Accueil » SpaceShipTwo : le système de freinage en cause

SpaceShipTwo : le système de freinage en cause

L’empennage arrière de SpaceShip2 s’est redressé en position « entrée dans l’atmosphère » quelques secondes seulement après la séparation du vaisseau spatial et de l’avion porteur. Reste à savoir ce qui a provoqué ce changement de configuration à l’origine de l’accident du 31 octobre 2014 à Mojave.

5.11.2014

Contrairement aux premières hypothèses avancées qui mettaient en cause le nouveau carburant et le moteur, objets entre autres de l’essai en vol fatal, l’accident de SpaceShipTwo pourrait être lié au système de freinage aérodynamique. Ce système baptisé « Feathering » (« mise en drapeau »), a été imaginé, à la fois pour casser la vitesse et stabiliser le vaisseau au moment de la rentrée dans l’atmosphère. Il permet également de protéger la navette spatiale contre l’élévation de la température extérieure.

La dislocation de SpaceShipTwo s’est produite quelques secondes après la séparation avec l’avion porteur, vers Mach 1,0 © Virgin Galactic

Vendredi 31 octobre 2014, lors du quatrième essais en vol de SpaceShipTwo, l’empennage arrière s’est mis en configuration « rentrée dans l’atmosphère », c’est-à-dire qu’il s’est redressé pour passer en position perpendiculaire à la trajectoire, juste après la séparation avec l’avion porteur WhiteKnightTwo. La vitesse était à ce moment précis de seulement Mach 1,0, alors que le changement de configuration doit se faire à Mach 1,4. L’empennage arrière s’est disloqué. En revanche, le moteur et les réservoirs ont été retrouvés intacts, ce qui exclue une explosion.

Todd Ericson, pilote de Virgin Galactic et les enquêteurs du NTSB sur les lieux du crash de SpaceShipTwo… © Virgin Galactic

Le NTSB (National Transportation Safety Board), en charge de l’enquête sur le crash, a constaté que la manette de commande du « Feather » avait été déverrouillée prématurément par le copilote. Toutefois, l’empennage arrière n’aurait pas du se redresser tant qu’une autre commande n’ait été actionnée. Aucun des deux pilotes n’a actionné cette seconde commande. Néanmoins, l’empennage arrière s’est redressé.

En l’état actuel de l’enquête, le NTSB se refuse à tirer toute conclusion prématurée. Il affirme qu’il lui est encore impossible d’affirmer qu’il s’agit d’une erreur de pilotage due au copilote décédé dans l’accident, un dysfonctionnement du système « Feathering », ou toute autre cause ayant pu entraîner la dislocation de la cellule en vol. Les enquêteurs fédéraux estiment que l’enquête devrait durer plusieurs mois. Peut-être un an.

Pour sa part, Richard Branson se veut confiant. Il a déclaré sur CNN que la construction du nouveau SpaceShip allait se poursuivre. Le PDG de Virgin Galactic a affirmé qu’il ferait partie du premier vol commercial et que, vendredi, jour du crash, il avait vendu deux billets de plus pour l’espace.

Gil Roy

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

22 commentaires

  • patrouille
    Adam.Shaw

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    Mise a jour par la NTSB sur l’investigation Virgin Galactic . (Sorry, mais traduire est un metier… renumeré.)
    http://www.flightglobal.com/news/articles/analysis-ntsb-will-have-no-quick-answers-after-virgin-galactic-405675/?cmpid=NLC%7CFGFG%7CFGFIN-2014-1111-GLOB&sfid=70120000000taAh

  • patrouille
    Adam Shaw

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    Sauter en parachute a plus de Mach Un sans protection. (Si vous ne comprenez pas… vous trouverez certainement une version in French dans quelque jours quelque part): http://www.latimes.com/business/la-fi-virgin-survivor-20141105-story.html#page=1

    • porco rosso

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      Adam, tout frais, Anglais ou Francais, peu importe
      Ne vous battez pas avec vos passions respectives legitimes, unissez vous plutot pour lutter contre la mort de notre beau metier de pionniers, et combattre le dictat de tous ces laches politiques bureaucrates opportunistes qui nous controlent et depouillent..
      Concernant le projet spaceship two, le business prive du profit financier n a forcement pas les moyens, ni l esprit, de se frotter a l Espace; on imagine deja les consequences dans d autres domaines comme dans le Nucleaire par exemple.
      Securite des vols et profits commerciaux, ne font pas bons menage, c est une certitude.
      Moi ce frele jouet en plastique avec ce gros butagaz aux fesses qui ressemble a un avion d aeroclub ne me donne pas vraiment confiance en la reussite de ces ambitions..
      Concernant l ejection pilote a haute vitesse, dans l armee de l Air, il y a eu quelques cas d ejections a plus de 450 kts (limite constructeur Martin Baker), ceux qui ont survecus etaient plutot a l etat de legume cerebral.. voila quoi
      Porco

