Accueil » L’acquisition de Kopter par Leonardo secoue le monde de l’hélicoptère

L’acquisition de Kopter par Leonardo secoue le monde de l’hélicoptère
premium

En 2011, lors de sa première participation au salon Heli-Expo, une jeune pousse nommée Marenco Swisshelicopter fait irruption dans le monde des hélicoptéristes et expose à côté d'un acteur bien établi, AgustaWestland. A Heli-Expo 2020, l'Italien – rebaptisé Leonardo – annonce le rachat du Suisse – désormais Kopter. Une acquisition qui va faire des vagues : Airbus Helicopters n'a qu'à bien se tenir.

17.02.2020

En rachetant Kopter, Leonardo élimine un concurrent et gagne un cycle de recherche et développement. © Kopter

Début janvier 2020, les dirigeants d'Airbus Helicopters, numéro un mondial des voilures tournantes civiles, disaient prendre la menace du monoturbine Kopter SH09 au sérieux. Ils ne préparaient néanmoins aucun successeur à l'Ecureuil, un produit clé dans le succès du constructeur. En 2018, la famille Ecureuil (H125 et H130) représentait 47 % des commandes en nombre d'appareils et Airbus revendique une part de 70 % sur le marché des monoturbines légers, face aux Leonardo AW119 et Bell 407.

Vu de chez...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Thierry Dubois

chez Aerobuzz.fr
Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, etc. Il collabore régulièrement à plusieurs publications françaises et américaines. Il a rejoint Aerobuzz, en octobre 2009. Thierry Dubois, couvre notamment les hélicoptères civils et l’aviation d’affaires, ainsi que tous les sujets techniques.

6 commentaires

  • Aerofly13

    Petite correction concernant l’Eclipse EA500 : la société Eclipse Aviation a effectivement fait faillite malgré des intentions de commande de 2000 avions car le prix demandé (1M$/ex) était trop bas et le constructeur a rencontré des problèmes de trésorerie. Les propriétaires des 276 avions effectivement mis en service se sont ensuite associés pour assurer la maintenance de ces avions puis le développement du programme actuellement effectué par OneAviation (http://www.oneaviation.aero/).

    • Jean-Mi

      Et oui… A l’heure ou tout se veut gratuit et illimité, la dure réalité est là : quoi qu’on fabrique et distribue, tout à un coût et donc un prix minimum. Que l’on vende des abonnement téléphone, des tomates, ou des jets privés.
      A l’heure ou des compagnies low-cost font faillite, ça n’étonne personne qu’un billet d’avion pour Alexandrie coûte moins cher qu’un billet de train pour Nantes…

  • Nemo

    Que d’affirmations péremptoires.
    « Airbus n’a qu’à bien se tenir »…
    L’Ecureuil est fiable, a fait ses preuves et dispose de la pleine confiance du marché. Airbus se tient bien.
    « Léonardo gagne un cycle de développement »…
    Encore faut-il qu’il s’intègre à une phase industrielle et à un marché donc à des acheteurs. Bonne chance à Léonardo, c’est un pari très osé dans un marché très contraint.

    • Pilotaillon, Européen vigilant

      Peut-être, mais il faut aller au bout du benchmark…
      C’est du temps et de l’énergie gagnée pour Léonardo, certainement.
      « Eprouvé et largement vendu » ne veut pas dire qu’un produit couvre tous les besoins d’un large segment.
      Cela ne veut pas dire non plus qu’un concurent n’est pas en mesure d’apporter une nouvelle vision apprécié par le marché.
      Les marchés sont ouverts et les firmes proposent,… comme ce fut le cas lors de l’arrivée de l’écureuil.

    • Cyril Lambiel

      Demandez à Kodak et Nokia ce qu’ils pensent, à posteriori, d’un raisonnement comme le votre…
      L’immobilisme tue, et en la matière, Airbus/Europcopter, est un modèle du genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.