes (manches, palonniers…) et l’actionneur mécanique: la servocommande.
      C’est la servo qui pilote mécaniquement les ailerons, gouverne de profondeur, dérive, aérofreins, plateau cyclique… en fonction d’une consigne délivrée par un calculateur dont une des entrée est la position du manche par exemple. (on ajoutera tout un tas de paramètres: altitude, vitesse… pour optimiser le vol, tant sur le confort que l’efficacité) mais en aucun cas commande de vol électrique signifie que c’est un moteur électrique (ou un vérin électrique) qui actionne les commandes. Le NH 90 est bien équipé de commandes de vol électriques, comme un airbus, un falcon, un boeing ou un rafale d’ailleurs. Dans tous les cas la puissance nécessaire pour actionner les servos reste hydraulique. Il n’y a à ce jour pas de servocommande électrique sur des avions/hélicoptères lourds.
      Donc il n’y a pas d’erreur dans le texte!

    • Xavier

      Du lourd avec le futur X6 d’Airbus Helicopters
      Très instructif, c’est le moins qu’on puisse dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.