Accueil » Industrie » 661 : c’est finalement le total des livraisons d’avions commerciaux par Airbus en 2022

661 : c’est finalement le total des livraisons d’avions commerciaux par Airbus en 2022

En 2022, en nombre d'avions commerciaux, Airbus a enregistré un ratio commandes nettes/livraisons sensiblement supérieur à un. © Airbus

Début 2022, Airbus visait 700 livraisons. Il est arrivé à 661 avions commerciaux. Le constructeur a enregistré 258 annulations pour 1.078 nouvelles commandes brutes soit un solde de 820 commandes nettes. Fin décembre 2022, le carnet de commandes d’Airbus s’élevait à 7.239 appareils. Remarquable !

« En 2022, nous avons livré 661 appareils à 84 clients, ce qui représente une hausse de 8 % par rapport à 2021. Nous sommes clairement en dessous de nos objectifs, mais au vu de la complexité de notre environnement opérationnel, je tiens à remercier nos équipes et nos partenaires pour les efforts fournis et le résultat atteint », a déclaré Guillaume Faury, président exécutif d’Airbus. 

Evolution des livraisons d’avions commerciaux d’Airbus 2018-2022

© Airbus

L’objectif de 700 livraisons annoncé en début d’exercice 2022, a été revu à la baisse à mi-parcours, puis en fin d’année. « Ce n’est pas la demande, mais la capacité à produire » qui est à l’origine de cette révision à la baisse, explique le patron d’Airbus. Dans le contexte actuel, le constructeur européen a néanmoins réussi un tour de force. Comme Guillaume Faury le soulignait un peu plus tôt, parlant au nom de la filière aéronautique : « nous avons réussi à trouver le chemin malgré un environnement complexe ». Il ne cache pas non plus que la « frustration est énorme ».

La chaine d’approvisionnement est sous haute tension. Les entreprises sont confrontées à l’inflation, la hausse des taux d’intérêt, la crise de l’énergie et les difficultés de recrutement. Beaucoup, parmi les plus petites, ne parviennent plus à suivre le rythme imposé par Airbus (et par les donneurs d’ordres d’une façon générale). La poursuite de la montée en cadence s’annonce complexe d’autant que la pénurie de matière première aggrave encore la situation. Airbus a d’ailleurs décalé ses objectifs de rythme de production pour les mois à venir, mais reste néanmoins verrouillé sur 65 A320 par mois en 2023 et 2024. L’objectif final demeure fixé à 75 avions de la famille A320 par mois en 2025.

En 2019, juste avant d’entrée dans la zone actuelle de fortes turbulences, Airbus avait livré 863 avions commerciaux. La barre des 1.000 était à portée de main. En 2020, les livraisons ont chuté à 566 unités. Elles sont remontées à 611 en 2021. Quant aux commandes, en 2020, elles sont tombées à 268.

Répartition des livraisons d’avions commerciaux d’Airbus

© Airbus

Au cours de l’année écoulée, le carnet de commandes s’est bien étoffé puisqu’Airbus a enregistré plus de commandes que de livraisons. Concernant le détail des programmes, l’A220 a enregistré 127 nouvelles commandes brutes tandis que la Famille A320neo a comptabilisé 888 nouvelles commandes brutes. Sur le segment des gros-porteurs, Airbus a engrangé 63 nouvelles commandes brutes : 19 A330 et 44 A350, dont 24 A350F. Au 31 décembre 2022, Airbus avait 7.239 avions à livrer.

Evolution du carnet de commandes d’avions commerciaux d’Airbus

© Airbus

Les résultats annuels pour l’exercice 2022 seront publiés le 16 février 2023.

Livraisons effectuées en 2022 par Airbus


 

2022
 
2021  
Famille A220
 
53
 
50  
Famille A320
 
516
 
483  
Famille A330
 
32
 
18  
Famille A350
 
60*
 
55  
A380
 
0
 
5  
Total
 
661*
 
611  
* Après soustraction de deux avions (2 A350-900 AEROFLOT) précédemment comptabilisés comme vendus en décembre 2021, dont le transfert n’a pas pu être effectué en raison des sanctions internationales contre la Russie.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.