    • Fred2

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      Mr porco rosso : vous semblez oublier bien vite que les premiers vols et les premiers exploits étaient entièrement privés ! Et parfois contre l’avis ( comme le vôtre ) de bien des gens ayant des idées bien arrêtées sur la question !
      Quant à affirmer de manière aussi péremptoire que sécurité des vols et profits commerciaux ne font pas bon ménage, c’est faire peu de cas de la très grande majorité des compagnies aériennes de tous niveaux.
      Alors, pourquoi la conquête spatiale ne pourrait-elle pas devenir tout pareillement la nouvelle cible des compagnies commerciales ?
      Les contraintes sont autres, certes, mais est-ce une raison pour s’abstenir ?

    • Porco Rosso

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      Sauf qu a l epoque des pionniers, mossieur Fred2,
      les entrepreneurs etaient des passiones pas des financiers sans foi ni loi ni scrupules..

    • Vladimir Krementzoff

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      C’est sûr que sauter en parachute à Mach 1, ça fait une sacré claque, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les sièges éjectables russes (occidentaux peut-être aussi, je ne les connais pas) ont une barre « coupe-vent » qui se déploie lors d’une éjection à grande vitesse.

  • tout frais

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    tout frais vous répond qu’à l’époque de mes études, cela se passait dans les abris pour échapper aux bombes, et que les prof d’ anglais ( et autres langues ) ils étaient ailleurs,(suivent mon regard )
    ensuite, j’ai travaillé pour remonter la France…avant de faire 30 mois de service militaire ( suivez également mon regard ) ensuite, pour pouvoir vivre, j’ai travaillé  » un peu plus  » que les 35 heures.
    vous avez eu la chance d’ arriver lorsque la table était mise, j’en suis très heureux pour vous.
    croyez bien que je n’ ai pas choisi !
    j’ai eu la chance à quelques mètres près, de passer à travers  » les gouttes  »
    Ce qui aurait dû être mon métier n’est resté que ma passion, c’est mieux que rien.
    chacun a ses problèmes, mais je pense avoir largement donné.
    allez, le français n’est pas si mal; je vais vous faire une suggestion, lorsque vous écrivez à une administration, écrivez en anglais, vous me passerez la réponse.

    • patrouille
      Adam Shaw

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      @ TourFrais : Comment pensez vous que certaines infos en provenance des USA arrivent, en Français, dans AeroBUZZ? Par miracle? GI, mon papa, débarqua en Normandie. Avant, bien que pauvre de chez pauvre, il avait appris le Français à Brooklyn College, et son amour pour le France ( pas celle de « today, » mais la vraie, la courageuse et frondeuse et couillue…) m’a été transmise. Alors vos bombes et votre allusion aux collabos… Par ailleurs, certaines de vos Administrations feraient bien d’être plus « streamlined » (dégrossie) et moins servir de refuge à certain planqués, bien calfeutrés dans leurs avantages acquis. Ce n’est pas la DGAC qui aurait donne le feu vert – revenons donc au sujet initial – – au magnifique et courageux projet de Virgin Galactic.

  • Fred2

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    Pour avoir enseigné la mécanique du vol (080 en langage EASA pour les intimes), le passage en transsonique est tout sauf quelque chose de figé et d’immuable pour quelque machine que ce soit. De la à mettre en cause Mr J. Ackeret, il n’y a qu’un pas. (humour inside, hein …)

  • ratel

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    on ne fait rarement une omellette sans casser des oeufs!!!!! les ingénieurs doivent revoir leurs copies, tout
    à re commencer!!!!! c’est comme cela que l’on avance
    dans l’aviation!!!!

  • porco rosso

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    A vrai dire, ce jouet en plastique avec un gros butagaz au derriere, n est pas vraiment une situation d avenir.. 🙂
    RIP

  • tout frais

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    je n’ai pas parlé uniquement pour ce post, mais compte tenu que Adam Show intervient pratiquement toujours en anglais, dois-je en conclure que ce ne sont que des citations ?
    dans ce cas, il peut les confier à la rédaction qui se fera un plaisir de les traduire.
    merci de bien vouloir respecter et utiliser la langue française, elle le mérite !

