Accueil » Une nouvelle chaine d’assemblage final Airbus A321neo à Toulouse

Une nouvelle chaine d’assemblage final Airbus A321neo à Toulouse

D'ici mi-2022, l'usine Jean-Luc Lagardère, site d'assemblage actuel de l'A380 à Toulouse, abritera une chaîne A321. Pour Airbus il s'agit de faire face au succès commercial que rencontre l'A321neo.

21.01.2020

Sur le site de Toulouse la future FAL de l'A321neo remplacera celle de l'A380 d'où un coût d'investissement réduit, un surface au sol et des ressources disponibles. © Airbus

Le projet était dans les tuyaux depuis 6 mois. Airbus avait en effet révélé, l’été 2019, l’étude de la création d’une chaine d’assemblage final de l’A321neo à Toulouse, en lieu et place de celle de l’A380. L’idée est évidemment d’augmenter la cadence de production de ce modèle qui connaît un grand succès commercial et qui pour l’heure n’est produit qu’à Hambourg (Allemagne) et Mobile (USA).

En 2019, Airbus a livré 168 A321neo et a enregistré 476 commandes nettes pour ce modèle (sur un total net de 654 pour l’ensemble de la famille A320). Un ratio qui explique la décision d’implanter une nouvelle FAL.

Nous bénéficions d’une forte demande qui atteint des niveaux sans précédent pour notre famille leader A320neo, en particulier ses dérivés A321 long-courrier (Long Range (LR)) et très long-courrier (Xtra Long Range (XLR))”, a déclaré Michael Schoellhorn, Chief Operating Officer d’Airbus. “Afin d’optimiser le flux industriel, nous avons décidé d’augmenter notre capacité et flexibilité globale de production pour l’A321, mais aussi d’établir une chaîne d’assemblage final de nouvelle génération à Toulouse.

 

 

 

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

  • michael tolini

    La nouvelle FAL de Toulouse n’est que la partie emergee, il faut aussi associer a la reussite de cet avion les sites de Meaultes, Nantes et Saint Nazaire qui fabriquent les sous ensembles de tous les appareils sans oublier nos amis anglais qui fabriquent les ailes … ca peut servir pour un avion 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.