Accueil » Industrie » Airbus poursuit son implantation en Chine

Airbus poursuit son implantation en Chine

Airbus a inauguré, le 20 septembre 2017 à Tianjin, son centre d'aménagement commercial (aménagement de cabine et peinture) et de livraison (notamment vol de réception) A330 en Chine. Le nouvel ensemble C&DC A330 est situé à proximité de la chaîne d'assemblage final de la famille A320, d'où sortent désormais 50 avions par an.

Afin de célébrer l'inauguration du C&DC (Centre d'Aménagement Commercial et de Livraison) A330, un premier A330 a été livré à Tianjin Airlines. L'appareil, assemblé et équipé à Toulouse par des employés chinois et européens, est doté de moteurs Trent 700 de Rolls-Royce et d'un aménagement bi-classe pouvant accueillir 260 passagers. © Airbus

Le Centre de Livraison d’Airbus de Tianjin, C&DC A330, est chargé des activités de finalisation avion, notamment l’aménagement cabine, la peinture avion et les essais en vol, ainsi que les vols de réception client et la livraison avion. Quelque 150 employés chinois du C&DC ont été formés à Toulouse.

Un investissement de 200 M€

Ce nouveau centre comprend un atelier de peinture, un hangar de pesage et un hangar principal pouvant accueillir trois avions, couvrant une superficie de 16.800 m². Le C&DC de Tianjin prévoit d’employer plus de 250 personnes, et sera prêt à livrer deux appareils par mois dès le début de 2019, affirme Airbus.

L’objectif d’Airbus est de livré 25 A330 aménagés en Chine par an. © Airbus

La création de cette nouvelle unité industrielle qui représente un investissement de 200 millions d’euros permet à Airbus de se rapprocher de ses clients, un peu plus encore.

Tianjin, tête de pont en Asie

C’est au milieu des années 2000 que cette décision stratégique a été prise par l’avionneur européen. Elle s’est concrétisée par l’implantation, à Tianjin (Chine) d’une ligne d’assemblage final A319/A320, la première hors d’Europe. L’assemblage final du premier A320neo destiné à une compagnie asiatique doit débuter avant fin 2017.

A terme, les A350-XWB et les A330neo pourront également être aménagés en Chine, dans le nouveau C&DC. © Airbus

Le premier A320 « made in China » a été livré à Dragon Aviation en juin 2009. La cadence actuelle est de 50 A320 livrés par an, le double de l’objectif fixé au nouveau C&DC A330.

Un marché de 7.240 avions sur 20 ans

Dans une interview publiée par les Echos, Fabrice Brégier, Directeur Général Délégué d’Airbus et Président d’Airbus Commercial Aircraft, explique que cette stratégie a permis à Airbus d’atteindre 50% de part de marché. Boeing qui, en moins de 10 ans, a vu fondre sur lui son concurrent, a décidé de lui emboiter le pas en s’implantant à son tour en Chine. Le premier 737 aménagé hors des USA doit être livré en 2018.

Une présence industrielle en Chine semble donc être la condition nécessaire pour tirer son épingle du jeu sur le marché le plus prometteur, pour les années à venir. Son taux de croissance est supérieur à 10%. Boeing évalue la demande chinoise à 7.240 avions neufs (dont 5.420 monocouloirs) sur les 20 ans à venir pour un montant total de 1.100 milliards de dollars.

Actuellement, près d’un avion sur quatre livré par Airbus est destiné à une compagnie aérienne chinoise. Près de 1.500 Airbus volent sous pavillon chinois.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

47a716065f4a4e0679b9e066941585f5GGG