Accueil » Textron Aviation lance le biturbopropulseur Cessna SkyCourier 408

Textron Aviation lance le biturbopropulseur Cessna SkyCourier 408

Avec le C408 SkuCourier qui se présente comme une alternative moderne au Twin Otter et au Let 410, Cessna peut redynamiser un segment de marché poussif. © Textron Aviation

C’est un tout nouvel avion de 19 places que vient de dévoiler Textron Aviation. Son entrée en service est prévue en 2020, en version cargo, sous les couleurs de FedEx Express qui a commandé 50 exemplaires et placé 50 options de cet utilitaire prometteur.

Ce n’est pas avec le C408 que Textron va révolutionner l’aviation. En revanche, il pourrait bien rafler la mise. Le nouveau biturbopropulseur dévoilé le 28 novembre 2017 est classique dans sa conception : une aile haute haubanée, un train fixe, deux turbines Pratt&Whitney Canada PT6A-65SC connectées FASTLa solution intégrée FASTMC maximise la disponibilité de l’avion et réduit la charge de travail du pilote ainsi que les coûts d’exploitation grâce à des alertes préventives et des pronostics...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

17 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Philippe Blondeau

    Bonjour,
    Cela a ete aussi pour moi ma premiere reaction lorsque j’ai decouvert le Sky courier sur AIN (janvier 2018) : c’est la copie du Skylander..
    J’ai pour ma part bien suivi ce programme Skylander en tant qu’actionnaire car je faisait totale confiance a Mr P.L CAMBEFORT pour diriger le programme technique. Cet avion avait un fort potentiel de vente , mais malheureusement n’a pas reçu le support financier de l’état . Reste effectivement la valeur marchande de la maquette numérique.
    Cordialement.

    Répondre
  • Aucune références quand à la nature de la surface d’atterrissage prévue…? Avec des roues comme ça – pour playboys à Miami Beach – seules les pistes en dur sont utilisables ce qui élimine celles en gravier. J’ose espérer qu’il y aura plusieurs versions de pneumatiques disponibles mais il est vrai qu’avec 1000m au décollage ça limite les capabilités de moitié, au moins…? Le Twin Otter a toujours de belles années devant lui.

    Répondre
  • La maquette numérique du Skylander essaye de se refaire une nouvelle jeunesse aux USA sous le nom SKY-205 : https://castleplacement.com/portfolio/sky-aircraft/ apportée par Redstone Capital. Mais rien ne confirme qu’elle ait été dûment payée au tribunal de commerce de Briey

    Répondre
    • Le document de CastlePlacement précise que la nouvelle Sky Aircraft Corporation se propose d’acquérir le « program design and IP assets » (le dossier de conception et la propriété intellectuelle) pour un montant de 1,5 M$.
      Et donc pour répondre à la question de Morbier : la maquette n’a pas été achetée (ni donc payée) mais la nouvelle société envisage de le faire.
      Quand elle aura levé les fonds nécessaires (50 M$).
      Fly Safe and Clean.

      Répondre
      • « Sky Aircraft Corporation is a newly formed Virginia-based company that owns the rights to purchase the design and intellectual property associated with a twin turbo-prop utility aircraft »
        Je comprends « possède les droits d’acheter… ». Donc ils n’ont rien acheté ? En fait, ils ne possèdent rien donc. Ils ont pourtant versé une caution de 1.4M€ au Tribunal de commerce de Briey pour voir. Ils en ont profité pour faire une copie du disque dur. Ils avaient 3 mois pour se faire une idée. et on retrouve le truc chez Castleplacement. C’est quoi cette affaire ?

        Répondre
  • Répondre
    • Non, pas la maquette physique, la maquette numérique… C’est à dire tous les fichiers CAO 3D et 2D de définition de cet avion… Vu que d’après l’ex-directeur technique de Skyaircraft ce Cessna est une copie quasi conforme du Skylander au point d’utiliser directement des pages de présentation technique, ça sous-entendrait largement que Cessna à racheté le dossier du Skylander ??? Au moins le travail effectué n’est pas perdu pour tout le monde ! (et c’est plutôt flatteur…)

      Répondre
      • Les derniers acheteurs potentiels en date de la maquette numérique étaient les Chinois.
        Mais après examen ils l’ont considérée non viable et ont renoncé avec apparemment les mêmes conclusions que l’audit des Pouvoirs Publics en 2011/2012 qui avait amené les mêmes instances à arrêter le déversement d’argent public dans le projet.
        (voir Est Républicain et Républicain Lorrain du 03/12).
        Donc beaucoup d’argent dépensé pour un projet qui a traîné de 2001 à 2012 sans même qu’un prototype n’ai vu le jour….

        Répondre
  • Pour succéder au Beech 1900, il faut qu’il soit pressurisé. C’est le cas???

    Répondre
  • par CAMBEFORT Pierre-Louis Directeur Technique de SKYAIRCRAFT

    Bonjour Monsieur Gil Roy ,
    Cet avion SKYCOURRIER est une copie de l’avion SKYLANDER SK105 , entre la version initiale SK100 et la version finale SK105 . Certaines planches présentées sont directement issues des planches de présentation du SK105 . Non seulement , la motorisation est identique mais le nom même est dérivé ! Ils n’ont pas retenu les performances STOL du SK105. Quel dommage que la France et nos politiques n’aient pas voulu donner suite à ce projet Français !
    Il est dommage que vous ne citiez pas le SK105 dans votre article .
    Bien cordialement

    Répondre
    • Le C408 copie d’unn mixte SK100-SK105 (Skylander) qui lui même ressemblait au N21 9 d’Indonesian Aerospace (ex IPTN pour qui des équipes de GECI avaient travaillé …).
      Au delà de copies serviles, j’y vois plutôt le résultat d’analyses rationnelles du besoin et plus probablement CONVERGENCE DARWINIENNE.
      La sélection naturelle (ou technico-économique) et la concurrence vitale font converger les concepts d’avion vers un modèle casi unique.

      Répondre
  • Beau projet.
    Peu être qu’à terme une version construite sous licence sera envisagée à Chambley ?
    Skylander is back, pax animae suae…

    Répondre
  • De quoi faire regretter l’échec du Sylander de GECI Aviation !

    A noter que Textron a choisi une turbine PT6 alors que pour son nouveau monomoteur DENALI, il a opté pour une ATP de GE, les deux turbines étant de la même catégorie de puissance.

    Répondre
    • @F.Jost…. non pas tout à fait, la version de PT6A envisagée est à 1500HP thermodynamique, alors que le GE93 est à 2000HP….la PT6 sera donc 25%s moins cher que le GE…
      C’est probablement l’unique raison de ce choix (la question de la consommation étant secondaire sur ce genre de machine).

      Répondre
      • Il y a peut-être aussi une base installée de mécanos à travers le monde qui connaissent la PT6 sur le bout des doigts…
        A voir les visuels, il est certain qu’on a l’impression de voir le Skylander.
        D’ailleurs, qu’est devenue sa maquette numérique ?

        Répondre
      • Finalement, vendue à d’autres Chinois pour 1.9M€

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.