Accueil » Flaris LAR 1, le monoréacteur polonais, nouveau venu sur le créneau des jets ultralégers

Flaris LAR 1, le monoréacteur polonais, nouveau venu sur le créneau des jets ultralégers

C’est une des découvertes du dernier salon du Bourget : le Flaris LAR1. Un mini-jet personnel, monoréacteur. Metal-Master, son concepteur, affirme qu’il sera facile à piloter par tous pilotes privés. Quant aux performances, elles sont, ambitieuses… comme chaque fois lorsqu’il s’agit d’un nouveau pocketjet qui n’a pas encore volé.

30.07.2013

Le fabricant polonais Metal-Master, qui assemble notamment des lignes de montage pour l’automobile, se lance dans l’aviation en créant une nouvelle catégorie : le jet familial. Le Flaris LAR 1 a été dévoilé en avant première au Salon du Bourget, sur le stand du constructeur qui place beaucoup d’espoirs dans ce nouveau concept même s’il n’a pas encore reçu de commande.

Lauréat du prix polonais 2013 de l’innovation dans l’industrie aéronautique, le Flaris se veut être un avion abordable, facile à piloter, économique et performant. D’une envergure de 8 mètres, avec un plafond praticable à 14000 mètres, le mini jet peut franchir 2500 km et atterrir sur une piste en herbe. Une finesse de 18 ainsi qu’un parachute de cellule participent, selon le constructeur, à la sécurité. Le pilote et quatre passagers peuvent y prendre place, pour un poids total au décollage jusqu’à 1500 kg. Avec une vitesse de croisière annoncée à 380 nœuds (700 km/h), le Flaris est un petit bolide propulsé par un réacteur placé au-dessus de la cellule. Ses ailes détachables permettent de le ranger facilement au garage.

Le réacteur pressenti sera le PW615F de Pratt et Whitney, qui équipe le Cessna Citation Mustang ou l’Eclipse 500, au design proche du Flaris. Même si le constructeur annonce qu’on peut le piloter avec une simple licence de pilote privé, on ne gère pas un réacteur comme un moteur à hélice… Quant aux vitesses, c’est encore autre chose…

Le Flaris FAR 1 est annoncé à un prix approximatif d’1,5 million de dollars (1,1 million d’euros) soit environ le prix d’un Eclipse 500. Metal-Master espère débuter la production de son avion dès 2014, avec un rythme de 10 avions par an. Le Flaris LAR 1 devrait faire son premier vol cet automne. Les premiers essais de roulage à vitesse lente ont été réalisés juste avant le salon du Bourget.

Alors que Diamond Aircraft a abandonné son programme D-Jet et que CAIGA, le nouveau propriétaire chinois de Cirrus Aircraft, n’en finit pas de promettre la relance du VisionJet, chacun est libre de miser ou non sur l’avenir du Flaris LAR1 polonais…

Fabrice Morlon

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

3 commentaires

  • airsicknessbag

    Flaris LAR 1, le monoréacteur polonais, nouveau venu sur le créneau des jets ultralégers
    Eclipse version 1 est morte en partie à cause de son … succès. Comme le dit Berlu Urlu, il y avait + de 2600 déposits qui correspondaient à 10% ou 20% du prix de vente final selon les clients. Eclipse devait donc financer sur ses fonds propres la production de plusieurs centaines d’appareils pendant 6 mois à 8 mois en attendant l’appel de fond intermerdiaire.
    Soit un trou de trésorerie de plus 1 Md$ … Ce qui est fou, c’est que entre le chapitre 7 (dépot de bilan) et chapitre 11 (liquidation) aucun constructeur ne s’est intéressé à reprendre cet avion et son carnet de commande, alors que l’outil de production était pleinement opérationnel et capable de sortir plus de 70 appareils par mois.

  • Berlu Urlu

    Flaris LAR 1, le monoréacteur polonais, nouveau venu sur le créneau des jets ultralégers
    Pour info, l’Eclipse 500, fut, au départ, proposé à 750.000 $ par son concepteur qui envisageait une production annuelle de plusieurs milliers d’exemplaires… Les derniers des 260 produits (entre 2006 et 2008), se vendirent autour de 1.500.000 $ (financés en partie par les avances sur les 2600 intentions d’achat…). A l’issue de la faillite qui s’en suivit, le repreneur propose cet appareil (version Eclipse 550) à 2.700.000 $, tarif plus proche des réalités commerciales.

  • edd21

    Flaris LAR 1, le monoréacteur polonais, nouveau venu sur le créneau des jets ultralégers
    Ce qui me fascine le plus, c’est qu’il y a des investisseurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.