Accueil » Airbus fait entrer les premières compagnies aériennes dans le sillage de Fello’Fly

Airbus fait entrer les premières compagnies aériennes dans le sillage de Fello’Fly
premium

Airbus fait entrer French Bee et Scandinavian Airlines dans son projet démonstrateur Fello'Fly inspiré du vol en formation des oiseaux.  Pour faire voler deux gros porteurs en toute sécurité à la manière des oiseaux migrateurs sur des routes transatlantiques, l'avionneur doit fédérer plus largement les acteurs du transport aérien.

13.10.2020

"Nous allons prouver la faisabilité de Fello'fly avec les compagnies aériennes, tout en restant réaliste. Ce projet s'arrêtera si l'industrie ne suit pas et si nous échouons à faire évoluer la règlementation." explique Nick Macdonald le responsable du projet, à Aerobuzz.fr. © Airbus

« Fello’fly avance bien ! Désormais nous devons lever des obstacles et prouver à tout l’écosystème du transport aérien la faisabilité technique et la viabilité commerciale du projet, en toute sécurité, dans un environnement transocéanique. Cela passe par des essais en vol qui vont se poursuivre en 2021. » a précisé à Aerobuzz.fr Nick Macdonald, le responsable du projet démonstrateur Fello’fly chez Airbus.

En vol comme les oiseaux migrateurs...

Ce projet dévoilé au Dubaï AirShow en novembre 2019 consiste à faire voler deux avions l’un...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.