Accueil » Industrie » Le CNES à bord du ballon stratosphérique de Zephalto

Le CNES à bord du ballon stratosphérique de Zephalto

La force de portance du ballon Zephalto est créée en utilisant un gaz neutre plus léger que l’air (l’hélium), ce qui permet de n’avoir
aucune émission ni aucun impact chimique durant le vol. © Zephalto

Depuis le lancement du projet Zephalto en 2016 par l’ingénieur et pilote Vincent Farret d’Astiès, le CNES a suivi de près son développement. En 2022, c’est un véritable partenariat qui est noué entre Zephalto et le CNES, alors que le premier voyage se profile en 2024.

L’embarquement à bord de Céleste, Le ballon Céleste imaginé par Vincent Farret d’Astiès doit permettre d’emporter des missions scientifiques et six passagers dans une capsule pressurisée à 25 kilomètres d’altitude dans la stratosphère. La capsule pressurisée est couplée à une enveloppe réutilisable de haute technologie.

Zephalto vise une double vocation, d’une part le tourisme, d’autre part l’exploration scientifique. Les deux pouvant être conjugués au cours d’un même vol. Les vols embarquant des passagers permettront en effet de collecter des données atmosphériques sur des profils inédits, de mettre en place de nouveaux protocoles expérimentaux et de multiplier les observations spatiales et terrestres. Le CNES pourra ainsi compter sur le ballon de Zephalto pour embarquer des charges utiles et mener de nombreuses expériences avec les laboratoires et industriels partenaires.

A bord de la capsule pressurisée pourront embarquer six passagers. © Zephalto

Zephalto a déjà réalisé trois vols d’essai avec pilotes à bord à différentes altitudes qui lui permettent de prévoir les premières livraisons à l’horizon 2024. Zephalto travaille aujourd’hui à la mise en production de la capsule pressurisée, en relation avec des fournisseurs français.

Le CNES est aux côtés des équipes de Vincent Farret d’Astiès depuis les prémices de l’aéronef. Au cours de l’été 2022, le CNES et Zephalto ont conclu un accord qui va permettre à Zephalto de s’appuyer sur l’expertise du CNES dans les domaines suivants :

  • L’optimisation de l’enveloppe du ballon avec un accès à des brevets sur les technologies de ballons ;
  • L’accès aux différents outils et installations du CNES pour procéder à des tests ;
  • La formation des opérateurs de Zephalto par les équipes de l’agence spatiale française ;
  • L’optimisation des systèmes de sécurité.

Le savoir-faire opérationnel du CNES est incomparable affirme Vincent Farret d’Astiès : « La diversité de ses expertises a été essentielle dans la conception de notre premier ballon pour le vol commercial, tout comme elle l’est pour la suite de nos développements. » Des partages d’innovations sur les ballons sont également à venir dans le cadre de cette collaboration entre l’agence d’état et l’entreprise.

Martin R.

Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.