Accueil » Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes

Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes

Airbus Defence and Space a développé un nouveau radar pour éviter que les avions n’entrent en collision avec les éoliennes. Le Spexer 500 AC déclenche des signaux et avertit le pilote.

3.01.2015

Le nouveau radar Spexer 500 AC (AC = anti-collision) d’Airbus Defence and Space a été développé pour éviter que les avions n’entrent en collision avec les éoliennes. Il prévient le pilote des collisions pouvant se produire en localisant à temps les objets volant à proximité d’une éolienne pour ensuite enclencher le balisage lumineux. Ce radar est intégré en exclusivité à l’« airspex », le système de balisage de la société spécialisée dans l’énergie éolienne Enertrag.

Ce nouveau radar appartient à la famille Spexer des radars de sécurité qu’Airbus Defence and Space a développés pour une série d’applications spéciales, comme par exemple la sécurisation des sites industriels ou des frontières. Il détecte également les objets volants de très petite taille dans un rayon de plusieurs kilomètres. Ainsi, les systèmes de balisage des parcs éoliens n’ont besoin d’être allumés que lorsqu’ils sont réellement nécessaires, ce qui réduit au mieux les nuisances pour le voisinage. Le Spexer 500 AC est à l’heure actuelle le seul radar assorti d’une approbation aéronautique par la DFS, le service allemand de contrôle du trafic aérien, laquelle a été décernée suite à des essais comprenant des vols réels.

Aerobuzz.fr

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 120.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique.

11 commentaires

  • steyree

    Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
    par expérience je peux affirmer que le balisage des éoliennes ne pose pas de probleme visuel;le balisage est réglé de telle facon que la puissance et la couleur ne sont pas les meme lejour et la nuit ;les aéronefs sont tenus de voler à plus de 1000 pieds au dessus du sol c’est à dire plus de deux fois la hauteur des éoliennes terrestres
    ..en cas de probleme pour les gros avions il y à fort à penser qu’un engin volant à une altitude telle qu’il puisse s’attraper une éolienne au passage ne pourrait pas de toute façon arriver jusqu’à l’aéroport le plus proche mais plus tot dire bonjour aux vaches!en ce qui concerne les petits avions avec vol à vue le probleme ne se pose pas car il doivent ne voler qu’avec une visibilité suffisante !

  • tout frais

    Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
    pour repondre aux autres intervenants, je ne suis pas un fana des eoliennes en mer, disons que ce serait un moindre mal, et compte que c’est 50% de la surface du globe,même si cela gène les pêcheurs et autres, vu le pourcentage de la surface, ce ne doit pas être un gros problème, ce n’est pas plus grave que les plateformes pétrolieres et tous les bateaux qui jonchent le fond de nos mer.
    le problème est que sur terre, il faut en mettre des regiments alignés comme des petits soldats ( allez voir aux Pays Bas ) pour sortir une puissance ridicule, une seule en mer, c’est 1000 fois plus et vous n’ avez que les piliers au fond la mer pas vraiment de quoi gener les poissons !
    si vous voulez rouler ( un jour ) en voiture electrique, il faudra bien faire quelques chose pour produite du courant, les solutions que je propose sont sans problème.
    à noter que l’on s ‘oriente vers des cellules CPV qui atteignent à ce jour 46 % de rendement, ( pas la nuit ) c’est mieux que les 15% que l’on avait il y a seulement 10 ans
    à noter que les eoliennes en mer produisent en moyenne 20 heures par jours, c’est très loin d’ être le cas sur terre, sauf chez les bonnets rouges !

    • Mila

      Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
      Petite remarque pédagogique : la puissance des éoliennes installées sur terre est actuellement de 2 à 3 MW (Megawatt, 1 MW = 1000 kW) contre 5 MW pour les éoliennes en mer.
      Selon wikipédia « Les coûts de production et d’installation [des éoliennes en mer] sont supérieurs à ceux des éoliennes terrestres, mais leur facteur de charge est plus élevé car elles bénéficient d’un vent plus fort et plus régulier. »
      Ces facteurs de charge sont d’environ 24% sur terre et 34% en mer. On est donc très loin du « 1000 fois plus » annoncé par « tout frais ».

      Pour plus d’infos voir le site internet du Syndicat des Energies Renouvelables : http://enr.fr/editorial/59/162/L-eolien-en-mer

  • tout frais

    Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
    au risque d’en decevoir certains, qui semblent être des fanas d’éoliennes, pourquoi ? des explications precises seraint interessantes
    je preconise à la place des panneaux photovoltaiques qui ont de bons rendements et ne gènent personnes, et des centrales hydro-electriques sur chaque barrage, là aussi, c’est sans problème, cela a fait ses preuves depuis des dizaines d’ années, laissez les eoliennes aller en mer, elles ne generont personne, même pas les oiseaux.
    2 – La France, c’est 50 % de bois, où l’on ne mettra pas d ‘éoliennes, cela fait beaucoup de place pour les oiseaux
    3 – j’ai l ‘impression que lorsque l’on veut vendre un produit, en l ‘occurence, ces fameux radars, on cherche des arguments même là où il n’ y en a pas et où personne ne demande rien
    4 – la hauteur minima pou voler…lorsque vous avez un problème, ou que vous êtes en planeur, et que vous devez imperativement vous poser, vous faites quoi ?
    5 – en montagne , les cables doivent être balisés , ce qui n’ a pas toujours ete le cas, et les accident, helas mortels, se sont produits, et en ce qui concerne la réglementation concernant la hauteur mini, je repondrai qu’il y a une hauteur mini au dessus de laquelle on doit baliser…pourquoi changer et modifier cette réglementation qui n’ a jamais posé problème à ce jour…sauf pour ceux qui ont du matériel à vendre…de force ! en tentant de faire modifier une réglementation
    6 – bien entendu, meilleurs voeux à tous…les pour et les contre ! c’est la démocratie et la liberté

