Accueil » Les « Dragon » de la relance pour la Sécurité Civile

Les « Dragon » de la relance pour la Sécurité Civile
premium

Les premiers hélicoptères H145 D3 destinés au Groupement Hélicoptère de la Sécurité Civile (GHSC) sont en cours de finition chez Airbus Helicopter. Ces appareils, qui diffèrent sensiblement des EC 145 en service, ont été financés très partiellement par le "plan de relance" du gouvernement. Il s'agit surtout de redonner aux secours nationaux les moyens de leur mission.

11.11.2021

Le fenestron permet de distinguer le H145 D3 des EC 145. Le rotor à 5 pales aussi. © Sécurité Civile

Les premiers EC 145 de la Sécurité Civile, destinés aux missions de secours, évacuations sanitaires, sauvetage en mer et en montagne, indicatif radio "Dragon", sont entrés en service en 2002 succédant aux vénérables Alouette et offrant ainsi de nouvelles capacités au différentes bases de la Sécurité Civile. 5 appareils ont été perdus lors de tragiques accidents (2003, 2006, 2009, 2019 et 2021) et d'autres durement endommagés comme le Dragon 64 en juin 2020. https://www.aerobuzz.fr/helicoptere/laccident-mortel-de-lhelicoptere-ec-145-dragon-30-explique/ Même si des EC 145 ont été acquis pour...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Marsaly

chez Aerobuzz.fr
Frédéric Marsaly, passionné par l'aviation et son histoire, a collaboré à de nombreux média, presse écrite, en ligne et même télévision. Il a également publié une douzaine d'ouvrages portant autant sur l'aviation militaire que civile. Frédéric Marsaly est aussi le cofondateur et le rédacteur en chef-adjoint du site L'Aérobibliothèque.
array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.