Accueil » Industrie » Boeing sonde ses fournisseurs français

Boeing sonde ses fournisseurs français

A travers de la publication d'une étude menée auprès de ses fournisseurs français, Boeing rappelle que son poids et son influence sont significatifs pour la filière aéronautique français. Il s’agit de la première étude spécifiquement dédiée à l’un des pays auprès duquel Boeing se fournit.

787-en-vol-coucher-soleil

Pour près de 9 entreprises sur 10, le premier impact de leur collaboration avec Boieng est l’augmentation de leur chiffre d’affaires. © Boeing

OpinionWay a interrogé 32 fournisseurs français de Boeing, parmi lesquels 30% de microentreprises/PME (moins de 250 salariés), 40% d’ETI (250 à 4.999 salariés) et 30% de grandes entreprises Etude réalisée par OpinionWay du 28 avril au 17 juin 2016 auprès d’un échantillon de 32 fournisseurs français de Boeing. Ces fournisseurs intègrent les programmes de Boeing dans des secteurs variés tels que les petits composants (20%), la production (13%), les équipements cabine (13%), les matières premières (10%), la maintenance aéronautique (7%) ou encore les systèmes électriques et électroniques (3%). Leur collaboration avec Boeing s’inscrit dans la durée, 70% d’entre eux travaillant avec l’avionneur de Seattle depuis plus de 10 ans.

« Fiers de travailler avec Boeing »

Il ressort de cette étude que 90% des fournisseurs interrogés se déclarent satisfaits de leurs relations avec Boeing et 100% sont « fiers de travailler avec Boeing », lorsque 75% des fournisseurs trouvent cette collaboration identique ou meilleure à celle qu’ils entretiennent avec les concurrents de Boeing. Une pierre dans le jardin d’Airbus… La qualité des interlocuteurs est perçue comme le principal avantage de cette collaboration (97%), suivie de l’esprit de partenariat (96%) et du sérieux de l’entreprise (77%).

« Cette étude riche d’enseignements va nous encourager à continuer à insuffler plus de souplesse dans nos processus avec nos partenaires et fournisseurs. », déclare Yves Galland, Président de Boeing France. L’étude souligne en effet que les fournisseurs jugent l’organisation du constructeur américain parfois « un peu trop complexe ».

Une porte d’entrée à l’international

Au-delà de la satisfaction, les fournisseurs interrogés soulignent avant tout la contribution positive de Boeing à leur développement économique et la création d’emplois. Pour près de 9 entreprises sur 10, le premier impact de cette collaboration est l’augmentation de leur chiffre d’affaires.

Boeing est également perçu par les équipementiers aéronautiques français comme une porte d’entrée vers l’internationalisation de leurs activités. Ainsi, près de 80% des entreprises interrogées soulignent que leur collaboration avec Boeing a participé de leur développement à l’international.

L’étude fait ressortir que pour 57% des 32 entreprises françaises sondées, « le recours à l’innovation va être primordial pour les futures décisions d’achat de Boeing ». Toutefois, pour 42%, c’est « un élément parmi d’autres ».

Sensibiliser la Boeing French Team à l’innovation

Pour Yves Galland, ces résultats démontrent « un besoin pour Boeing de communiquer davantage sur ses objectifs d’innovation ». Le président de Boeing France ajoute : « nous souhaitons que nos fournisseurs soient toujours plus tournés vers l’innovation tout en répondant à nos objectifs de performance et de prix. C’est pour ces raisons que nous allons renforcer nos relations avec nos partenaires pour qu’ils soient force de proposition tant sur les technologies que sur les process industriels. »

La relation de Boeing avec ses fournisseurs français est vue comme un partenariat de long terme, garant de leur développement dans le temps. Ainsi, 76% des fournisseurs interrogés reconnaissent qu’un premier contrat signé avec Boeing conduit à la signature de nouveaux contrats. Par ailleurs, si 88% sont confiants dans l’avenir de leur relation avec Boeing, 91% le sont autant dans les perspectives de croissance du marché. Autant de perspectives de croissance pour lesquelles les entreprises se déclarent en capacité de suivre Boeing.

Au moment où les premiers Airbus A320 commencent à sortir de l’usine d’assemblage final de Mobile (Alabama), cette étude vient rappeler que sur les terres d’Airbus, Boeing pèse de tout son poids dans la filière aéronautique française. Le constructeur américain évalue aujourd’hui son influence à 6 milliards de dollars par an et plus de 30.000 emplois, directs et indirects.

Aerobuzz.fr

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Sur Facebook