Accueil » Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec

Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec

L’autrichien Diamond Aircraft et le russe Rostec ont signé, sur le salon du Bourget, un accord portant sur le développement conjoint et la production d’une série d’avions utilitaires légers destinés à la Russie.

30.06.2013

« Aujourd’hui, l’aviation régionale en Russie souffre d’une crise sévère due au fait qu’on ne dispose pas de Light Utility Aircraft (LUA) à un prix abordable. » C’est sur ce constat que le directeur de la firme russe Rostec, Sergey Chemezov, s’est basé pour proposer à Diamond Aircraft de fabriquer un nouvel avion. Le président de Rostec ne cache pas son ambition : « Nos An 2 et L-140 actuellement en service ont des coûts d’opération élevés et sont beaucoup trop gourmands en carburant. Développer un nouvel avion permettra de combler le besoin en avions et de remplacer la flotte existante vieillissante. »

Selon Diamond, le besoin en LUA en Russie dépasse actuellement les 200 avions. Le président de l’avionneur autrichien, Christian Dries, se frotte les mains : « Nous sommes persuadés que la Russie sera un marché important dans l’avenir car c’est un territoire au fort potentiel de développement de services domestiques. »

Au départ, l’avion et les moteurs seront entièrement assemblés en Autriche. Puis la fabrication sera délocalisée en Russie. Le premier avion, d’une capacité de 19 sièges et doté de moteurs diesel, devrait sortir de l’usine en 2016.

Fabrice Morlon

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

8 commentaires

  • rouletabille

    Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec
    l’Etat, aujourd’hui plus que jamais, n’est pas là pour  » sponsoriser  » des entreprises qui ne font que tendre la main, sans jamais avoir apporté la preuve de leur savoir faire.

    n’en déplaise à certains, le skylander faisait surtout la chasse à l’ argent public, peu importe sa provenance, et l’on ne peut que regretter que la région Lorraine qui n’est pas plus riche que les autres, ait cru bon de mordre à l’ ameçon.

    s’il s’agissait d’un projet inovant, digne d’interêt ( parfois moins que plus ) il y l’ anvar,
    pour être clair, ici, il y avait quoi ? rien ! qu’un dessin en 3D réalisé sur PC avec un bon logiciel, ce qui , à la limite, est à la portée du premier venu compétent en informatique

    q’une personne puisse obtenir des fonds payés , contraints et forcés par les contribuables, c’est un peu gros, et cela dénote l’incompétence de nos politiques qui font  » valser  » un peu trop facilement l’ anse du panier !

    Que des firmes ayant fait leurs preuves de leur savoir faire, ayant déjà un chiffre d’ affaires conséquent et un carnet de commandes  » musclé  » puissent obtenir une avance ( remboursable ) de fonds sur projet , là, pas de problème, mais dans le cas du skylander, il n’ y avait aucun de ces ingrédients

    si les russes ( ou autres ) peuvent racheter ce projet, pourquoi pas, nous ne pouvons que leur souhaiter bonne chance, cela permettra ( peut être ) de récupérer quelques  » billes  » Si cela se fait, ( à quel prix, avec une M.O. sous payée ) il y aura peut être un esprit chagrin pour nous dire que le projet était  » valable  »

    n’oublions pas que les russes ont parfois investit beaucoup ( ( voir par exemple le TU 144 et la liste est longue) sans retour, heureusement, ou pas, chez eux, c’est sans importance !
    ils ont eu la bonne idée de s’adjoindre christian Dries qui cherche à placer ses moteurs diesel, et dispose de capitaux TRES importants , ce qui lui permet de rebondir lorsqu’il fait une erreur….sans faire appel au peuple !

    Pour ceux qui veulent un appareil de ce type, rappelons qu’il existe – sur étagères – le twin otter qui a fait ses preuves.et dont la dernière version est intéréssante,et à un prix compétitif, ce n’est pas pour cela que les ventes  » decollent  »

    l’aviation est un rêve, mais comme les banquiers, soyons réalistes !

  • michel

    Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec
    Certains sur ce site ont bien tiré sur l’ambulance, puis le corbillard, « skylander » Ils disent quoi à Diamond (qui s’en moque…)ces rois du « je vous l’aurais bien dit »?

