Accueil » Aerion passe à l’avion d’affaires supersonique triréacteur

Aerion passe à l’avion d’affaires supersonique triréacteur

Aerion Corporation a repensé son programme d’avion d’affaires supersonique lancé en 2002. L’Aerion AS2, version 2014, est plus grand et est propulsé par trois réacteurs. 100 M$ ont déjà été investis dans ce projet.

Aerion Corporation qui s’était fait discret ces dernières années, a fait un retour remarqué sur le devant de la scène, à l’occasion du salon européen de l’aviation d’affaires Ebace, qui a eu lieu la semaine dernière à Genève. La crise financière de 2008 a de toute évidence freiné les ardeurs des porteurs du projet d’avion d’affaires supersonique. Elle n’a toutefois pas douché leur ardeur puisqu’Aerion revient avec un avion plus grand dont la section de la cabine est comparable à...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Aerion passe à l’avion d’affaires supersonique triréacteur
    Ne sous estimons pas le besoin des (très) riches de posséder toujours plus, toujours plus grand que le « riche » d’à côté !
    Nous sommes ici dans le domaine du luxe, et du faire valoir ; pas dans le domaine du fonctionnel.
    En revanche, le chiffre affiché de 600 exemplaires paraît très optimiste.

    Répondre
  • par Bernard Bacquié

    Aerion passe à l’avion d’affaires supersonique triréacteur
    Pegase 60 a raison. Mais vous avez tous oublié le Douglas X-3 Stiletto. Ce projet s’inspire en effet fortement dans ses lignes de ce démonstrateur sorti en… 1952.
    D’autre part, c’est curieux de concevoir un aéronef dont le domaine de vol en croisière est en pleine zone transsonique, peu réputée pour un rendement aérodynamique efficace. Sur Concorde, on devait remettre les post-combustions en marche à M 0,9 et ne les couper qu’à M 1,7 pour passer cette zone.

    Répondre
  • Aerion passe à l’avion d’affaires supersonique triréacteur
    Et la conso ,l’environnement, l’usure plus rapide des réacteurs,et les pannes aussi plus nombreuses.La vitesse
    coute augmente les dépenses quelques soit les moyens de transport.

    Répondre
  • Aerion passe à l’avion d’affaires supersonique triréacteur
    Désolé, c’est déjà fait

    par M HERGE

    Vol 714 pour Sidney !

    Répondre
  • Aerion passe à l’avion d’affaires supersonique triréacteur
    Encore un effet d’ annonce ! dommage que cet article ne soit pas sortie pour le 1° avril.
    Lorsque l’on sait que le Concorde a vu le jour parce que les contribuables Français, puis Anglais sont passés à la caisse…et qu’il n’y a pas eu de vente des exemplaires lancés un peu rapidement en fabrication…ce fut CADEAU aux deux sociétés de transport aérien.
    d’autre part, quel intérêt de voler  » seulement » à mach 1,6 ? prenez un exemple sur Paris-New-York….quel est le gain ?
    comme ce sera un avion privé, prévoir la vente d’un nombre d ‘ appareils ausi important, c’est un piege pour attirer les gogos ( investisseurs )
    après tout, ce n’est pas plus mal que d’ aller  » claquer  » des sommes importantes au Casino !
    l’ aviation est un rêve…celu-ci continue

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.