    • Unelles5010

      Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
      Tout à fait d’accord avec les messages précédents car à mon humble avis c’est avant un enjeu financier au profit des fabricants de radars et en aucun cas un argument sécuritaire.
      Cependant l’argument :
      « Laissez les éoliennes aller en mer, elles ne gêneront personne, même pas les oiseaux »
      est faux, elles gênent non seulement les marins pêcheurs dans leur travail mais aussi et au minimum les mammifères marins (baleines et autre cachalots, marsouins et autres dauphins, …) et peut-être même les éléphants dans leurs migrations africaines à cause des infra sons qu’elles émettent.

  • dry

    Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
    Bonjour,

    le balisage des éolienne, outre le fait qu’il coute, qu’il consomme de l’énergie, a aussi un impacte environnemental, nombre d’espèces ayant besoin d’obscurité la nuit. (www.anpcen.fr)

    Ceci dit les ondes émises par un radar ont peut être aussi un impacte sur l’environnement, et certainement un impacte sur la santé publique…

    Peser le pour et le contre il faudra… on peut également respecter les hauteurs minimales de survol règlementaires… ce qui permettrait d’éteindre les éoliennes situées suffisamment loin des aérodromes tout en se passant de radar.

  • tout frais

    Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
    il faut reconnaitre que le sol est de plus encombré, ce qui peut toujours poser problème pour se poser en cas de panne, ou pour nos amis velivoles qui, en toute legalité peuvent se poser dans un champ.
    je propose une autre solution, déjà indiquée, c’est une centrale hydroelectrique sur chaque barrage, cela ne gène personne, et produirait plus d ‘electricité que toutes les eoliennes , seul problème aux Pays Bas…comme nous sommes en Europe, donc tous solidaires, je propose de leur céder du courant à prix coutant
    autre avantage, cette source d’ electricité est valable H24, et encore plus l’ hiver ou le besoin electrique est plus important
    si nous voulons encourager les voitures electriques, il faudra bien faire quelque chose, la production actuelle ne pourra sufir et on ne va defigurer le paysage avec des champs d’ eoliennes, ce serait faire fuir les touristes qui viennent dans notre beau pays pour le visiter

  • tout frais

    Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
    si l’on en croit le dernier intervenant, ces radars seraient sur chaque eolienne, c’est à confirmer,
    si cela est exact, cela fera un  » truc  » de plus dans la chaine de sécurité…dont la fiabilité à 100 % ne peut être garantie
    chacun sait ( en principe ) que tout ce qui n’ existe pas ne tombe pas en panne;
    les eoliennes sont implantés à bonne distance des habitations, elles ne peuvent donc pas géner qui que ce soit, c’est un faux problème…à suivre !

  • Passant44

    Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
    Effectivement un mauvais titrage qui ne clarifie pas le propos.

    Mais on est étonné de certaines réactions :
    1/ L’équipement concerne les éoliennes et non pas « nos avions et ULM » qui continueront de les éviter « à vue ».

    2/ Bien sûr tout tombe en panne… Y compris sans doute la signalisation habituelle. La question de la publication de la panne, ne pose donc en réalité aucun problème nouveau.

    On peut par ailleurs facilement imaginer que le système soit capable de tester sa propre intégrité et que le balisage passe sur ON en cas de défaut…

    Il semble donc difficile de voir une « dégradation » de la situation actuelle qu’engendrerait ce radar.

    (Il y a décidément une culture victimaire qui plombe notre pays… 🙁 )

  • tout frais

    Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
    au message precedent que j’ approuve sans réserve, je pose une autre question = ce dispositif ne pourrait-il aussi detecter également les drones et les faire fuir !
    et, bien sur , les aeronefs dont les pilotes sont trop occupés par leur tablette…et pourquoi pas les montagnes, une certaine façon de rentabiliser ce dispositif qui ne sera pas gratuit.*
    avec tous les dispositifs dont on va avoir une certaines obligation d ‘ équiper nos appareils, cela va finir par doubler le prix de nos petits avions ou ULM, surtout les bas de gamme qui doivent avoir la même sécurité que leurs grands frères

    comme on dit chez nous, ce serait faire d’une pierre, deux coups, mais encore faudrait-il que cette pierre soit d’un prix abordable.

  • laurent Kerbrat

    Un radar pour éviter les collisions avec les éoliennes
    Il faut modifier l’intitulé de ce sujet, c’est un Radar pour faire des économie et non pour éviter les Éoliennes, nuance.
    Les édifices dépassant une certaine hauteur sol, selon la réglementation en vigueur dans les pays respectifs, doivent être dotés d’un balisage lumineux.
    Ce que l’on veut faire c’est en fait de ne plus le faire fonctionner systématiquement mais qu’il soit déclenché par la proximité d’un aéronef !
    A quelle distance, a quelle hauteur sol ?
    Dès lors que le système sera en panne, ce qui ne manquera pas d’arriver,
    qui va s’en apercevoir ?
    qui et quand on va-t-on le dépanner ?
    Comment va-t-on le diffuser par la voie de l’information aéronautique ?
    Bref encore une mesure à la noix dont l’efficacité peut apparaître douteuse, sauf, bien entendu pour les actionnaires dont la boussole n’est que le retour sur investissement.
    La sécurité n’a pas de prix, mais elle à un coût, la preuve…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.