Accueil » 71 morts dans le crash d’un An-148 près de Moscou

71 morts dans le crash d’un An-148 près de Moscou

Un An-148-100 de la compagnie aérienne russe Saratov Airlines avec 65 passagers à bord et 6 membres d’équipage s’est écrasé, le 11 février 2018 en début d’après-midi, peu de temps après son décollage de l’aéroport Domodedovo de Moscou.

11.02.2018

L’An-148-100 peut emporter jusqu’à 83 passagers. Il a une distance de franchissement de 3.600 km. Il a effectué son premier vol en décembre 2004. Il est équipé de deux réacteurs 2D-436-148. © UAC

Le biréacteur An-148-100 immatriculé RA-61704 assurait le vol 6B-703 entre Moscou et Orsk dans l’Oural, soit une distance d’environ 1.400 km. Il a décollé à 14h30 de l’aéroport Domodedovo. Deux minutes seulement après, le contact radio avec les contrôleurs aériens a été interrompu. L’avion s’est écrasé dans le district de Ramenski.

La presse russe rapporte les propos de témoins oculaires qui affirment que l’avion est tombé en feu. Cela accréditerait une hypothèse reprise par les médias locaux selon laquelle l’An-148-100 aurait eu une collision avec un hélicoptère.

Saratov Airlines est une très ancienne compagnie aérienne russe, basée à Saratov, à 850 kilomètres au sud-est de Moscou. Elle exploite une flotte comprenant des Yak-42D, des An-148-100 et deux Embraer 195 (depuis 2013). Sa gestion de l’accident est remarquable, notamment à travers son site internet.

Cet accident est le premier que déplore le transport aérien en 2018. A lui seul, il dépasse le nombre total des victimes de 2017.

Gil Roy

 

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
Actualité aéronautique, transport aérien, aviation générale, défense, industrie, drones, hélicoptères, emploi, agenda.. Tout est sur Aérobuzz.fr.

11 commentaires

  • jean marie lemarchand
    jean marie lemarchand

    l’anglais n’est-elle pas la langue officielle de l’aéronautique ?

  • Vladimir_K

    Selon les premiers éléments d’enquête – après récupération des enregistrements de vol – , les pilotes auraient oublié d’activer le dégivrage des pitots, et l’avion aurait décroché.

  • lavidurev

    Peut on obtenir un copier-coller de la traduction sans devoir payer ? Cela devrait etre exceptionnellement gratuit dans tel cas.

  • Mcmanus

    Il semblerait que l’hypothèse d’une collision en vol avec un hélico ait été évacuée.

  • guerit

    Ce n’est pas le premier accident de l’année. Vous oubliez la sortie de piste du Boeing 737 en Turquie, le mois dernier.

    • Hugues CHOMEAUX
      Hugues CHOMEAUX

      C’était un incident, il n’y a eu aucun dommage corporel.

      • Raoul Volfoni

        Hugues, je crois que Guerit à Raison au vu des dégâts et de la définition d’accident du code de l’aviation civile qui se base sur la DIRECTIVE 94/56/CE DU 21 NOVEMBRE 1994 on parle d’accident aérien même s’il n’y a pas de blessés mais lorsque les dégâts sur l’avion sont substantiels ce qui était pour le moins le cas en turquie :

        extrait de 94/56 « 2) l’aéronef subit des dommages ou une rupture structurelle : – qui altèrent ses caractéristiques de résistance structurelle, de performances ou de vol et – qui devraient normalement nécessiter une réparation importante ou le remplacement de l’élément endommagé »

  • Gérard DAVID

    et pardon, il suffit de cliquer sur le drapeau anglais et de payer…par CB pour avoir la version traduite…

  • Gérard DAVID

    trente pages effectivement remarquables d’informations pertinentes.
    dommage qu’elles ne soient pas accessibles en anglais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.