  • Quatorzef

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    Entièrement d’accord avec vous teetoo mais dans ce cas il serait judicieux de faire la traduction de toutes phrases à consonances étrangères afin que toutes personnes ne connaissant la langue de Shakespeare puisse être au courant de ce qui se dit sur ce forum « international ».

  • Icare45852

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    Nos pensées aux pilotes et à leurs familles. Laissons l’enquête suivre son cours (aerobuzz fait ça très bien mais ce ne sera pas forcément le cas partout), et en attendant faisons attention à ce que le grand public ne pense pas qu’il s’agit (encore) d’un pilote n’ayant pas suivi une procédure…
    Car tout d’abord doit-on parler de procédure pendant un vol d’essais? Les gars sont là pour tester les limites des machines et contribuer à établir justement ces futures procédures…
    Ensuite rappelons pour le cas général qu’une procédure c’est bien mais qu’il y a des cas (rares) où le pilote doit y déroger. C’est même une obligation s’il juge qu’il est plus sûr de ne pas suivre la procédure. Évidement, il doit pouvoir se justifier.
    Bref partons du principe qu’ils faisaient bien leur boulot, c’est à dire ils testaient… et qu’ils sont partis en héros. Si on nous démontre le contraire avec l’enquête, on pourra toujours changer d’avis.
    Encore une pensée aux familles,
    Salut à tous et merci à Aerobuzz pour leur excellent travail

  • tout frais

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    pourriez-vous rappeler à Adam show que nous sommes sur un forum de langue française. que ce soit pour ce post ou sur un autre, il intervient toujours dans une autre langue ! ses propos sont certainement très intéressants, et l’on souhaite pouvoir en prendre connaissance ! j’ose espérer qu’ il connait le français !

    • Wilbur

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      Le message d’Adam Shaw est une citation copiée-collée. Dans ce cas je préfère l’original à la traduction. En revanche, il aurait mieux valu citer directement le NTSB plutôt que la BBC, n’en déplaise à cette dernière.

    • teetoo

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      ????????????? en 2014, un forum peut etre sans inconvenient, et surtout pour en accroitre l’interet, ouvert a TOUTES les langues. A chacun ensuite d’y trouver ses billes… Un forum uniquement en langue francaise devient restreint, surtout quand il s’interesse aujourd’hui a un evenement important survenu aux USA!!!

    • Jean-Loup FROMMER

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      I am 61 old. My English is very elementary, but I can unterstand what Adam Show have written.
      So you, why not ?
      Best regards.

    • patrouille
      Adam Shaw

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      Les sujets ici n’étant ni pétanque ni vélo, et pour rigoureusement respecter la précision des communiqués d’origine , je me permets, effectivement, parfois de ne pas traduire. Rare sont les pilotes sérieux qui ne maitrisent pas suffisamment la langue International de l’Aéronautique pour ne pas apprécie une version non-filtrée. Quand on examine la différence entre les textes Français et Anglais de certains « Rapport Final » du BEA, et de certains écrits de l’EASA, ont peut se poser des question sur le bien-fondé des traductions. (PS): le nom est shAw, pas shOw…

    • guynemer13

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      En Aéro tout est en Anglais, y compris les formations de pilotes en France, alors M. Tout Frais il va falloir vous y mettre sinon… no way

    • ratel

      SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
      cher ami tout frais, je partage tout à fait votre article nous sommes sur un forum en
      langue Française!!!!! pour le reste en pilotage c’est différent ne pas tout mélanger!!!!

  • patrouille
    Adam Shaw

    SpaceShipTwo : le système de freinage en cause
    FYI & from the NTSB (National Transportation Safety Board):
    http://www.bbc.com/news/science-environment-29895140

    « The vehicle… was dropped from its carrier aircraft, WhiteKnightTwo, at an altitude of almost 50,000ft at 10:07:19 US Pacific time.

    The ship’s hybrid rocket motor was then ignited just a couple of seconds later, at 10:07:21.

    Eight seconds after that (10:07:29), the vehicle was travelling just under the speed of sound (Mach 0.94). Two further seconds into the flight (10:07:31), it was travelling at Mach 1.02.

    It is in that period between Mach 0.94 and Mach 1.02 that Michael Alsbury is seen on recovered cockpit video moving a lever to unlock the feathering system – an action that in the pilots’ checklist was not called for until the vehicle had reached Mach 1.4.

    Investigators have previously described how the feathering system then deployed, apparently « uncommanded » by the pilots. It is probable that aerodynamic forces deployed the mechanism, resulting in the break-up of the ship. This is timed at 10:07:34 – the instant at which video and telemetry were lost.

    One line of inquiry will be to ascertain whether the pilots were getting the correct information on their cockpit display throughout this critical period. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.