Accueil » L’adieu à Toronto-Downsview

L’adieu à Toronto-Downsview

Quelques avions emblématiques de DHC au roulage pour la dernière fois à Toronto-Downsview. © De Havilland Canada

Le 11 juin 2022, au cours d'une manifestation à laquelle ont participé de nombreux anciens de l'entreprise, De Havilland Canada a fait ses adieux à son site historique situé à Downsview, à Toronto. C'est à ce même endroit que l'avionneur avait choisi de s'installer en octobre 1928 et où l'ensemble de sa production a été construite depuis les premiers DH-60 Moth assemblés au Canada jusqu'au dernier des Q400.

Après avoir assemblé quelques Gipsy Moth en bordure du terrain d’aviation à Mount Dennis, De Havilland Canada se porta acquéreur d’un vaste terrain isolé non loin de Toronto, à Downsview, pour s’y établir en 1929 avec les 35 personnes qui composaient son personnel à l’époque. L’activité s’y est donc développé notamment lors de la seconde guerre mondiale où quelques 1384 Tiger Moth, 375 Avro Anson II et 1133 Mosquito furent construits sous licence.

Les productions « maison » débutèrent en 1946 avec le DHC-1 Chipmunk et l’entreprise affirma son emprise sur le marché des avions utilitaires avec les rustiques Beaver, Otter, Twin Otter, Caribou et Buffalo. Après la production d’une centaine de quadriturbines DHC-7, de Havilland Canada connut un vrai succès avec son biturbine moyen courrier DHC-8. Pour autant, De Havilland Canada avait diversifié ses productions en construisant une centaine de Tracker sous licence Grumman pour les besoins de la Royal Canadian Navy, des ailes pour les Learjet et les nacelles moteurs des CL-415.

Après avoir été revendue par le Groupe Bombardier à Longview Aviation Services en 2019, la production du Dash 8, dans sa dernière version allongée Q400, s’est achevée il y a quelques semaines. Le nouveau propriétaire envisage, si la conjoncture le permet, de relancer cette production, mais sur son site de Calgary où le futur DHC-515 pourrait aussi être construit.

C’est donc une histoire de presque un siècle d’aviation qui s’achève et qui a été marquée par une manifestation où les anciens de DHC ont été conviés ce 11 juin, histoire de revoir une dernière fois quelques avions emblématiques construits ici et le site qui devrait, d’ici quelques mois, laisser la place à de nouveaux lotissements. Totalement enclavé aujourd’hui dans l’agglomération de Toronto, Donwsview subit donc même sort que Cartierville à Montréal (Canadair) ou Montaudran à Toulouse.

Frédéric Marsaly

Frédéric Marsaly

Frédéric Marsaly, passionné par l'aviation et son histoire, a collaboré à de nombreux média, presse écrite, en ligne et même télévision. Il a également publié une douzaine d'ouvrages portant autant sur l'aviation militaire que civile. Frédéric Marsaly est aussi le cofondateur et le rédacteur en chef-adjoint du site L'Aérobibliothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.