Accueil » Robinson Helicopter aiguise l’appétit des clients européens du R66

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Robinson Helicopter aiguise l’appétit des clients européens du R66

Le nouvel hélicoptère à turbine R66 de Robinson était présenté pour la première fois au récent salon de Cannes par Rectimo. Les clients français vont toutefois devoir faire preuve de patience…

21.06.2012

Au salon de Cannes, Rectimo présentait sur son stand, pour la première fois, la gamme Robinson Helicopter au grand complet, avec en vedette, évidemment, le nouveau R66 qui introduit la turbine dans la famille Robinson. Cet appareil aux performances intéressantes est l’un des deux seuls que le constructeur américain ait livré en Europe. Le second appartient au distributeur britannique. Et il est fort probable que pour plusieurs mois encore, les européens devront se contenter de ces deux seuls exemplaires.

Même s’il affirme avoir déposé un dossier de certification auprès de l’EASA, l’Europe avec ses tracasseries administratives qui ont dissuadé Cessna de faire certifier son C162 Skycatcher, n’est pas une priorité pour Robinson qui concentre ses efforts sur le marché américain où le R66 se vend bien. Le constructeur annonce avoir engrangé 380 commandes pour son nouveau modèle, et sur 356 hélicoptères produits dans son usine de Torrance (Californie) en 2011, il n’y a pas moins de 88 R66. Au total, environ 120 appareils ont déjà été livrés.

Malgré le désintérêt relatif de Kurt Robinson, le nouveau patron de Robinson Helicopter, pour le marché européen, Rectimo ne relâche pas ses efforts pour promouvoir le R66 en France. Près d’une centaine de clients potentiels a déjà eu l’opportunité d’essayer cette machine à 900.000 $.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

2 commentaires

  • Cautious

    Robinson Helicopter aiguise l’appétit des clients européens du R66
    On peut difficilement reprocher à l’EASA de regarder de près les dossiers de certification du R66, quand on sait que deux accidents mortels en plein vol ont été enregistrés l’an dernier, dans les premiers mois de la machine, tous les deux inexpliqués officiellement à ce jour.

  • Hotel Golf

    Robinson Helicopter aiguise l’appétit des clients européens du R66
    Je trouve choquant de qualifier de « tracasseries administratives » les demandes de compléments de certification de l’EASA.
    Il s’agit, pour ce qui est public, de non-conformités aux exigences techniques de certification concernant les circuits hydrauliques et l’anticrash. Rien d’administratif là dedans !
    Il est patent que la FAA accepte de nombreuses dérogations dans la certification -seulement à ses constructeurs nationaux…
    D’ailleurs elle a elle-même traîné près d’un an avant de délivrer sa certification au R66.

    La même FAA ne se prive pas de refuser des certifications d’origine étrangère à l’occasion.

    Quand un A330 a ses pitots qui givrent, les médias accusent ouvertement l’EASA de ne pas avoir fait son travail. Quand elle le fait et refuse une certification, on dit que ce sont des tracasseries administratives de bureaucrates…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.