Accueil » « Commandes record » pour Dassault au premier semestre 2022

« Commandes record » pour Dassault au premier semestre 2022

Le Rafale et le Falcon 6X. Illustration de la dualité de Dassault Aviation. © Dassault Aviation - ERIDIA/ A. Paringaux/ V. Almansa

Au cours du premier semestre 2022, Dassault a enregistré 86 commandes Rafale à l'export et pas moins de 41 commandes Falcon, pour un total de plus de 16 milliards d'euros dont 97% à l'export.

« Le premier semestre a été marqué par une prise de commandes record de 16,3 milliards d’euros (86 Rafale et 41 Falcon) dans un contexte de difficultés de la supply chain et d’un marché de l’emploi tendu et concurrentiel, conséquences de la guerre en Ukraine et de la persistance de l’épidémie Covid 19.« , résume Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation.

Dans le domaine militaire, l’année a débuté par la vente à la Grèce de 6 Rafale neufs supplémentaires. Le premier acompte du contrat de 80 Rafale pour les Émirats Arabes Unis a été perçu en avril 2022 et en conséquence, cette commande est entrée dans le carnet de commandes. La prise de commandes Rafale du semestre est donc de 86 unités. Le carnet de commandes Rafale s’élève à 165 unités. Les 42 Rafale (6+36) commandés par l’Indonésie ne sont pas comptabilisés. Ils le seront à réception du premier acompte. 

Au cours du semestre, Dassault a livré 7 Rafale Export, assuré le soutien des flottes françaises et export, poursuivi les travaux de développement du Standard F4 et les négociations et prospections Rafale. 

Dans le domaine des Falcon de missions, les travaux de développement sur les programmes Archange et Albatros se poursuivent. Nos prospections se sont concrétisées par la prise de commandes de 4 Falcon 2000LXS pour l’Armée de l’Air de la République de Corée

Dans le domaine civil, le marché Falcon a été dynamique au cours du 1er semestre 2022, constate Eric Trappier. « Nous avons livré 14 Falcon et enregistré 41 prises de commandes Falcon (nettes d’avions russes annulés) au 1er semestre 2022, contre 6 livraisons et 25 prises de commandes au 1er semestre 2021. » Dans le même temps, le développement des Falcon 6X et 10X se poursuit. L’entrée en service du Falcon 6X est prévue à la mi-2023. Quant au Falcon 10X,  les premières pièces primaires ont été fabriquées. La maquette de cet avion a été présentée à l’EBACE. « Son entrée en service est prévue fin 2025 : ce calendrier est tendu, compte tenu des difficultés liées au Covid et à ses conséquences sur la supply chain et les travaux en plateau. » 

« Le Président de la République a parlé d’une économie de Guerre à mettre en place, ceci doit donner lieu à un approfondissement avec le Ministère des Armées. » 


Éric Trappier, Président-Directeur Général de Dassault Aviation

Au final, Dassault Aviation peut se féliciter d’avoir réalisé un premier semestre 2022 remarquable. Il a enregistré pour 16,290 milliards d’euros de commandes contre 3,9 au premier semestre 2021. Avec 3,098 Md€, le chiffre d’affaires ajusté du premier semestre 2022 est équivalent à celui du premier semestre 2021. Le résultat net ajusté s’établit à 318 M€ (265 M€ au 1S21), soit une marge nette ajustée de 10,3% du chiffre d’affaires (8,5% au 1S21).

La présentation de ces résultats à été l’occasion pour le PDG de Dassault de déplorer l’impasse dans laquelle se trouve le programme le SCAF dont Dassault Aviation est leader pour le démonstrateur New Generation Fighter. Les travaux de la phase 1A se sont terminés au 1er semestre 2022. « La suite des travaux, la phase 1B, n’a pas été notifiée faute d’accord avec Airbus Defence & Space. Dassault Aviation est « Prime », maître d’oeuvre du pilier 1. La relation Prime / Main Partner reste à clarifier. Dassault Aviation demande un statement clair d’acceptation de son rôle de maître d’oeuvre par Airbus Defence & Space pour le NGF (en symétrie d’Eurodrone). » 

Gil Roy

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.