Accueil » L’horizon s’éclaircit pour Dassault

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

L’horizon s’éclaircit pour Dassault

Malgré un bilan financier 2014 en baisse, Dassault parle désormais ouvertement de reprise. Le 5X et le 8X se vendent bien. Les commandes de Falcon sont en hausse. Le contrat égyptien pourrait entraîner d’autres succès à l’export pour le Rafale. La coopération internationale sur les projets de drones militaires prend forme.

12.03.2015

En 2014, Dassault Aviation a enregistré une prise de commandes de 90 Falcon contre 64 en 2013. L’avionneur a livré 66 Falcon et 11 Rafale. Le chiffre d’affaires s’élève à 3,68 milliards d’€ contre 4,59 milliards d’€ en 2013. La marge nette ajustée a légèrement progressé puisqu’elle a été de 10,8% du chiffre d’affaires (CA) en 2014 alors qu’elle s’établissait à 10,6% en 2013. La R&D autofinancée a augmenté de 3% du CA.

Malgré un chiffre d’affaires en baisse pour l’exercice 2014, Dassault Aviation a connu cette même année quelques très beaux succès. Le premier d’entre eux porte sur le programme Falcon dont les ventes représentent plus de 70% du CA du groupe en 2014 avec une part d’autofinancement du programme croissante ces dernières années pour demeurer l’un des leaders mondiaux du marché de l’aviation d’affaire.

Pour la première fois depuis 2008 Dassault enregistre, pour ses Falcon, un chiffre de prises de commandes (90) supérieur à celui des livraisons (66). 2014 a été marquée par le lancement du nouveau « vaisseau amiral » de la flotte Falcon, le 8X, lors de l’EBACE de Genève. Cet avion se caractérise par son rayon d’action, la dimension de sa cabine qui est la plus importante de la gamme et son faible coût d’exploitation. Le 17 décembre 2014, le 8X a fait l’objet de sa première présentation publique (roll out) à l’usine Dassault de Mérignac.

La production du Falcon 7X s’est poursuivie en 2014 à un rythme soutenu puisque le 250ème exemplaire de ce modèle est sorti de l’usine d’assemblage de Bordeaux-Mérignac au cours de cette année, confirmant les exceptionnelles capacités opérationnelles de cet avion. Du côté du 5X, présenté en 2013, le développement du programme continue : l’assemblage et le début des essais au sol ont eu lieu pendant l’année 2014. Le groupe a également annoncé en 2014 la construction d’une nouvelle unité de maintenance des Falcon à Mérignac, Dassault Falcon Service, qui sera dédiée, à terme, aux modèles les plus grands de la gamme Falcon.

Concernant la division Défense de l’avionneur : celui-ci a livré 11 exemplaires de Rafale à l’armée de l’Air française l’an passé, portant ainsi le total des Rafale livrés à 137. Le lancement des travaux de développement du standard F3-R dont la notification a été faite en décembre 2013 a été effectué en 2014 pour une livraison prévue en 2018. Parallèlement, les négociations exclusives avec l’Inde ont été poursuivies pour la vente de 126 Rafale.

La première campagne de démonstration de furtivité de l’avion de combat sans pilote « nEUROn » au profit de la DGA a été menée en 2014. Et enfin, cette même année, les gouvernements français et britanniques ont notifié, dans le cadre de l’accord de Brize Norton, la mise en place d’un Système de Combat Aérien Futur (SCAF-FCAS). Cette phase associe Dassault Aviation et BAE Systems comme chefs de file de l’organisation industrielle.

L’année 2015 qui débute a été bien évidemment marquée par la signature avec l’Egypte d’un contrat portant sur la commande de 24 avions Rafale, le 16 février 2015. Il s’agit du premier contrat de vente à l’export. Eric Trappier, pdg de Dassault Aviation, a annoncé hier, le 11 mars, que le chèque d’acompte du gouvernement égyptien officialisant la commande est arrivé lundi dernier. Prélude à cette excellente nouvelle, le premier vol du Falcon 8X, huit jours avant l’annonce de la commande égyptienne, avait déjà satisfait pleinement l’état-major du groupe.

Sur l’ensemble de l’année à venir, Dassault Aviation prévoit de livrer 65 Falcon. 8 Rafale seront fabriqués cette année avant que le rythme de 11 par an ne reprenne en 2016. Compte tenu de ce fort regain d’activité envisagé pour l’année en cours, le chiffre d’affaires 2015 devrait être, estime-t-on chez Dassault Aviation, supérieur à celui enregistré en 2014. La tonalité générale de cette présentation des résultats 2014 par l’avionneur tenait en un mot : « reprise » !

Gosia Petaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.