Accueil » Le MS-21-300 d’Irkut percera-t-il ?

Le MS-21-300 d’Irkut percera-t-il ?
premium

Prenant de plein fouet la concurrence occidentale, les avionneurs russes tentent désespérément de prendre pied sur le marché hautement compétitif des avions commerciaux. Le MS-21 d’UAC/Irkut part avec des handicaps.

23.09.2019

Au-delà des seules performances techniques et des coûts d’opération du MS-21, UAC/Irkut devra également convaincre les compagnies aériennes de la solidité de son soutien technique. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

Il aurait pu faire ses débuts publics au salon du Bourget, mais il fut finalement une des vedettes du salon MAKS de Moscou. C’est un peu, résumé en deux salons aéronautiques séparés de quelques semaines, le récit du fardeau porté par les appareils commerciaux russes : un espace vital intérieur qui leur est (partiellement) acquis, mais de grandes difficultés à trouver leur place face à la concurrence occidentale. Une situation qui encore aggravée par le poids des sanctions commerciales initiées par...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

4 commentaires

  • chorus2a@gmail.com

    Il y a une petite chance, surtout s’il arrive a démontrer qu’il n’a pas les tares des deux autres… Parce que question SAV, les russes, ils ont aussi de l’expérience…

  • Vladimir_K
    Vladimir_K

    Ce qui est dommage, c’est que toute l’infrastructure, les ingénieurs, les bureaux d’étude, existaient auparavant. Il faut tout reconstruire.

  • François Bruneau

    Le support client, le défi est bien là.

    Dépôts de pièces là où opèrent les clients, support technique H24 et télémétrie en temps réel. Airbus a construit sa fiabilité pas à pas.

  • maricel varon

    Developper un avion et un moteur en meme temps de n’est pas du gateau, meme si ce sont 2 societes differentes, rappellons nous les deboires de Dassault avec le Silvercrest, ils ont fini par jeter l’eponge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.