  • aerofly12

    Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec
    Oui le « redressement productif » et le FSI français n’ont fait apparemment aucun geste pour éviter au Skylander de couler par manque de financement… pensant que le marché pour ce genre d’avion utilitaire n’existait pas… l’histoire dira qui des français ou des austro-russes auront eu raison…

  • dgemalo

    Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec
    Et on est reparti pour un tour avec ce transport régional en perdition depuis 20 ans avec ses avions de 19 places non-rentables dans lequel le Beech 1900 et le Twin Otter 400 occupent aux extrême du marché une petite place de 10 à 20 avions par an. En 2006 Raython était encore bloqué avec 218 Beech 1900 invendus évalués à US$ 435 million.
    Pour améliorer les coûts d’opération et surtout la consommation d’avions tels que :
    – l’An-2, bi-plan de 12 Pax, mono-moteur à pistons de 1000 HP, un MTOW de 5500kg, fabriqué à 18000 exemplaires depuis 1947 et principalement destiné à l’agriculture
    – ou le L-410, aile haute de 19 Pax, bi-turbopropulseur de 2x750HP, un MTOW de 6400kg, fabriqué à 1338 exemplaires depuis 1970,
    il faudra faire beaucoup mieux que les promesses non tenues du Skylander avec 2×1100 HP, un MTOW de 8618kg, jamais fabriqué depuis 2001 et affiché à un prix de vente de 6.7M€ jugé excessif de 30% par les experts du FSI.

    L’utilisation de moteurs diesel d’au moins 600HP conduit à se poser quelques questions:
    – disponibilité de ce moteur de plus de 600HP.
    – surpoids du moteur Diesel.
    – impact de l’altitude nécessitant l’utilisation d’un turbo et/ou d’un compresseur
    – inconvénients inhérents au moteur à piston: bruit, vibrations, refroidissement, fiabilité
    – prélèvement pour le conditionnement d’air impossible avec le diesel;
    – le rendement global des deux types de moteurs installés sur avion est difficilement comparable. Qui connaîtrait une étude sur ce sujet?
    – pollution atmosphérique par les particules fines cancérigènes qui favoriseront les précipitations atmosphériques en altitude.
    – gélification du fuel aux températures extrêmes de la Sibérie.

    Lolo, quels sont les autres déboires de l’ATR 92 que les deux actionnaires majoritaires EADS et Finmeccanica regardent d’un mauvais œil en vertu de leurs élucubrations boursières. L’assemblage de cet avion en Lorraine permettrait de :
    – sauver la face après l’échec du Skylander tout en participant à la survie de Louvigny, le Notre-Dame des Landes du plateau lorrain, 38ième aéroport français dont le fret est passé de 19864 Tonnes en 2001 à 44 Tonnes en 2011.
    – désengorger la région de Toulouse.
    – de démontrer la solidarité nationale entre régions parfois contre-productivement égoïstes.
    Pourquoi ne pas reconduire à Louvigny géographiquement plus propice, les efforts fournis inutilement à Chambley où il fallait sauver coûte que coûte un inexplicable hangar à dirigeable? Ce scénario a dilapidé plus de 100M€ d’argent public pour zéro emploi créé sur 1000 prévus et a simultanément immobilisé une main d’oeuvre qui a fait grand défaut à une industrie aéronautique par ailleurs obligée de se pourvoir à l’étranger.
    Comment le Ministère du redressement productif mesure-t-il l’efficacité des interventions de l’Etat et des régions dans notre économie? La façon de les décider puis de les surveillées pour en vérifier les résultats et les bienfaits reste un mystère. Notre système pour cela irresponsable, opaque et impénétrable, n’y est pas préparé et encore moins adapté.

  • al154

    Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec
    un skylander en somme!

  • rouletabille

    Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec
    Pourquoi pas racheter les droits, et tout le matériel du SKYLANDER ?

    Cela pourrait peut être permettre à la région Lorraine ( et aux autres ) de récupérer une partie de leurs billes.

    Christian DRIES , qui certainement  » pilote  » le projet ne doit pas ignorer que le syndic attend les appels d’ offre

    peut être une bonne façon de lui faire savoir !

  • Lolo

    Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec
    Bjr, en dehors du type de motorisation (Diesel? au lieu de Turbo Prop) ce projet ressemble étrangement Au SkyLander 105 de Geci Aviation dont on connait malheuresement le statut… Avec les déboires de ATR pour lancer son modèle 90 places on dirait que l’on aime pas les hélices en France…

    • Pierre

      Un projet avion utilitaire de 19 places porté par Diamond et Rostec
      C’est bien vrai hélas, les commerciaux de GECI n’ont pas pu/su vendre leurs avions aux russes, avec un tel marché, d’autres capitaux auraient été apportés.
      Que dire, la compétition est cruelle et un peu comme dans la nature, entreprendre ne suffit pas, il faut être excellent.
      Ne pas oublier que diamond à une bonne assise avec ses DA40/42 zlors que geci n’a rien produit avant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.