Accueil » VoltAero noue plusieurs partenariats technologiques à Farnborough

VoltAero noue plusieurs partenariats technologiques à Farnborough

Malgré l'impossibilité de présenter en vol son avion hybride électrique Cassio 1, le salon de Farnborough a été dense pour VoltAero. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

A défaut de pouvoir présenter en vol, comme prévu, le Cassio 1 au salon de Farnborough, VoltAero rendu public ses nouveaux partenariats avec Safran et Thales et annonce le choix de l’américain EP Systems en tant que fournisseur des batteries.

Bis repetita. Le scénario d’Aero 2022 s’est reproduit, mi-juillet, à l’occasion du salon de Farnborough. Comme en avril dernier, lors du vol de convoyage, une défaillance technique a contraint le démonstrateur Cassio 1 à se dérouter.  Voltaero avait obtenu deux créneaux de présentation en vol pendant le salon. La cause de la défaillance a été rapidement identifiée. Elle se situe, comme la première fois, au niveau d’une poulie en sortie du moteur thermique. La solution passe par le retour à la poulie monobloc d’origine. La frustration passée, Jean Bossy, le PDG de Voltaero, a embrayé sur une série d’annonces.

Le module de base de la batterie développée par EP Systems choisie par VoltAero. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Il a ainsi officialisé à Farnborough le choix de l’américain EP Systems pour les batteries électriques à recharge rapide. EP Systems a également été retenu par Diamond Aircraft pour son DA40 électrique.

Volotaero a également annoncé qu’il avait sélectionné le système FlytLink Edge Computing de Thales qui permet la collecte et la transmission en temps réel des données issues des capteurs et de l’avionique de bord, ainsi que le traitement des données en vol ou au sol à l’aide d’algorithmes de dernière génération, ainsi que l’hébergement d’applications facilitant les tâches de pilotage. « Le traitement en temps réel de l’imagerie des caméras embarquées avec l’intelligence artificielle pourrait également prendre en charge des fonctions telles que la détection des obstacles et du trafic aérien, un atout pour la sécurité des vols.« , souligne Jean Botti.

Thales a installé un démonstrateur de son système FlytLink Edge Computing sur Cassio 1. Pour l’industriel, il s’agit aussi de « tester et développer des solutions qui feront la différence pour le transport aérien de demain.« , expique Marc Duval-Destin, directeur Stratégie, Produit et Innovation des activités avioniques de vol de Thales.

A Farnborough, VoltAero et Safran ont annoncé que le prototype Cassio 330 volera avec le moteur électrique Engineus 100 de Safran Electrical & Power. Il sera intégré au système de propulsion parallèle électrique-hybride de l’avion.

Le moteur Engenieus 100 fournira une puissance maximale supérieure à 150 kW au décollage et sera intégré, avec un moteur thermique de 150 kW, dans la chaine de propulsion hybride du Cassio 330 développée par VoltAero. Le moteur électrique inclut une électronique de contrôle dans la machine et sa gestion thermique est assurée par un système optimisé de refroidissement à air.

Selon les modalités du contrat, Safran Electrical & Power livrera un moteur Engineus 100 avant la fin 2022 pour l’essai d’endurance au sol du système de propulsion électrique-hybride. Puis l’entreprise fournira un moteur Engineus 100 homologué pour le vol en 2023, afin de permettre à VoltAero de tester le prototype Cassio 330 en vol. La certification du moteur électrique est prévue pour la mi-2023.

VoltAero a déjà acquis de l’expérience avec les moteurs Engineus, et compte à son actif plus de 10.000 km de vol depuis 2019 avec l’avion de banc d’essai Cassio 1, qui intègre deux moteurs Engineus 45 (d’une puissance continue de 45 kW) installés sur les ailes. Sur les avions de série, le système de propulsion hybride-électrique sera installé sur la partie arrière du fuselage et entraînera une hélice propulsive.

« Cet événement représente une avancée majeure de plus vers le premier décollage du Cassio 330, en marquant le lancement du programme de certification pour notre gamme d’avions Cassio », déclare Jean Botti. 

Le Cassio 330, le modèle de base de la famille des trois avions hybrides électriques imaginée par VoltAero. © VoltAero

Le Cassio 330 sera le premier à être certifié avec sa configuration de quatre à cinq places et son système de propulsion électrique-hybride de 330 kW. S’ensuivra le Cassio 480 à six places, avec une puissance de propulsion hybride-électrique combinée de 480 kilowatts, tandis que le Cassio 600, qui permettra d’accueillir 10 à 12 personnes, offrira une puissance de propulsion hybride-électrique de 600 kilowatts.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.