Accueil » Sprint final pour Airbus

Sprint final pour Airbus

En novembre 2018, Airbus a livré à la compagnie chinoise China Eastern, son premier A350-900. © Airbus

L’objectif des 800 livraisons en 2018 est encore loin, même si en cette dernière partie d’année, les équipes d’Airbus ne ménagent pas leurs efforts pour s’en rapprocher. Elles ont livré pas moins de 89 avions sur le seul mois de novembre 2018.

Les 89 livraisons de novembre portent le total de l’année à 673. Pour atteindre l’objectif de 800 fixé par Fabrice Brégier, le précédent président d’Airbus, il faudrait réaliser un tour de force industriel sans précédent. L’objectif de 127 livraisons en décembre relève de l’exploit. Même en ajoutant les livraisons d’A220 (ex C-Series) réalisées par BombardierEn novembre, Airbus n’a livré que deux A220., et surtout le bonus que constitue la trentaine d’A320neo en attente...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Ca sent le tout et n’importe quoi et le burn out…

    Répondre
  • 89 livraisons en novembre, combien en decembre, et à quel prix ?
    Des heures supplémentaires à tout va et quid de la sécurité et du facteur humain ?
    Certain ont dépassé 200 heures sup et sont plafonnés par leurs entreprises (sous-traitants).
    De mémoire nous avions livré 111 avions en décembre 2016, c’est jouable pour 127 et pourquoi pas 150 ? Le turn over au Delivery center Toulouse de 2016 à 2018 et important, pourquoi ? « surtout les IQ Elec et Méca ».
    Et comme chaque années de janvier à mars, il n’y presque rien à livrer ou presque, les FAL sont vides, et les problèmes moteurs n’en sont pas que la cause.
    Le travail est mieux répartir sur l’année chez nos amis allemands.
    Battre des records c’est bien, mais je suis inquiet sur la pression exercée sur les compagnons pour atteindre des objectifs si mal répartis sur l’année.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.