Accueil » Industrie » Perlan 2, la stratosphère à tire d’aile

Perlan 2, la stratosphère à tire d’aile

Après avoir sauté en parachute de l'A400M, Tom Enders, PDG d'Airbus Group, en copilote du planeur stratosphérique Perlan 2

Après avoir sauté en parachute de l'A400M, Tom Enders, PDG d'Airbus Group, en copilote du planeur stratosphérique Perlan 2

Le planeur pressurisé Perlan 2 a effectué son premier vol, le 23 septembre 2015 dans l’Oregon. Un événement salué par Tom Enders. Le PDG d’Airbus Group soutient personnellement The Perlan Project qui porte sur le vol stratosphérique, le changement climatique et l’exploration spatiale.

L’idée est d’aller observer le changement climatique au sein même de la stratosphère et de collecter de nouvelles données relatives aux couches hautes de l’atmosphère, sans polluer l’environnement étudié. Comme cette idée est née dans l’esprit de vélivoles, il est logique que cette exploration ait été entreprise avec un planeur, c’est-à-dire avec un aéronef dépourvu de tout moteur qui pourrait venir polluer les données recueillis ou interférer sur les phénomènes observés.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Perlan 2, la stratosphère à tire d’aile
    Comment l’habitacle est t’il pressurisé ? (par quel procédé)

    Répondre
    • Perlan 2, la stratosphère à tire d’aile
      C’est une question intéressante. Pas trente solutions:
      1 -minimiser les fuites. Si elles sont nulles, et c’est probable, il n’y a plus besoin de pressurisation active, juste laisser fuir une soupape jusqu’à l’altitude cabine permise par la résistance du fuselage.
      Il est dit que les masques oxygène sont à régénération, donc ils absorbent le CO2.
      2- Et s’il y a des toutes petites fuites, un petit compresseur à batterie. A plusieurs étages, vu la pression extérieure.

      Répondre
    • Perlan 2, la stratosphère à tire d’aile
      Je m’interroge quand à la procedure « emergency descent » en cas de dépressurisation brutale …?

      Répondre
  • Perlan 2, la stratosphère à tire d’aile
    « soit plus que les altitudes jamais atteintes par n’importe quel autre aéronef à ce jour, ni l’ U2 qui a atteint 72.000 ft ou le SR-71 et ses 85.069 ft. »
    Donc le North American X-15 avec son record à plus de 107kms n’était pas un aéronef ?
    Ah l’Histoire…

    Répondre
    • Perlan 2, la stratosphère à tire d’aile
      WIKIPEDIA : 31 août 1977 : le E-266M, prototype de l’intercepteur MiG-25 atteint 37 650 m (A. Fedotov).
      Il s’agit d’un avion classique et pas d’un avion fusée.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.