Accueil » Et le Boeing 737 devint pompier du ciel

Et le Boeing 737 devint pompier du ciel
premium
libre

C’est une nouvelle page de l’histoire, déjà bien dense, du Boeing 737 qui vient de s’ouvrir en Australie : Il y a quelques heures, le Boeing 737-300 « Fireliner » N137CG de la société Coulson a participé à sa première mission anti-incendie pour le compte des pompiers de la Nouvelle-Galles du Sud. Cet ancien 737-3H4(WL) de Southwest Airlines a une capacité d'emport de 15.000 litres ou 60 passagers.

23.11.2018

Premier largage opérationnel du Boeing 737, filmé par les pompiers de Nouvelles-Galles du Sud. © NSW RFS

Stationné depuis le 11 novembre 2018 sur la base de RAAF Richmond près de Sidney, le « Tanker 137″ a été engagé le 22 sur un feu de 700 ha actuellement en cours à une centaine de km de là, sur les massifs situés entre la ville de Kurri Kurri et celle de Newcastle.

Le premier « Fireliner » opérationnel a effectué son premier largage, à l’eau ou au moussant, directement sur les flammes alors que les appareils de cette catégorie sont prioritairement chargés en retardant, plus efficace.

Acquis par la société canadienne auprès de la compagnie Southwest Airlines en 2017, un premier avion a été modifiés pour la lutte anti-incendie en recevant deux soutes RADS (Retardant Aerial Delivery System) dont les largages sont régulées par calculateur, situées de part et d’autre du centre de l’aile et lui offrant une capacité de largage d’un total de 15.000 litres. Les premiers essais de largage se sont déroulés cet été en Californie sur l’aérodrome de Fox Field à Lancaster.

Schéma d’aménagement des 737 « Fireliner » de Coulson. Le positionnement des deux soutes permet de conserver une soixantaine de sièges offrant plus de polyvalence à l’appareil. © Coulson

Les deux réservoirs étant loin d’occuper tout l’espace du pont principal, le constructeur a laissé une soixantaine de sièges permettant au « Fireliner » de pouvoir être utilisé pour acheminer les pompiers aux quatre coins de l’Australie sans avoir à intervenir sur la configuration de l’appareil, une demande des autorités locales permettant ainsi de déployer simultanément les soldats du feu et leur appui aérien.

Le Tanker 138 à Sacramento en mars 2018, avant qu’il ne reçoive ses deux soutes à retardant. © Frédéric Marsaly

Un deuxième appareil, le Tanker 138, vient d’être achevé et pourrait entrer à son tour en service bientôt. Quatre autres avions, acquis également auprès de Southwest attendent d’être convertis pour cette nouvelle mission, au fur et à mesure de l’obtention de nouveaux contrats saisonniers.

Frédéric Marsaly

A propos de Frédéric Marsaly

chez Aerobuzz.fr
Frédéric Marsaly, passionné par l'aviation et son histoire, a collaboré à de nombreux média, presse écrite, en ligne et même télévision. Il a également publié une douzaine d'ouvrages portant autant sur l'aviation militaire que civile. Frédéric Marsaly est aussi le cofondateur et le rédacteur en chef-adjoint du site L'Aérobibliothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.