Accueil » Une nouvelle version de l’Airbus H175 pour le gouvernement hongkongais

Une nouvelle version de l’Airbus H175 pour le gouvernement hongkongais

Une bouffée d'air frais pour le programme H175 d'Airbus Helicopters. Le gouvernement de Hong Kong a pris livraison en début de semaine de ses trois premiers H175, sur une commande de sept dans une version personnalisée qu'Airbus espère bien adapter aux besoins d'autres clients. C'est surtout la mission de recherche et sauvetage (SAR) qui fait le prix – près de 20 M€ pièce – du H175 « service public ».

25.06.2018

Hong Kong a commandé sept H175 pour des missions multiples mais en particulier de recherche et sauvetage. © Eric Raz/Airbus

En plus de l’application SAR, les utilisations des Airbus H175 hongkongais seront multiples : maintien de l’ordre, surveillance des frontières, lutte contre les incendies, transport de passagers, observation météorologique, mesure des radiations nucléaires et ambulance. Les équipements nécessaires ont donné lieu à un long travail de mise au point, qui s’est achevé mi-mai avec l’homologation. Les nombreux systèmes à bord bénéficient d’une intégration poussée. Il s’agit en particulier d’une caméra infrarouge FLIR 350, d’un phare orientable Trakka, d’un radar Telephonics RDR-1700A multimode (recherche, surveillance et météo) et d’un treuil redondant Goodrich.

Reconfiguration rapide

L’exploitant, Hong Kong Government Flying Service (GFS), pourra reconfigurer l’intérieur de la cabine suivant la mission. En 30 minutes, on peut enlever tous les sièges (jusqu’à 18) et installer des civières et la console de l’opérateur de mission, assure Airbus.

La livraison n’est pas seulement importante pour Airbus – le programme H175 a été conçu pour la desserte des plates-formes pétrolières, un marché aujourd’hui sinistré. Elle l’est aussi pour la « région administrative spéciale » de Hong Kong. Carrie Lam, chef de l’exécutif, avait fait le déplacement à Marignane.

Le pilote automatique du H175 reprend les modes supérieurs de celui du H225. Ainsi, lorsqu’il passe au dessus d’un canot de sauvetage, une pression sur un seul bouton va permettre au système de mémoriser la position, faire accomplir un circuit à l’hélicoptère et l’amener, vent de face, en stationnaire au-dessus du canot.

Un rayon d’action de 200 NM pour une mission SAR

Le H175 dans sa nouvelle version a un rayon d’action de 200 NM, en tenant compte du temps passé en SAR. Dans un rayon de 100 NM, l’appareil peut treuiller 15 personnes et les ramener sur la terre ferme dans des sièges aux normes actuelles de sécurité.

GFS prévoit une phase de « cinq à six mois » pour la formation des équipages. Les H175s, dont les derniers arriveront début 2019, remplaceront les EC155 et AS332 L2 Super Puma actuels.

Thierry Dubois

A propos de Thierry Dubois

chez Aerobuzz.fr
Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, etc. Il collabore régulièrement à plusieurs publications françaises et américaines. Il a rejoint Aerobuzz, en octobre 2009. Thierry Dubois, couvre notamment les hélicoptères civils et l’aviation d’affaires, ainsi que tous les sujets techniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.