Accueil » Un court terme toujours complexe pour Airbus Helicopters

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Un court terme toujours complexe pour Airbus Helicopters

Si le constructeur européen d’hélicoptères met en avant une nette remontée de ses commandes en 2018 (+18%), en revanche, ses livraisons replongent aux plus bas niveaux enregistrés depuis de début de la crise de 2008.

23.01.2019

En 2018, Airbus Helicopters a livré le premier des 100 H135 destinés à la Chine à Qingdao, où se situe la chaîne d’assemblage final. © Airbus Helicopters

En présentant les résultats d’Airbus Helicopters, Bruno Even, CEO, ne cache pas que l’environnement dans lequel évolue son entreprise « demeure difficile ». Le bas niveau des livraisons 2018 en atteste. En effet, l’hélicoptériste de Marignane a livré 356 appareils sur l’exercice écoulé, contre 409 en 2017. Ce sont 53 unités de moins soit un recul de 13%. Ce volume est aussi le plus mauvais des cinq dernières années. Il risque de falloir du temps pour retrouver le niveau de 2008 et ses 588 livraisons.

La bonne nouvelle de l’année écoulée est le redressement des commandes. En 2018, Airbus Helicopters a totalisé 413 commandes brutes et 381 commandes nettes, contre, respectivement 350 et 335 en 2017. C’est le meilleur résultat des cinq dernières années. Bruno Even veut y voir un signe d’encouragement, d’autant que dans le même temps ses concurrents souffrent également.

« Bien que le marché civil et parapublic mondial se maintienne à un faible niveau, nous sommes parvenus à conserver notre position de leader grâce à une vaste gamme de produits et de services modernes ainsi qu’à notre présence internationale. Dans le même temps, nous avons accru notre part de marché dans le secteur militaire en remportant d’importants contrats auprès de forces armées de premier plan dans le monde entier, avec des solutions performantes. Ces tendances positives nous donnent les moyens de préparer l’avenir et de poursuivre notre transformation, en plaçant la fidélité de nos clients et l’innovation et au cœur de nos préoccupations. »

Le détail des 413 commandes brutes enregistrées par Airbus Helicopters en 2018 auprès de 158 clients dans 47 pays. © Airbus Helicopters.

Parmi les commandes engrangées en 2018, Airbus Helicopters met en avant les 148 commandes d’hélicoptères biturbines légers de la famille H135/H145, ainsi que 15 commandes pour le H160 de nouvelle génération. A noter que le premier H160 de série a commencé sa campagne d’essais en vol en 2018. Fin 2018, le carnet de commandes était en hausse à 717 hélicoptères, par rapport à fin 2017 (692 unités à livrer), mais en net recul par rapport à fin 2016 (766).

Sur le plan militaire, on retiendra en 2018, les succès commerciaux du programme NH90, avec 28 exemplaires commandés par le Qatar, tandis que l’Espagne a formalisé sa décision d’acquérir un lot supplémentaire de 23 appareils.

Sur le plan de la Recherche et du Développement, en 2018, Airbus Helicopters a procédé à la mise sous tension et aux essais au sol du démonstrateur technologique à propulsion électrique (electric Vertical Take-Off and Landing – eVTOL) CityAirbus, en vue d’un premier vol prévu début 2019, tandis que le démonstrateur du système de drone VSR700 réalisait ses premiers vols autonomes en fin d’année.

Gil Roy

Les défis de Bruno Even à la tête des hélicoptères d’Airbus

 

 

 

 

 

 

 

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.