Accueil » Eurocopter résout les problèmes de l’AS350 B3E Ecureuil

Eurocopter résout les problèmes de l’AS350 B3E Ecureuil

L'AS350 B3e d'Eurocopter va pouvoir à nouveau voler à vitesse normale et se passer de certaines inspections contraignantes.

6 commentaires

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Eurocopter résout les problèmes de l’AS350 B3E Ecureuil
    Un grand respect pour tous les techniciens et ingenieurs qui ont creer cette machine fantastique qu est l As 350, que je pense etre la plus belle reussite de Marignane, apres le Lama et l alouette 3 🙂 Chapeau

    Répondre
  • Eurocopter résout les problèmes de l’AS350 B3E Ecureuil
    Bonjour Bruno Guimbal!

    Un ami souhaite vous contacter.

    Puis-je avoir vos coordonnées?

    Philippe Jung
    Pdt Commission Histoire 3AF
    philippe.jung10@gmail.com

    Répondre
  • Eurocopter résout les problèmes de l’AS350 B3E Ecureuil
    Je peux répondre : il y a longtemps, j’ai cherché l’origine de ce mot qui faisait partie de mon boulot, et j’ai fini par trouver :
    dans les hélices à pas variable (depuis toujours), les masses de réduction de l’effort de pas sont au pied de pale, serrées autour du moyeu, ce qui leur donne souvent une forme de corne ou de menton de sorcière.
    Chin veut dire menton en anglais.
    Chin weights a été traduit un peu vite en français…
    Le plus drôle est que dans la doc Eurocopter, c’est souvent traduit « Chinese weighst ».

    Décidément les Chinois attaquent l’aviation !

    Répondre
  • Eurocopter résout les problèmes de l’AS350 B3E Ecureuil
    Extrait d’un brevet européen : European Patent EP0680876

    (En parlant du rotor anti couple)

    Le moment de « rappel à plat » est le moment issu de l’effort centrifuge s’exerçant sur chaque élément de pale d’un rotor en rotation et ayant pour effet de s’opposer à toute variation du pas général, et de ramener les pales dans le plan de rotation. Il est connu que ce moment dépend de la répartition de l’inertie massique de l’ensemble de la pale (partie courante profilée et manchon) autour de son axe de pas. Ce moment étant en particulier responsable des efforts de commande que l’on doit fournir sur un rotor arrière, il est connu, pour réduire ce moment, et donc réduire les efforts de commande à fournir, de réduire cette inertie massique par rapport à l’axe de pas par l’addition de masses de compensation, dénommées « masses chinoises », sensiblement perpendiculairement à l’axe principal d’inertie de la pale.

    Répondre
  • Eurocopter résout les problèmes de l’AS350 B3E Ecureuil
    qu’est-ce qu’une « masse chinoise »?
    cf. article
    http://www.aerobuzz.fr/spip.php?article3211

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.