Accueil » Sprint final pour Airbus

L’objectif des 800 livraisons en 2018 est encore loin, même si en cette dernière partie d’année, les équipes d’Airbus ne ménagent pas leurs efforts pour s’en rapprocher. Elles ont livré pas moins de 89 avions sur le seul mois de novembre 2018.

10.12.2018

En novembre 2018, Airbus a livré à la compagnie chinoise China Eastern, son premier A350-900. © Airbus

Les 89 livraisons de novembre portent le total de l’année à 673. Pour atteindre l’objectif de 800 fixé par Fabrice Brégier, le précédent président d’Airbus, il faudrait réaliser un tour de force industriel sans précédent. L’objectif de 127 livraisons en décembre relève de l’exploit. Même en ajoutant les livraisons d’A220 (ex C-Series) réalisées par Bombardier, et surtout le bonus que constitue la trentaine d’A320neo en attente de leurs moteurs, ce n’est pas gagné.

En juin 2018, Airbus a atteint un pic avec une centaine d’A320neo stockés à Toulouse (Blagnac et Francazal), Hambourg et Tarbes, en attente de leurs moteurs. Depuis, c’est la décrue. Au rythme des livraisons des motoristes, les équipes d’Airbus achèvent l’assemblage final des appareils en attente. Début décembre, il n’en restait plus que trente qui vont venir s’ajouter à ceux qui sortiront des chaines d’assemblage final de Toulouse, Hambourg, Mobile (USA) et Tianjin (Chine) qui poursuivent leur montée en cadence.

En novembre 2018, Airbus a livré 2 A220, 71 A320, 3 A330, 11 A350XWB et 2 A380, à 54 clients. Le mois écoulé a aussi été celui de la première livraison du premier A330neo à la compagnie portugaise TAP, et de la première livraison du long courrier A321neo (A321LR) à Aria Israeli Airlines. Des premières prennent toujours plus de temps et accaparent les équipes du constructeur.

Côté commandes, Airbus est également en retard sur ses prévisions. L’avionneur européen vise la barre des 800 commandes. Il n’était qu’à 380 (439 commandes et 59 annulations) au 30 novembre 2018. Réussira-t-il à renouveler le tour de force de 2017 ? On se souvient en effet que sur le seul mois de décembre 2017, il a conclu 776 commandes pour finir l’année à 1.109 commandes nettes (contre 912 pour Boeing). Pour atteindre l’objectif de 800 cette année, il lui faut en boucler 420 en décembre. Le 7 décembre, Airbus a annoncé un contrat de 100 appareils de la famille A320neo (75 A320neo et 25 A321neo) avec le loueur Avolon. Plus que 320 ! Il faut donc s’attendre à une cascade d’annonces dans les jours à venir.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

2 commentaires

  • Paul

    Ca sent le tout et n’importe quoi et le burn out…

  • Dof

    89 livraisons en novembre, combien en decembre, et à quel prix ?
    Des heures supplémentaires à tout va et quid de la sécurité et du facteur humain ?
    Certain ont dépassé 200 heures sup et sont plafonnés par leurs entreprises (sous-traitants).
    De mémoire nous avions livré 111 avions en décembre 2016, c’est jouable pour 127 et pourquoi pas 150 ? Le turn over au Delivery center Toulouse de 2016 à 2018 et important, pourquoi ? « surtout les IQ Elec et Méca ».
    Et comme chaque années de janvier à mars, il n’y presque rien à livrer ou presque, les FAL sont vides, et les problèmes moteurs n’en sont pas que la cause.
    Le travail est mieux répartir sur l’année chez nos amis allemands.
    Battre des records c’est bien, mais je suis inquiet sur la pression exercée sur les compagnons pour atteindre des objectifs si mal répartis sur l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.